L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre
× Vous êtes dans une archive des anciens messages.
L'accès est limité à la consultation : pour posez une nouvelle question, rendez-vous dans le forum approprié.

Question geotagging

Plus d'informations
il y a 8 ans 8 mois #37510 par foudetrek
foudetrek a créé le sujet : geotagging
Bonjour,

Le sujet est à la mode alors je ne résiste pas à vous narrer ma modeste expérience.

Tout d'abord, de quoi s'agit-il?
Tout simplement de profiter de ce que les fichiers numériques photo soient capables d'inscire (to tag en anglais) plein d'infos (effroyablement baptisées exif et iptc) pour y glisser celle concernant le lieu de prise de vue sous forme de coordonnées géographiques.

A quoi ça sert?
Globalement ... à pas grand chose. Mais c'est amusant de conserver une trace de là où les images ont été prises (des fois que l'on voudrait retourner au fin fond du Ladakh 15 ans après pour voir si ça a changé ...) et les applications web (google earth, flickr) permettent de placer automatiquement les images sur un fond de carte.

Comment ça marche?
En gros trois grandes écoles se disputent la place:
1. le geotagging manuel - à l'aide d'un logiciel dédié comme geosetter on pose les images sur un fond de carte et ça y est. C'est un peu fastidieux quand on a 700 images à traiter et pas toujours très exact.
2. le geotagging automatique - certains compacts embarquent un gps dans leur ventre, et pour certains réflex, il existe des modules externes performants et onéreux! C'est précis, automatique et simple. Mais hélas cela augmente fortement la consommation d'énergie de l'appareil qui risque fort de se trouver à plat au moment fatidique.
3. le geotagging bidouille - objet de mon expérience ...

Et alors ?
La méthode est simple. Il faut un appareil photo (si, si) et un gps externe (le mien est un simple etrex de Garmin). Les deux appareils intègrent une horloge qu'il faut tout d'abord synchroniser. Ceci fait, il faut également paramétrer le système de coordonnées du GPS en UTM (WGS84 pour la France) et veiller à ce que la fonction "trace" soit activée. C'est cette trace qui va enregistrer, durant la balade, et l'heure et les coordonnées géographiques. On fait donc ses photos et en rentrant, il suffit de récupérer la trace du gps sur son ordi (par exemple avec easygps), d'ouvrir avec geosetter les images prises, de faire images>synchroniser avec un fichier de données gps et ... ben c'est tout !!

Le bilan
Pour moi, je ne vois que des avantages à cette méthode:
1. On utilise un matériel que l'on a déjà bien souvent
2. Chacun des appareils à sa fonction propre et indépendante - le gps ne sert pas qu'au geotagging et l'appareil photo est utile, même sans gps. La panne de l'un ne nuit pas à l'autre et la consommation énergétique de l'un ne réduit pas l'autonomie de l'autre.
3. Le GPS étant allumé en permanence, il n'y a pas de délai de "contact" des satellites
4. Les logiciels sont des freeware

Voilà, j'espèce que ce petit post sera utile à quelques uns. N'y voyez aucune prétention ni à l'exhaustivité ni à la rigueur scientifique de l'approche, je suis donc ouvert à tout commentaire.

cordialement

PS. Attention seule la trace dite "active" (Active log en anglais) conserve les données horaires. Si vous sauvegardez cette trace dans la mémoire du gps, il efface ces infos et plus rien n'est possible.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.142 secondes