L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre
× Vous êtes dans une archive des anciens messages.
L'accès est limité à la consultation : pour posez une nouvelle question, rendez-vous dans le forum approprié.

Question Il a beaucoup plu !

  • invité
  • Portrait de invité Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 11 ans 7 mois #25671 par invité
invité a créé le sujet : Il a beaucoup plu !
Il est sept heures du matin. Après trois jours de brouillard, de pluie, je glisse un oeil au dehors de la tente. Le ciel est chargé, au loin roule le tonnerre.

Il ne manquait plus que ça. Un orage, dès le réveil... On se concerte. Il n'a pas plu cette nuit, la tente est à peu près sèche. A quinze minutes de marche, il y a une cabane pastorale. On se décide, vite. On plie bagage et on va se réfugier dans la cabane, croisant les doigts pour qu'elle ne soit pas cadenassée. La cabane est là, une palette en bois devant la porte. Un petit message du berger signalant aux promeneurs que cette cabane est son outil de travail et qu'ils doivent respecter ce lieu. L'orage se fait menaçant, de grosses gouttes s'écrasent sur les rochers. On décide d'entrer. A peine le dernier d'entre nous a franchi le seuil que le ciel ouvre les vannes en grand. Le vacarme de la pluie empli la cabane, le tonnerre donne la note.

On se fait un thé, pour se réchauffer dans l'atmosphère humide et froide. Le temps passe, l'orage redouble d'intensité au moment où on a le sentiment qu'il se calme . Alain se prend la tête dans ses mains. Mon frère serre les dents. Je prends une photo mémorable. Il y a du Ingmar Bergman dans cette scène. Instant de désarroi figé, à 2400m en plein orage, à midi. On grignote sans appétit, pour la forme. Et d'un coup, cela s'arrête. Un grand rayon de soleil inonde la haute vallée. Un bout de jambon cru dans la bouche, je sors de la cabane.

La montagne étincelante, fume de l'eau de pluie s'evaporant sous ce chaud soleil si soudain. J'entends un bruit, à droite de la cabane. A cinq mètres de moi, une femelle isard et son petit lèchent un rocher. Eberlué de les voir de si près, j'en oublie mon appareil photo. Alain sort, mon frère aussi. On regarde là, quasiment à portée de main ces animaux habituellement si farouches. Ils ne nous jettent même pas un coup d'oeil. On reste figé, de peur de casser l'enchantement. Plus loin, une marmotte siffle et les deux isards détalent.

Le coeur réchauffé de ce cadeau de la montagne, on se met en route, pour une longue descente. A mi-chemin, ce qui devait arriver arriva, les nuages de nouveau s'amoncellent et sans prévenir nous rincent jusqu'aux os, malgré les ponchos. Transis, on finit par mettre le pied sur le bitume. Le soleil fait de nouveau une apparition.

Le gore-tex de mes chaussures a depuis longtemps jeté l'éponge et à chaque pas, il y a comme un bruit de succion spongieuse. Mon pantalon, froid et dégoulinant me colle aux mollets. On monte sur le talus pour laisser passer un troupeau de vaches.

Derrière, une petite bonne femme, tout droit sortie d'un dessin animé, nous lance d'une voix aigue aussi étrange qu'enjouée : "Il a beaucoup plu ! "

par Greg

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.154 secondes