L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Aimé Traversée de la France à l'Italie dans la neige des Alpes - Jour 6 de la TMB

Plus d'informations
il y a 9 mois 3 semaines #68013 par Walking Nature World
Traversée de la France à l'Italie dans la neige des Alpes | Jour 6 de la TMB des Mottets, France à Plan de Veny, Italie

Dans l'épisode d'aujourd'hui du Tour du Mont-Blanc, nous sommes passés des Mottets en France à Plan de Veny en Italie.

Regardez la vidéo complète ici:

N'oubliez pas de cliquer sur les sous-titres français dans la vidéo.

La journée a commencé à 6 heures du matin lorsque notre réveil a sonné et nous voulions nous lever tôt pour pouvoir conquérir la montagne tôt dans la journée. La nuit a été calme et seules les cloches des vaches ont été entendues. Nous avons vu qu'il y avait une autre tente près de la nôtre probablement installée plus tard dans la soirée. Parce que c’était vraiment les seuls endroits plats de la région sur les ruines de vieux bâtiments.

La journée promettait d'être chaude et ensoleillée sans nuages à l'horizon. Mais lorsque nous avons vérifié les prévisions météorologiques plus tôt, on nous a dit que cela pouvait être un orage plus tard dans la journée, nous voulions donc commencer la randonnée dès que possible.

La maison des réfugiés était juste au coin de la rue, nous n'y sommes pas allés hier. Nous étions heureux de voir et de filmer la marmotte juste à l'entrée qui se comportait de manière très sociable et calme et nous pensions qu'il était très habitué aux gens.

Toute la première partie du sentier montait assez doucement vers le haut, le chemin tourbillonnait dans un style sinueux pendant un bon moment. Et cela nous a donné une grande possibilité de profiter de la vue de tous les côtés. Il y avait beaucoup de gens et de groupes qui faisaient de la randonnée avec nous ce jour-là aussi.

Après un moment, nous avons recommencé à rencontrer les zones enneigées et il y avait beaucoup de zones dangereuses où il fallait traverser la cascade sur une pente enneigée qui fondait au soleil. Nous avons constaté qu'il était parfois préférable de marcher sur la neige intacte pour faire notre chemin. Mais dans la montée, il n'y avait pas trop de neige et elle montait doucement, c'était juste un peu long.

Quand nous sommes arrivés au sommet de la colline du Col de Seigne à 2500m, nous pouvions profiter d'une vue imprenable à 360 degrés. Il y avait beaucoup de gens qui prenaient des photos avec les drapeaux et les panneaux de frontière. À partir de maintenant, nous ferons une randonnée en Italie pendant un moment et c'est une nouvelle expérience pour nous lorsque nous ne parlons pas la langue du pays. Nous avons vécu en Espagne et en France auparavant et parlions et comprenions la langue maternelle. Mais nous espérions que tout irait bien et que nous puissions nous en tirer en anglais. Nous avons également pris des photos, pris notre collation et commencé à descendre.

En descendant, il y avait plus de collines enneigées et de pentes et nous glissions beaucoup dessus. Quelques bonnes bottes rigides avec des pointes seraient utiles pour ces pièces. Nous avons même vu des gens descendre avec le traîneau. Nous ne pensions pas qu’à cette période de l’année il y aurait beaucoup de neige sur le sentier et même les bâtons de trekking seraient un peu trop pour nous car on filme tout le temps et avons besoin de nos mains pour être libres la plupart du temps. Nous ne voulons pas du poids supplémentaire.

Il nous a donc fallu beaucoup d’efforts et de puissance pour descendre et avec la neige, tout devient beaucoup plus stressant. Et 1 km sur un sentier enneigé donne l'impression d'être 5 km sur un sentier sans neige. Dans l’ensemble, c’était un peu plus facile que notre précédent sentier enneigé sur la montagne deux jours plus tôt. Celui-ci était avec beaucoup plus de neige et plus raide, plus extrême bien sûr. Mais nous pensons que chaque montagne sera différente. En fonction de l’angle du soleil, la quantité de neige sera différente.

Nous sommes arrivés chez la réfugiée Elisabeth vers 14 heures et voulions nous acheter des collations comme du chocolat ou des biscuits. Dima est allé là-bas pour demander s'ils avaient quelque chose et ils ont vendu une paire de wafers à 2,50 chacun. Ils étaient très petits et il se sentait très commercialisé de facturer un tel prix pour cela.

Nous avons continué la descente et avons finalement été sur le plat. C'était si facile et inhabituel presque si nous n'avions aucun poids. Cela fait environ trois jours que nous n’avons pas emprunté ce type de route et nous nous sommes sentis bien et en paix.

Nous avons constaté que la zone était entièrement composée de zones humides et que la forêt et les arbres étaient insuffisants. Elle était protégée et il y avait probablement des travaux de restauration. Nous n’avons donc pas vraiment pu trouver d’endroit où camper. Et nous savions que nous devions trouver quelque chose, car le sentier montait encore le même type de montagne que nous avons escaladé aujourd'hui. Donc, nous ne voulions pas faire ça. Nous avons vérifié une autre maison de réfugiés qui était plus petite et ils nous ont dit qu'il était impossible de camper dans la région et que nous devions descendre au camping. Nous avons également vu de nombreux signes de la tente traversés. Nous espérions simplement qu'il s'agissait de camper à la lumière du jour et d'allumer le feu et de ne pas parler d'un camping sauvage pour la nuit.

Alors, avec un peu d'hésitation, nous avons décidé de descendre au camping. Ainsi, nous sauterions une partie du sentier de la TMB et une montée en montagne, mais nous ne pourrions vraiment pas le faire en une journée. Et s'il y avait un endroit où séjourner, nous le ferions sans aucun doute. Mais c’était la réalité des choses, nous devions le faire.

La descente était très facile, la plupart du temps sans circulation, à travers la forêt et la gorge ou le ravin de la rivière. C'était si paisible et calme et même le temps était très favorable et confortable pour entrer sans vent du tout.

Nous sommes donc allés au village de La Visaille puis à Plan de Veny où nous avons trouvé le camping Hobo camping Val Veny. Sur le chemin, nous avons vu plus de panneaux d'interdiction de camper et un vaste parc avec beaucoup de tables de pique-nique et même de toilettes, de sorte qu'il pourrait y avoir beaucoup d'endroits pour camper mais malheureusement, cela n'a pas été autorisé.

Le camping Hobo Val Veny était un immense espace plat pour les camping-cars et les tentes avec toutes les installations nécessaires et même une supérette sur place. Ils nous ont fait une offre spéciale pour rester sur le côté de la maison de tente iglu à louer afin que nous ayons un endroit plus isolé pour nous. C'était tout simplement parfait, mais la vue qui s'offrait à lui pouvait tout battre: d'énormes rochers touchant le ciel et de nombreuses cascades en descendant. Nous n'avons pas pu trouver de meilleur endroit pour camper pour cette nuit. Nous avons donc pris la douche, lavé la lessive et pris notre dîner. Nous avons acheté des yaourts et du chocolat locaux pour l'essayer et en avons été très satisfaits. C'était très copieux et naturel. Après avoir dîné de bonne humeur, nous nous sommes endormis.

Donc, ce jour-là, nous avons fini par parcourir 16 kilomètres et ce fut l'un des jours les plus longs pour nous.

Avez-vous déjà fait de la randonnée dans la neige? Quel équipement as-tu utilisé?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 mois 2 semaines #68023 par jean claude
Bonjour,
Vos vidéos sont toujours très intéressantes, mais méfiez vous quand même de la montagne : votre équipement semble léger…
je ne crois pas que les chaussures que j'ai vu, soient adaptées à ce genre de randonnée, surtout sur le TMB. Il me semble d'après les images que vous avez du faire cela en juin? Les bâtons seraient très utiles dans ces moments là (malgré que je n'en sois pas vraiment fan.) :( Il y a des cols à franchir assez dangereux avec de la neige souvent gelée le matin!
Pour moi, le meilleur moment pour faire le TMB reste mi juillet à mi septembre.
Question camping : çà devient très compliqué partout. Avec la sur-fréquentation des massifs, il y a de plus en plus d'interdits, et des créations d'espaces "spécial bivouac."
En Suisse le bivouac est interdit en dehors des campings ou des aires aménagées.

@+
Jean-Claude B)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Walking Nature World

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 mois 1 semaine #68036 par Walking Nature World

jean claude écrit: Bonjour,
Vos vidéos sont toujours très intéressantes, mais méfiez vous quand même de la montagne : votre équipement semble léger…
je ne crois pas que les chaussures que j'ai vu, soient adaptées à ce genre de randonnée, surtout sur le TMB. Il me semble d'après les images que vous avez du faire cela en juin? Les bâtons seraient très utiles dans ces moments là (malgré que je n'en sois pas vraiment fan.) :( Il y a des cols à franchir assez dangereux avec de la neige souvent gelée le matin!
Pour moi, le meilleur moment pour faire le TMB reste mi juillet à mi septembre.
Question camping : çà devient très compliqué partout. Avec la sur-fréquentation des massifs, il y a de plus en plus d'interdits, et des créations d'espaces "spécial bivouac."
En Suisse le bivouac est interdit en dehors des campings ou des aires aménagées.

@+
Jean-Claude B)


Bonjour, merci d'avoir laissé un commentaire. C'était assez léger et nous n'étions pas préparés à ce sentier, nous l'admettons. Et nous partagerons cela dans notre vidéo de réflexion finale. Nous avons ressenti un manque de bâtons de randonnée à certains moments et oui, faire TMB en juin était un peu trop tôt.
Oui, il y a beaucoup de restrictions avec le camping sauvage, mais nous aimons toujours qu'en France, ils soient plus clairs sur les panneaux d'information et aient au moins des zones de bivouac comme vous l'avez mentionné. En Suisse, nous n'avons vu aucun signe avec une interdiction claire, mais si vous dites que ce n'est pas autorisé, cela peut être vrai.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 0.356 secondes