L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre
× Vous êtes dans une archive des anciens messages.
L'accès est limité à la consultation : pour posez une nouvelle question, rendez-vous dans le forum approprié.

Question Bon appétit !

  • invité
  • Portrait de invité Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 11 ans 8 mois #25668 par invité
invité a créé le sujet : Bon appétit !
Un soir, en Dordogne,
au cours de la sixième partie de notre tour de France à pied...
et sans ravitaillement.


Nous dressons la guitoune, nous nous débarbouillons sous un filet d'eau, comme des chats, puis nous nous laissons sécher au soleil.
La maîtresse de l'économat ( Lisa, mon épouse) annonce soudain :

- En tout et pour tout, il nous reste une boîte de thon. Petite.

Or voyez comme vont les choses: moi qui ne pensais à rien l'instant d'avant, je me sens tout soudain un furieux appétit de poulets frites et, tel l'homme de Cromagnon, je me dispose à saisir mon épieu et ma hache de pierre et à partir en chasse, décidé s'il le faut à zigouiller quelque mammouth égaré dabns les parages. Affamés, nous sommeillons, dans une torpeur bovine, partageant des rêves de festin, lorsque nous tombe dessus un groupe dit du troisième âge, environ trente paires de chaussettes rouges sous quinze shorts généreusement taillés dans la serge et le coutil, autant de havresacs modèle Lafuma 1936, médaillés de lampes-torches, de poêles à frire, de gourdes, de fanions et de petit linge au séchage, le tout enfin dominé par une constellation de couvre-chefs. La belle équipe ! Avec un air de ne pas nous voir, mais avec des regards sous les lunettes, le groupe met bas son attirail à vingt pas de nous. Seigneur, quel déballage! En rien de temps les sacs pondent des boîtes hermétiques qui livrent à leur tour des sachets de victuailles, en avalanche. Pendant que l'apéritif est servi dans des verres en cristal palstique, les charcuteries et les fromages s'étirent en guirlandes jusqu'aux cordages de notre tente, les camping-gaz se mettent à ronfler, les oeufs grésillent dans les popotes, les odeurs d'une soupe et d'une entrecôte aux échalottes flottent dans la brise.Nous en bavons sur les pissenlits.

Et ces baguettes de pain au levain, que les couteaux entament! Et ces bouteilles qui courent de main en main comme des lampions !

Je marmonne :

- Alors, Saint Jacques, patron des randonneurs affamés, veux-tu manifester ta puissance?

Il se fait prier, ce qui est bien naturel pour un saint. La troupe d'à côté s'en prend aux gâteaux et aux fruits, et nos espoirs s'enfuient, lorsqu'un gentil papy rougeaud nous apostrophe enfin :

-Hé, la jeunesse, ça vous dirait de vous joindre aux vieux?

Je ne sais comment cela se fait, mais son point d'interrogation n'est pas encore posé au bout de sa question que nous avons déjà la bouche pleine.

- Voilà un saint comme je les aime, murmure mon épouse.

-Amen, lui dis-je, amène et amen.


Extrait de "La clef des chemins" - Editions Atlantica

par BOULBES Denis

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.204 secondes