L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Question Matériel et éthique

  • natrilha
  • Portrait de natrilha Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 8 ans 6 mois #38438 par natrilha
natrilha a créé le sujet : Matériel et éthique
Bonjour,
une question d'éthique travaille en ce moment. Je veux dire, lorsque l'on marche, en général c'est qu'on aime la nature.
Mais le matériel que nous achetons pose deux problèmes conséquents. Le premier est que nous ne savons pas de quelles ressources naturelles il est issu. Les produits textiles (coton) et les aliments lyophilisés sont-ils issus d'une agriculture respectueuse de l'environnement ou bien détruisent-ils des surfaces agricoles qui pourraient servir à nourrir des populations locales? Pollue-t-elle des nappes phréatiques? Quels produits sont utilisés lors de la transformation? sont-ils nocifs pour les ouvriers?
Ensuite, des fois je me dis que sur mon dos, je porte le fruit du travail de personnes qui ne sont pas du tout respectées. Je fais fonctionner un système de travail dont je ne voudrait pas pour moi. Les produits Décathlon par exemple, mais c'est le cas pour la quasi totalité des marques, proviennent de Chine à 80%, ainsi que d'autres pays non démocratiques qui se foutent pas mal du bien être de leurs citoyens (et de la nature). Il y a des gens qui font des semaines de 80 heures, avec des salaires de misère et sans droits sociaux, ils ne feront jamais de rando, mais ils bossent sur mon sac à dos super chouette qui me permet de marcher dans un espace protégé.
Bref, quand je marche et que je me dis que je suis heureux de vivre en autonomie dans la nature, quand je ressent une sorte d'amour pour la nature, est-ce que je ne suis pas en train de bousiller celle des autres et ne suis-je pas en train de fortifier un système de production qui traite très mal ses ouvriers?
Comment voyez-vous les choses? Comment faites-vous pour limiter les dégâts?
Ne faut-il pas y réfléchir à deux fois avant de se déclarer amoureux de la nature? Car les choses semblent bien compliquées, surtout si on prend un avion (extrêmement polluant) pour aller marcher à l'autre bour du monde.
Il me semble que les randonneurs ont tendance à limiter leur respect de la nature au fait de ne rien jeter le long des sentier. Il me semble que notre responsabilité est plus large. Sans pour autant se sentir responsable de tous les maux de la terre, un subtile équilibre éthique est à trouver.
A bientôt
Natrilha

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #38459 par Fabien78
Fabien78 a répondu au sujet : Re:Matériel et éthique
Bonjour,

Entre le matériel éthique et l'éthique du randonneur il y à beaucoup de choses à dire. Les colonnes d'un forum sur Internet ne seraient peut être pas appropriées pour parler d'éthiques. Sauf si ce n'est sur un site raccordé à un Internet également éthique... Que dire de la fabrication de l'ordinateur, de la fourniture d'accès à Internet dont la Hotline est située à des milliers de kilomètres où la main d'œuvre est exploitée ?

Est-ce qu'acheter son matériel chez ECO-SAPIENS permettrait aux randonneurs de se sentir en harmonie avec la nature ? Ce n'est pas une question facile à répondre...

Fabien.


La courtoisie n'est pas un défaut ;-) => Règles du forum

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #38464 par Edelweiss
Edelweiss a répondu au sujet : Re:Matériel et éthique
Bonjour,
tout à fait c'est peut-être pour cela qu'on s'abstient de répondre.
Beaucoup trop à dire et certainement beaucoup à polémiquer!
Bien à vous.:)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #38469 par Kulikool
Kulikool a répondu au sujet : Re:Matériel et éthique
Effectivement, il y a beaucoup de choses à dire... :blush:

Mais cette section du forum est bien intitulée "Réflexions, éthique, environnement...", non ? Donc je trouverais un peu hâtif d'enterrer un sujet qui me semble y avoir sa place, ne serait-ce que pour nous forcer à y réfléchir et à structurer une pensée sur la question.

Je suis d'accord avec Edelweiss, la foule de choses à dire et à polémiquer ainsi que le malaise qu'on peut éprouver à se sentir coupable peuvent amener au silence. Mais peut-être que c'est à nous d'aller contre, et d'oser se poser ces questions.

Alors merci à toi Natrilha de poser une question qui reste une question épineuse qui n'a sûrement pas de réponse, mais qui a pour vertu de créer discussion et réflexion. ;)

Pour ma part, je suis d'accord avec ce que tu écris dans ton post. Je me pose les mêmes questions que toi et n'arrive pas à m'en sortir la tête haute.
Je serai même moins optimiste que toi et dirai qu'il y a plus de 80% des grandes marques qui sont fabriquées dans des conditions de travail terribles.

Dernièrement je me suis intéressé à un achat de sac de couchage de bonne qualité. La grande majorité des marques sont made in China ou équivalent. Il y a bien une marque, qu'un passionné d'une bouique de Bruxelles m'a recommandé : Warmth. Sac de couchage et doudoune, entre autres. Je reprends ici ses paroles : Produits de qualité, fabriqués en Pologne. Duvet d'oie de la meilleure qualité, avec élevage d'oie respectueux de leur bien être. Pour lui, ça fait toute la différence.
J'ai eus les sacs de couchage et doudounes dans les mains, c'est clair que c'est du bon.

Maintenant, pour ce qui est de Décathlon, gros problème. Je me suis un peu renseigné et suis vite tombé là-dessus , une action menée par le collectif "De l'éthique sur l'étiquette" contre Décathlon et son sous-traitant en Thaïlande. C'était en 2004-2005, et je ne parviens pas à savoir quelle est la situation actuelle. Si quelqu'un a des infos d'ailleurs, ça m'intéresse...
Gros problème oui, car comme tu dis, mon évasion dans la nature se fait par l'achat d'un produit fabriqué au détriment des droits de l'homme. Je ne parviens pas moi non plus à me sortir de ces questions, mais je crois que, tout comme il faut refuser de pied ferme toute hypocrisie et accepter de voir le sujet en face, il faut aussi chercher à y aller progressivement.

Dans ces questions, nous sommes, en tant qu'ocidentaux, forcément tous victime d'un paradoxe, car nous vivons dans une société et un système qui s'appuient sur des règles éthiques que nous refusons. Ce paradoxe, on ne peut pas le supprimer d'un coup. Ceux qui le veulent se désespèrent souvent vite et finalement ne font rien du tout, alors qu'il est sans doute plus cohérent d'y aller petit à petit.

Pour illustrer, je prends l'exemple de Jean Ziegler, rapporteur spécial à l'ONU pour le droit à l'alimentation. Jean Ziegler, dans "L'Empire de la Honte" (que je conseille à tous), cite Kant qui dit "N'agis à chaque instant que selon la maxime dont - par ta propre volonté - tu voudrais qu'elle devienne une loi universelle". Ziegler est lui aussi pris dans un paradoxe, occupant les deux positions de rapporteur à l'ONU qui roule avec chauffeur et va de réception en réception et d'intellectuel qui ouvre les yeux de beaucoup sur les problèmes de ce qu'il nomme l'empire de la honte. Son rôle d'intellectuel est d'écrire ces livres, et il le fait. Ce n'est pas pour ça qu'il arrête de vivre à l'occidentale et d'aller à ces réceptions (il en parle dans son bouquin), mais c'est justement en vivant ainsi qu'il arrive à se battre contre le système occidentale qui pourrit le reste du monde.
Pas de fausse excuse là-dedans, Ziegler est lucide, mais juste se dire : où et comment suis-je le plus utile et le plus efficace pour me battre contre ce à quoi je m'oppose ?

Bref, pas évident non... Mais le point de départ, là où tout commence, c'est d'y réfléchir, d'en parler, de se documenter (les bouquins de Ziegler ou de Naomi Klein, pour ne nommer qu'eux, sont édifiants à ce niveau là), et ensuite de ramener tout ça à soi, dans des petits gestes, des décisions plus ou moins fortes, et enfin des actions. Chacun selon ses moyens, chacun comme il peut. On ne peut exiger d'action ou de "résultat" de personne en terme d'engagement, sauf peut-être pour ce qui est d'avoir le courage de tenter d'être cohérent.

Julien

Nos désirs sont les pressentiments des possibilités qui sont en nous. - Goethe.
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles, mais uniquement par manque d'émerveillement. - G.K. Chesterton

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 0.315 secondes