L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Question Sentier le plus époustouflant des Alpes de l'Italie à la Suisse - TMB

Plus d'informations
il y a 10 mois 4 semaines #68071 par Walking Nature World
Coup de soleil sur le sentier le plus époustouflant des Alpes suisses | Jour 9 TMB de l'Italie à la Suisse

Dans l'épisode d'aujourd'hui du Tour de Mont Blanc, nous avons traversé les Alpes suisses de la Vallée d'Aoste en Italie au village de La Fouly en Suisse.

Regardez la vidéo complète ici:

N'oubliez pas de cliquer sur les sous-titres français dans la vidéo.


C'était un premier matin ensoleillé après une longue période. Nous avons passé la nuit la plus froide dans notre tente, il faisait probablement 5 degrés Celsius. Nous étions donc plus qu'heureux de voir le soleil se lever et de pouvoir tout réchauffer. Nous avons remarqué que la température nocturne ne dépendait probablement pas beaucoup de l’altitude que nous avions et pouvait être la même à 1 000 m et à 2 000 m pour une raison quelconque.

Le camping Grandes Jorasses où nous avons séjourné était agréable, pas très propre mais peut-être était-ce à cause du temps humide - les sols étaient un peu sales. Nous avons séjourné dans une zone spécialement réservée aux tentes dans la forêt. Comme nous l’avions compris, c’était un camping familial. L’atmosphère était donc très familiale.

Nous avons quitté le camping à 9 heures du matin pour prendre le bus qui nous a conduits au chalet Val Ferret Arnouva Desot. De cette façon, nous pouvions commencer le sentier et gravir la montagne immédiatement sans avoir à parcourir un kilomètre supplémentaire sur la route de la voiture.

En attendant à l’arrêt de bus, nous avons regardé et nous avons finalement vu le Mont Blanc dans toute sa majesté - il n’y avait pas un seul nuage autour de lui. Cela arrive si rarement et nous en avons été témoins pour la deuxième fois à partir de Chamonix. La vue était à couper le souffle.

Après 15 minutes de bus, nous étions à l'endroit idéal pour commencer la randonnée. Dès le début, le chemin montait assez raide. Après 5 minutes d'escalade, la grande et belle cascade s'est ouverte à nos yeux. Il était brillant dans le contre-jour magique du matin. Nous en avons fait quelques photos et avons poursuivi la piste.

Le chemin montait constamment assez raide. À certains endroits, il restait de la neige et nous devions passer à travers les flancs glissants enneigés. C'est particulièrement dangereux car il fondait déjà et pouvait tomber en panne à tout moment. Il y avait aussi plusieurs cascades et ponts à traverser.

Ensuite, nous sommes arrivés à la maison des réfugiés. Elena a recherché la source d’eau. Comme il n’y en avait pas, nous avons simplement recueilli de l’eau dans une rivière. Et a commencé à gravir la montagne du Grand Col Ferret. Le chemin allait en mode zigzag, il n'était donc pas extrême ni trop difficile. À certains endroits, il y avait beaucoup de boue et il était très facile de glisser dessus et de mouiller les chaussures. Sur la dernière partie, il y avait une casquette enneigée sur une colline, mais heureusement, elle était assez plate.

Nous sommes donc arrivés au sommet du Grand Col Ferret et de là nous avons pu voir les frontières des 3 pays que nous avons traversés: la France de l’autre côté de la vallée, l’Italie dans la vallée et maintenant la Suisse devant nous. La vue était inoubliable à partir de là avec les motifs enneigés sur les montagnes, les rochers abruptes et épineux et le ciel parfaitement clair de polariseur.

Nous avons déjà vu que la descente ne serait pas facile car il restait un peu de neige. Certaines parties étaient plus raides, d'autres plus plates, mais dans l'ensemble, la tâche était difficile. Nous avons constaté que la descente nécessitait plus d'efforts la plupart du temps, car le poids vous poussait vers le bas et les genoux travaillaient très fort. Mais avec la neige, cela devient beaucoup plus difficile à cause d'un sol instable et glissant qui peut descendre à tout moment. Nous avons appris que nous n'aimions pas nous promener dans la neige également parce que vous vous concentriez tellement sur le sentier que vous n'aviez pas la possibilité de regarder autour de vous et de vous détendre. Tout est très tendu et concentré. Vous perdez donc beaucoup de points de vue en chemin. Nous aimerions faire les mêmes sentiers, mais sans la neige ici - nous sommes sûrs que ce serait une expérience assez différente.

Dans la descente, nous avons rencontré plusieurs marmottes qui montaient et descendaient les collines. Également à notre grande surprise, nous avons rencontré plusieurs cyclistes qui ont porté leur VTT sur le sentier. Et c’était fou de penser qu’ils allaient descendre avec leur vélo dans toute cette boue, cette neige et ces rochers instables avec des sentiers escarpés.

Une fois la partie enneigée terminée, nous sommes descendus assez rapidement vers le réfugié de La Peule, où nous avons vu beaucoup de vaches tachées sur les collines. Là-bas, nous avons même vu une petite machine à traire, alors probablement ils ont fabriqué du lait frais à la place.

Il faisait très chaud et nous avons probablement senti beaucoup de coups de soleil ce jour-là. Nous avons marché sans aucune ombre pendant 5 heures d'affilée et lorsque nous sommes descendus vers la rivière, nous nous sommes sentis étourdis, probablement à cause de la lumière extrême du soleil magnifiée par la neige. Nous avons donc lavé notre visage avec l’eau de source froide, pris notre déjeuner à l’ombre et sommes partis faire 5 km de plus jusqu'au village de La Fouly.

Cette dernière partie était très facile sur la route des voitures et traversait de petits villages, des champs herbeux idylliques et des pâturages de moutons. Le soleil se couchait et c'était mieux de marcher à cette heure de la journée.

Très vite, nous sommes arrivés à La Fouly, notre village de destination, et sommes allés directement au supermarché pour acheter de la nourriture. Tout de suite, nous avons remarqué une devise différente sur les étiquettes de prix et nous étions un peu confus à ce sujet. Mais espérait que cela soit équivalent à l'euro. Les prix étaient très chers. Par exemple, deux tomates nous ont coûté 1,20 euro, un pain blanc simple 2 euros et ainsi de suite. Il s'est avéré que le taux de change est plus élevé pour les euros que les francs locaux, nous avons fini par payer encore plus. Nous avons donc dû apprendre les taux de change plus apparemment.

Nous ne nous attendions pas à ce que le camping soit bon marché et à la fin, il a coûté 23 euros, ce qui n’était pas si cher que cela car nous avons payé à peu près le même prix à certains endroits, même en Espagne. Mais quand nous avons eu la chance de l'explorer un peu, nous en sommes tombés amoureux. C'était un espace vert très spacieux en partie dans la forêt avec de très grands emplacements. Il n'y avait pas de cabanes ou de maisons, juste les emplacements pour les camping-cars et les tentes. Nous pourrions choisir n'importe quel endroit que nous aimions le plus. Il y avait une connexion wifi gratuite couvrant la majeure partie du camping, ce qui arrive rarement. Les installations étaient toutes en très bon état et propres. Mais comme toujours, la meilleure partie est son emplacement: il était entouré par les sommets de haute montagne de tous les côtés. Le Tour de Mont-Blanc et de nombreux autres sentiers traversent ce camping. Il y avait une aire de jeux et un parc d'aventure juste dans le camping. Nous pouvons donc fortement recommander ce camping: il possède tout ce dont vous avez besoin pour un randonneur et vous garantit un bon repos au calme.

Il était intéressant de noter différentes choses sur la Suisse et de donner une opinion réelle à ce sujet. Avant de visiter ce pays, tout ce que nous savions, c’était un système bancaire sécurisé, de bonnes montres, du chocolat et des produits laitiers, et c’est tout. Nous étions donc très heureux de découvrir plus à ce sujet.

Comment imaginez-vous la Suisse? Qu'est-ce que la Suisse pour vous?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 0.229 secondes