L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Résolu CF de Virons dans les 3 massifs grenoblois

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #63156 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a créé le sujet : CF de Virons dans les 3 massifs grenoblois
Salut tout le monde !

Ayant du temps libre ( la retraite c'est fait pour ça !) et voulant "me bouger le sang" et me purger l'esprit je me suis fixé pour objectif de monter dans chacun des 3 massifs grenoblois en une semaine (Vercors, Belledonne, Chartreuse). Bon vu la météo ça aura été sur 10 jours, mais l'idée à été réalisée ! B)

Vu que j'en suis revenu hier je commence mes CR par le dernier tour, qui c'est fait en Chartreuse = pour celles/ceux qui connaissent depuis le col de la Charmette, avec passage au col de la Grande Vache, la Grande Sure, la cabane d'Hurtière (où on a dormi) et, le lendemain, les cols d'Hurtière et des Banettes puis retour sur la Charmette par le vallon de Vararey, puis un bon sentier forestier. Le tour peut se faire en une longue journée (surtout si on squeeze le sommet et les Banettes) mais là ma sœur avait envie d'une nuit en montagne ... et moi aussi !).

Ca a donné pur le J1 (avec une sélection de photos caractéristiques) =

- Départ pas très tôt du col de la Charmette et montée en forêt sur des pistes forestières assez raidasses, avant de déboucher sur un beau sentier peu avant le col de la Grande Vache ( un peu au nord de celui de la Petite Vache. Nota : il n'y a pas de col de la moyenne vache ;) ).
Il reste des plaques de neige en forêt pour égayer le paysage : il y en aura-t-il dans la montée au sommet ? Sera-ce alors glissant ? ( En fait il n'y en aura pas !)

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0155.JPG est absente ou indisponible


En montant on commence à avoir des vues sur les sommets allentours dont le Grand Som (qui malgré son nom, n'est pas le point culminant du massif) =

On débouche enfin dans les pâturages sous le col de la Grande Vache, où on est accueillis par les 1° jonquilles =

Un peu plus haut apparaissent les petites gentianes, dont certaines se nichent dans les creux des rochers =

Ensuite on arrive en quelques minutes au col de la Sure. On en profite pour faire une petite pause réhydratante avec la vue sur la grimpette au sommet : on y monte, on y monte pas ? Allez ça serait trop bête de pas profiter du beau temps et des belles vue, alors qu'on est juste en dessous : donc on y monte ! On jette un œil au nord sur le vallon de la petite vache, typique des paysages de Chartreuse, avant de grimper

On attaque la montée avec détermination ( et les sacs vu qu'on a pas trouver où les planquer et qu'on veut casse-crouter en route). Mais quand on est assez haut pour avoir des vues dégagées on pique-nique, histoire d'être au calme et d'éviter la foule du sommet ( très relative ce vendredi en fait). Après cette pause on vise le sommet. Ma sœur était hésitante en bas, mais là elle est super motivée (d'autant plus qu'elle a laissé son sac dans un trou), car elle n'y ait jamais monté : elle décide de mettre la grand Sure à sa longue collection de randos ! C'est moins raide qu'au début mais un peu "technique" dans des rochers hyper faciles ( disons qu'il faut bien regarder où on met les pieds et les bâtons, voire les mains, mais ça ne mérite pas la cotation "3" de mon topo). Donc, hop, on est vite en haut avec des vues très dégagées : toute la Chartreuse (car la Grande Sure est un peu décentrée à l'ouest du massif) du nord au sud : le Granier, le Grand Som, les lances de Malissard, la dent de Crolles, le Chamechaude ( qui ravit à la dent de Crolles de 2m d'être le point culminant du massif), le Charmand Som (grand classique des touristes car très facilement accessible depuis l'alpage, son bar et sa fromagerie), la Pinéa (joli petit sommet sauvage), et les rochers de Chalves (au pieds des quels on ira demain).


Derrière on voit le Belledonne du nord au sud (+ son "annexe du Taillefer) dont les 3 pics sommitaux (nous on les voyait bien, mais sur la photo je crains que ce soit nébuleux !)

A l'ouest la vue est dégagée sur la basse vallée de l'Isère, les collines du piedmonts isèrois et même jusqu'au massif central dans le fond (mais dans le brume donc pas de photos : il faut venir à la Toussaint pour bien voir de ce cotè là !).
Ensuite on vise notre point de nuitée : la cabane de Hurtière, joliment tapie dans la fond d'un vallon sauvage. Suspens : sera-t-elle bien ouverte, il y aura-t-il du monde ? (on peut y dormir à l'aise à 4, à 6 serré ou, même, à 8 avec 2 par terre ...). Finalement elle sera ouverte et pour nous 2 tous seuls ! C'est le grand luxe avec une table dehors et l'eau à deux pas On s'installe sur la table de pique-nique dehors et on se fait un thé ( en regrettant de ne pas avoir monté une petite bière !). Puis on vadrouille autour pour avoir la vue sur le site, dominé par le sommet qu'on vient de gravir.

Mais il y a eu un plus : on a été accueilli par une centaine de mouflons, mouflones et mouflonnets ! En plus il n'étaient pas très farouches et sont restés assez près pour qu'on profite du spectacle de leurs ébats : va-et-vients, petits qui tétaient et mâles qui se battaient ...

En prime, le soir, on verra 3 chamois et 2 marmottes affolées qui courraient dans la neige ....
Suite demain pour le CR du J2 ....
Cordialement et bonnes ballades à vous aussi !

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #63173 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : CF de Virons dans les 3 massifs grenoblois
Salut tout le monde
Comme promis voici la suite de ce mini-trek chartrousin (je ne suis pas très sûr de cet adjectif !) avec le J2 =
1° lever dès 6H pour voir les dernières lueurs de l'aube (déjà en train de faiblir !), vérifier le temps (nuageux mais non menaçant) et voir aussi si les mouflons sont revenus (et oui ils sont juste devant la porte !). Comme rien nous presse (et que ma sœur veut somnoler encore un peu) je me recouche et rêvasse au chaud dans le duvet à la suite de la ballade et celle de hier...
On se lève finalement à 7H et, le temps d'un petit déj' sans stressés et de faire les sacs, on décolle à 8H20 pour remonter le vallon vers le sud, en semant un peu la panique chez les mouflons, sûrement peu habitués à être dérangés si tôt ... Une fois que l'on a pris un peu d'altitude on bénéficie d'une dernière vue sur le vallon sauvage et fermé sur son inimité d'Hurtière, avec la grande de Sure dans le fond =

Au passage on rencontre quelques plaques de neige en train de fondre bordées des fleurs de "tout-de-suite-après-la-neige" : crocus et soldanelles

Arrivés au col d'Hurtière on découvre le vallon de Vararey, par lequel on va descendre : il est lui aussi animé d'une moultitude de mouflons (je ne sort pas l'appareil photos je les ai assez mitraillés hier !) et des jonquilles serrées par grandes plaques de ci de là (même remarque). On traverse ce vallon, très différents de celui d'Hurtière car très ouvert sur le paysage à l'est et donc déjà au soleil quand on y passe à 9H.

Comme on est pas pressé et qu'on a du temps, on décide de faire l'aller-retour à la cabane des Bannettes (en bon état et accueillante elle aussi) et, tant qu'à faire au col du même nom pour la vue sur le sud du Vercors et la cluse de St Egrève, qui fait communiquer la cuvette Grenobloise avec la basse vallée du Grésivaudan et les basses terres du département. C'est pas mal brumeux déjà à cette heure (d'où une photo pas terrible). Mais, surtout, de dominer la vallée hyperurbanisée si proche casse un peu notre impression et notre trip de "être-perdu-au-milieu-de-nul-part" !!!

On tourne donc le dos à ce paysage bourdonnant du bruit de la circulation pour repasser vers la cabane nichée aux pieds des fiers rochers de Chalves :

On repart vite et on se plonge dans la descente qui nous baigne de sauvagitude : on en profite pour pique-niquer au calme sur une plaque d'herbe sèche et ma sœur y fait un petit roupillon pendant que je pars à la recherche de traces de mouflons dans la neige (comme je suis pieds-nu cela limite mes explorations sur la neige !)...
Ensuite on s'engage dans la descente pour arriver à un spot à narcisses du plus bel effet :

Plus bas dans la forêt on tombe sur une petite station à globulaires : ces fleurs sont moins connues, mais je les apprécie, d'autant plus qu'elles sont caractéristiques des lieux calcaires secs.

Ensuite on entre dans une forêt variée, principalement d'épicéas et de hêtres (nommés fayards dans le coin) avec des passages entre des rochers moussus mystérieux et sûrement appréciés des lutins, elfes et autres nains qui hantent ces lieux !

Juste je ne sais toujours pas si le loup les a rejoint pour profiter de l'abondance de proies que constituent tous les mouflons croisés ?
On arrive sans peine au col de la Charmette pour boucler notre tour ... avec qu'une idée : repartir vite en faire une autre rando ! (pour moi du moins).

Nota : cela fait un joli tour (que l'on peut allonger un peu en montant au Rochers de Chalves depuis les Banettes) et cela m'a changé du Vercors dont j'ai fait (un peu, juste un peu) une over-dose cet automne et cet hiver : je vous recommande d'aller y faire un tour ! B)

D'ici quelques jours : suite ici de mes CR des ballades dans les deux autres massifs grenoblois : le pic St Michel dans le Vercors et la croix de Chamrousse dans le Belledonne.

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #63199 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : CF de Virons dans les 3 massifs grenoblois
Re-salut tout le monde !

Nota à propos du titre il faut lire "CR de virons" et pas "CL" = erreur de frappe :S

Bon voilà le CR d'un autre tour, dans le Vercors cette fois =
L'idée était d'avoir 3 points de vue croisés sur Grenoble depuis 3 massifs. C'est possible depuis le Belledonne ( CR à venir) ou le Vercors (depuis le Moucherotte ou le pic St Michel). Par contre en Chartreuse les "vrais sommets" sont trop centrés pour ça, (d'où ma photo très partielle sur l'agglo plus haut). Pour avoir une vue de toute la ville depuis ce massif il me faudra faire des photos depuis des endroits pas très haut et accessible en auto ou en téléphérique : assez peu sportif ...

Donc en avant pour le Pic St Michel ! Tout d'abord 2 photos de cet objectif : une depuis la ville par-dessus les toits et une depuis la prairie de départ =

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0014.JPG est absente ou indisponible



On monte sur une piste puis un sentier forestier en passant devant un muret qui aménage un replat où les charbonniers construisaient leurs meules pour fabriquer leur charbon de bois =

Une trouée de la forêt nous offre une vue dégagée sur la bordure Est du Vercors avec dans le fond son sommet le grand Veymont ( à droite) et le fameux mont Aiguille, ex Mont inaccessible du moyen age ( à gauche) =

Puis on sort dans une prairie pentue d'où on aperçoit le col de l'Arc, objectif intermédiaire où on va pique-niquer

Dans cette partie dégagée des fleurs nous accueillent : pensées, globulaires et petites gentianes :



Arrivé au col on pique-nique chaudement vêtu et les choucas, pas bêtes et sachant ce que l'on a dans les mains, viennent quémander leur part : on les décevra pas, sans exagérer pour qu'il garde l'habitude de trouver l'essentiel de leur nourriture dans la nature ...

Un peu au-dessus du col on a une vue sur l'intérieur du plateau du Vercors avec Villard de Lans au centre ( dit ici tout simplement : " Villard") =

Bon c'est pas tout ça mais on est venu pour le sommet ( pas si haut que ça d'ailleurs et facilement accessible) et ses vues. On y grimpe d'un bon pas et les nuages sont assez coopératifs pour nous laisser voir la cuvette grenobloise (au centre) bordée par la Chartreuse (au fond à gauche) et le Belledonne encore très enneigé en cette mi-mai ( dans le fond à droite)

On s'attarde pas trop, vu qu'il fait frais et on attaque la descente, d'abord dans les pierriers et l'alpage, puis en forêt ou on cueillera un peu d'ail des ours pour préparer de l'huile aromatisée ...

Bon, en fait, c'est une petite rando, mais assez sympa par ce coté sauvage .... B)
Bonnes ballades à vous aussi

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #63223 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : CF de Virons dans les 3 massifs grenoblois
Re-salut à tou-te-s !

Bon je vois que le sujet est est pas mal regardé au fil de mes ajouts ... donc je continue avec la 3° rando dans un 3° massif !

Cette fois on va dans le Belledonne : ça vous changera pas mal, vu que c'est un massif granitique des Alpes Internes ( jusque là on était dans les Préalpes, donc en terrain calcaire, mais je vous apprends rien !).
Donc ici il y a pas mal de différence : les roches sont plus sombres, on est plus haut (le massif manque de peu les 3000m : de 22m au grand pic), il y a donc de la neige plus tard et, en prime, il y a plein de lacs ...

Mon idée était de monter au grand Colomb, sommet de moyenne envergure offrant une belle vue sur Grenoble. Mais finalement je suis parti seul et on m'a informé qu'il restait beaucoup de neige où on s'enfonçait beaucoup, sans trop pouvoir envisager "l'option raquettes " vu les dévers : du coup je me suis rabattu sur la croix de Chamrousse, moins haute (donc moins enneigée) et plus fréquentée (donc plus sure si on est seul en "perdition").

Pb : si la montée se fait dans un versant sauvage, joli et préservé, la descente se fait sur des pistes de ski (ce qui est moins top ! heureusement il y a des vues bien dégagées). En fait je voulais faire une descente un peu plus sauvage, mais des gens qui sont montés par là m'en ont dissuadé vu la neige très enfonçante : donc va pour la descente par les pistes même si c'est du archi-classique.

Bref ça a donné =
Départ de Roche Béranger : monstrueuse barre d'immeubles avec, quand même, une vue dégagée sur le Vercors et, en particulier, le Pic St Michel où j'étais 3 jours avant =

La montée débute par un sentier forestier pas trop raide parmi les aroles (seule forêt de ce type dans ce massif grâce à une exposition Sud favorable) avec vue sur le Taillefer (sorte "d'annexe" du Belledonne par de-là la gorge profonde par où passe la Romanche) et quelques pensées pour égailler le parcours, dont une touffe remarquable (et unique dans son genre sur mon chemin ) =


En grosso-modo 1H on débouche au fameux lac Achard, rendez-vous prisé des pique-niqueurs qui cherchent une ambiance montagnarde sans vouloir y consacrer trop d'efforts ( idéal pour les enfants, qui, en prime, peuvent y faire trempette !) =

Le même vu d'en haut avec sa forme de 8 caractéristique qui encourage les plus téméraires à le traverser en été malgré l'eau toujours fraîche ! =

A partir de là on va trouver de plus en plus de neige et s'enfoncer de plus en plus, parfois "traitreusement" jusqu'au genou en bordure des rochers +/- cachés !

Mais bon ça vaut le coup car il y a plusieurs petits lacs, parfois asséchés en été, mais là il était plutôt à demi gelés ! =


Ca grimpe de plus en plus raide car le sentier est invisible et que je coupe au plus simple droit dans la pente. Bon ça me permet d'arriver assez vite à un 1° petit col d'où je suis récompensé par une belle vue sur l'Oisans : en occurrence la Meije et le Rateau =

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0095.JPG est absente ou indisponible


En quelques minutes je débouche à un 2° col avec la vue sur l'intérieur sauvage du massif : même si son point culminant est caché cela "a de la gueule !" =

Encore 10 minutes assez soutenues et je suis au sommet : j'y trouve moulte installations pour skieur, hélicos et météorologues ! Mais, averti, j'avais pique-niqué au lac (avec tout le monde !) pour me poser dans un cadre plus bucolique... Bon il y a quand même un bon point : du sommet on a des vues dégagées, en particulier sur la Chartreuse ( où c'est déroulé le 1° viron décrit) et la cuvette grenobloise (après tout le but de ces 3 randos était de vous faire voir Grenoble sous 3 angles complémentaires). =

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0110.JPG est absente ou indisponible



Après il n'y avais plus qu'à suivre bêtement les pistes (enfin pas si bêtement que ça si je voulais arriver à ma voiture et pas au Recoin à 2 Km de là !).

Bon voilà une ballade de plus de re-re-faite ... en attendant d'aller bientôt dans des parties mieux préservées du massif car il n'y en manque pas !

Une dernière chose : sur la route je me suis arrêté vous prendre une photo du lac de tourbière de Luitel : ce qui semble être de la terre ferme autour de l'eau est en réalité de la tourbe flottante : ne pas s'y aventurer ! Il est protégé par la plus ancienne réserve naturelle nationale de France mais on peut le visiter en profitant des explications et ceci sans le dégrader en suivant bien les cheminements aménagés : un petit air de Laponie en passant ...


Voilà c'est tout pour cette fois !
Au plaisir de lire les CR de vos propres pérégrinations ....
Cordialement

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #63224 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : CF de Virons dans les 3 massifs grenoblois
Glups ! je m'aperçois que sur la photo sélectionné on ne voit pas le 8 annoncé pour le lac Achard !
Donc je met une photo prise de plus haut ...

ET voila, et voili et voilou !

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 6 mois #63298 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : CF de Virons dans les 3 massifs grenoblois
Salut tout le monde !
Pour en finir avec ce fils de CR sur Grenoble et ses massifs :deux photos prises depuis un avant-sommet de la Chartreuse qui offre la meilleur vue dégagée sur l'agglomération (du nord vers le sud), tout simplement depuis l'arrivée du téléphérique qui conduit du centre ville à la Bastille ( nommée ainsi car il y a des fortifications).
On peut y monter à pieds par des sentiers et des escaliers ou, comme moi cette fois, "tricher" en s'offrant une montée mécanisée par les fameuses "bulles" et redescendre tranquillou pédibus : idéal avec des enfants ...


Bonne s ballades à vous aussi, ici et ailleurs ...

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jihem73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 2.011 secondes