L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Question L'accès est interdit aux champs de Toscane, Italie ?? - Jour 5 de la Via Francig

Plus d'informations
il y a 4 mois 2 semaines #68488 par Walking Nature World
L'accès est interdit aux champs de Toscane, Italie ?? - Jour 5 de la Via Francigena de Fucecchio à Calenzano

C'était le 5ème jour du sentier Via Francigena lorsque nous avons parcouru environ 18 km de la ville de Fucecchio au village de Calenzano.

Regardez la vidéo complète ici:

N'oubliez pas de cliquer sur les sous-titres français dans la vidéo.

Cette nuit était vraiment dérangeante en partie parce que nous avions peur que quelqu'un nous nous chasse en partie parce qu'il y avait beaucoup de bruits venant des routes de voiture les plus proches, des chiens aboyant partout et même de la musique forte des discothèques. Nous avons également entendu les coups de feu de certains chasseurs et c'était vraiment effrayant et étrange qu'ils chassent la nuit. Cela ne veut pas dire que l'idée de qui ils chassaient était également terrifiant parce que nous voyions beaucoup de bébés lièvres récemment et cela nous brise le cœur en y pensant. Plus tard dans la journée, nous avons vu de nombreux plastiques laissés sur les champs et les côtés de la route et cela nous a fait penser que les chasseurs pouvaient errer partout. Les rencontrer au milieu de la nuit ne serait pas une rencontre agréable qui s'ajoutait à nos autres peurs.

Nous avons donc eu un très mauvais sommeil et nous nous sentions épuisés dès le début de la journée. Nous n'avons même pas séjourné à l'endroit pour préparer le petit déjeuner. Nous sommes sortis sur l'autre petit chemin et nous nous sommes installés pour cuisiner là-bas à l'ombre. Le soleil brillait vraiment très tôt le matin et nous savions que ça allait être une journée chaude.

Nous avions notre mélange de sarrasin, riz, aubergines et tomates fraîches avec salade pour le petit déjeuner et au moment où nous l'avons terminé - c'était déjà vers 9h. Nous savions qu'il était trop tard mais nous n'avions pas d'autre choix que de partir sur la piste.

Tout d'abord, nous avons dû reprendre la piste officielle de la Via Francigena et pour cela nous avons dû faire encore 3 kms. Quand nous y sommes arrivés, la piste a continué à être assez ennuyeuse le long des routes rapides (du moins pas sur elle) et tout était en plein soleil entre les champs.

Nous sommes passés par de petits villages et maisons et avons vu qu'il y avait un grand supermarché devant nous. Comme nous savions que nous n'allions pas nous rencontrer plus tard dans la journée, nous voulions faire certains de nos achats habituels comme les fruits et légumes. Et c'était aussi une bonne occasion de faire une pause. Nous avons donc acheté comme toujours la focaccia dans un style de pizza margherita et de la crème glacée pour avoir une bonne collation. Nous passons environ une heure assis sur le banc dans l'ombre et c'était une belle pause de milieu de journée pour nous.

Nous avons fait pas mal de montée pour arriver au village de San Maniato qui était situé juste sur la colline et avait une vieille forteresse et des tours à côté. Y aller n'était pas agréable du tout de marcher sur la même route avec des voitures qui ne semblaient se soucier d'aucune règle de vitesse et c'était malheureusement la réalité de toutes les randonnées ce jour-là. Et la chose étrange était que nous ne rencontrions pas d'autres randonneurs sur aucun sentier et à aucun moment de la journée, pas même des randonneurs ou des marcheurs un jour, seulement plusieurs cyclistes par jour. C'était comme si nous étions les seuls ou les premiers à parcourir cette route. Et tout le monde conduisait simplement sa voiture. C'était notre observation mais nous pensons que c'était très proche de la vérité en voyant autant de trafic sur chaque petite route secondaire sur laquelle nous avons marché. C'était un fait vraiment triste pour nous et nous espérions toujours que dans les prochains jours certains Italiens nous prouveraient le contraire. Parce qu'à ce moment-là, il semblait que personne ne se souciait de la randonnée ou même de la marche.

Nous avons donc parcouru encore 9 ou 10 km sur les routes automobiles sans avoir beaucoup de vues excitantes en chemin. Et nous sentions juste une chaleur extrême frapper nos têtes et la sueur tomber de partout. Nous avions l'impression qu'il n'y avait pas assez de sources d'eau ni dans des conditions aussi chaudes où nous étions.

Ce n'est qu'à la fin de la journée que le sentier s'est détourné de la route automobile sur une route de gravier. Pas sur un chemin forestier comme nous le souhaitions idéalement mais promettant d'être beaucoup plus calme. Sans errer trop longtemps, très épuisés, nous avons trouvé une place sur le terrain au bord de la route près de la petite forêt. Cela semblait être un endroit pour la chasse car nous y avons vu des structures construites pour l'observation. Il y avait aussi un fermé sur un chemin de terre en chaîne probablement utilisé par les chasseurs, mais nous espérions qu'ils ne viendraient pas ce soir-là. Il était 18 heures et comme nous n'avions déjà plus de pouvoirs pour chercher, surtout en voyant le terrain vallonné autour, nous avons décidé de rester à cet endroit. Nous nous sentions très en sueur et collants, nous avons donc pris une douche sous le ciel depuis notre réservoir d'eau et c'était la meilleure sensation qui soit. Nous nous sommes tout de suite sentis plus rafraîchis et avons pu changer nos t-shirts sales. Nous avons donc pris notre temps à installer une tente et à préparer le dîner et nous étions bien pour nous y reposer jusqu'au soir. Nous espérions mieux dormir cette nuit-là et avec le désir de nous réveiller plus tôt, nous nous sommes couchés à 22 heures.

Dans quel région avez-vous fait face au camping sauvage le plus difficile?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 0.401 secondes