L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Résolu Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch

Plus d'informations
il y a 1 an 5 mois #63612 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a créé le sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Salut tout le monde !
Je reviens d'un petit mini-trek de 3 jours entre Vercors, Diois, Trièves et haut Buëch (le tout dans les préalpes du sud) : un joli tour et, de plus, les 2° et 3° jours sont une bonne manière de finir une traversée du Vercors en arrivant élégamment à une gare … Du coup je vous fait un petit CR …
Nota: je voulais profiter du paysage et faire de longues haltes aux cabanes j'ai donc fait la traversée en 3 jours, mais si on est pressé on peut la faire assez facilement en 2 longs jours avec une nuit à la cabane de l'Essort et en restant sur le GR par les crêtes à partir du Jiboui pour schunter la descente (puis la remontée) au refuge de la Tour de Borne.

J1 : Gare de Clelles → cabane des Chaumailloux : = grosso-modo 5H pour 900m de montées
(Par Trésanne pour éviter un maximum le goudron, même si c'est un peu plus long …)
Départ de la gare au saut du train directement sur un chemin (donc sans goudron, on en déplorera qu'un peu après Trésanne et une centaine de mètres à la Richardière). Puis, la route traversée, suite du chemin (au départ bien indiqué) pour Trésanne par une jolie descente. Je vois en face le Mont Aiguille qui me tiendra compagnie toute la journée et toute la soirée : immanquable ...

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0003.JPG est absente ou indisponible


Seul PB : j'arrive à un ruisseau sans pont, hors dans mon souvenirs il y en avait un ! Bon il est peu profond c'est pas très grave, mais surtout il n'y a pas de chemin en face ! Je reviens sur mes pas mais ne trouve pas d 'alternative évidente alors, pour pas me taper la moitié de la remontée, je me déchausse et traverse les pieds au frais, puis me faufile dans une coulée un peu en aval qui me ramène sur une piste où je finirai par retrouver le balisage jaune : ça sera ma seule « aventure » de la journée ….
Çà grimpe pas mal, mais à l'ombre, et on finit par arriver dans les prairies de Trésane sans redescente : le hameau est calme et tout simple mais il faut prendre le temps de visiter la chapelle avec son toit en chaume tout neuf (et en attente de vitraux) :


La suite est bien indiquée, donc je prend la route sans hésitation, même si je ne prise pas trop fouler le goudron, je n'en déplorerai que 400m avant de me retrouver sur un chemin forestier : il grimpe et m'amène à une croupe avec vues dégagées sur le « cirque » de Chichiliane. Bon ensuite on redescend à peu près tout ce qu'on vient de monter, mais c'est joli, donc ça passe... A un croisement on peut soit choisir de passer par Ruthière et son « château », mais après c'est soit la route, soit un rallongement : je suis un peu pressé de manger, si possible au bord du ruisseau, alors je choisis l'itinéraire direct par la forêt qui me conduit sans peine à la Richardière. La 2 possibilités : manger à l'auberge ou continuer un peu en espérant trouver de l'ombre au bord du ruisseau : elle est rare mais je finis par trouver un coin qui me convient et j'y pique-nique cool.
Ensuite c'est encore un peu de la piste avant d'entamer la montée du pas de l'Aiguille : c'est pas très long (1H /1h15) mais de + en + raide ! Bon je sais ce qui m'attend, vu que je connais bien, donc je me décourage pas, malgré le gros sac, et j'attaque en profitant de quelques coins à l'ombre pour souffler. Arriver dans le pas je guette pour voir si il y des bouquetins ( j'en ai vu un la dernière fois) mais ne vois que des chèvres du Rove : tant pis car question corne c'est pas mal aussi (mais à l'horizontale), alors je profite du spectacle ! (je tente des photos mais ça n'a rien donné : dommage pour vous …). Arrivé au pas je me retourne pour le point de vue avec le mont Aiguille avec, cette fois, sa silhouette « aiguille » (avant c'était plutôt « molaire «  !).

Je passe faire le plein d'eau à la petite source du bas ( qui coule « moyen » genre 1L/minute, mais elle coule souvent encore moins), puis, rapidement je suis à la cabane et comme le ciel est bien couvert (il se met même à tomber quelques gouttes) ; j'installe mon duvet en visant un coin tranquille derrière le poêle en notant qu'il y a déjà 3 personne qui ont ainsi balisé leur couchage.
Je me prépare un thé, bien mérité, puis petit à petit des gens arrivent, d'abord des passants (on discute un peu) puis un groupe alsacien : je discute pas mal avec l'accompagnateur et l'encadrement + quelques mots avec les « encadrés » pour qui c'est une découverte de la montagne (des personnes « à particularité », comme dirait nos cousins québécois, ils sont très sympas et ravis de marcher avec des ânes : une belle expérience que leur font faire leurs encadrants !). Un autre groupe arrive avec eux aussi des ânes et des enfants en bas âge, mais vu le monde et le fait qu'ils on des tentes ils vont s'installer un peu à l'écart. Puis deux couples et 2 randonneuses viennent compéter la troupe : il va y avoir du monde ce soir ! ( c'est souvent le cas aux Chaumailloux il faut le savoir!).

Du coup je profite que tout ce petit monde s’égaye dans la nature (il ne pleut plus) pour me préparer tranquillement mon souper en surveillant du coin de l’œil le ciel … Finalement, vu qu'il fait maintenant super beau et que le ciel c'est bien dégagé je m'installe à la belle étoile un peu à l'écart pour une superbe nuit « sous le firmament scintillant » … (encouragé par l'accompagnateur qui partage mon pronostic de pas de pluie pour cette nuit). Je me glisse dans le duvet (lui même glissé dans un sur-duvet anti humidité) et je sirote ma tisane en regardant la lumière rasante du soir sur la montagne emblématique du coin … (rassurez vous je vais arréter avec les photos du mont Aiguille, sinon vous aller overdoser !).

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0054.JPG est absente ou indisponible


A partir de là j'ai rejoint les hauts plateaux : ça va me permettre de compléter les images de mon blog sur le coin et celles que j'ai prises l'an passé au printemps dans le coin, en particulier avec quelques fleurs d'été que je rencontrerai demain ...
Blog = traversees-du-vercors-en-long-et-en-large
Discussions sur ce forum en coproduction avec Niko (merci à lui !) et Emma = vercors-printanier

Suite bientôt ...

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 5 mois #63613 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Les liens ne fonctionnent pas : j'ai dû merdouiller ! je recommence autrement ...
Blog sur le Vercors :
www.rando-trekking.com/carnets-randonnee...-en-long-et-en-large
Discussion sur le forum :
www.rando-trekking.com/forums/25-carnet-...3-vercors-printanier

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 5 mois #63620 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Resalut tout le monde .
Comme prévu, voici la suite :
J2 : Cabane des Chaumailloux → Refuge de la Tour de Borne : grosso-modo 5H pour 400m de montées.
Réveil aux aurores (6h) dans l'herbe mouillée et la brume fraîche ! Ça me stimule pas trop, d'autant plus que j'ai envie de profiter de la traversée du bout de plateau que je dois parcourir (même si je connais bien le secteur) et surtout de la crête entre l'Essort et le col de Menée, crête que je ne connais pas … (un des rares recoins que je ne connais par ici).
Du coup je lambine au chaud dans mon duvet … Finalement le soleil perce (timidement) vers 7H15 et je me lance dans le petit-déjeuner puis, dans la foulée, dans la préparation du sac et je décolle pas trop tard quand même (8H) …
J'attaque la montée , mais, trop confiant dans mes souvenirs je merdouille un peu, après un crochet pour voir des vaches, mais bon après un peu « d'escalade herbeuse » je retrouve la trace (donc bien suivre les cairns !) puis je débouche tranquillou à Chamousset où je ne voit pas de traces de présence de moutons (donc pas de patous, ce qui me va bien !) on me dira plus tard que cette année il y encore pas mal d'herbe « en bas » (où?) et que la transhumance aurait été décalée pour limiter l'exposition des troupeau aux loups (?).
Quoiqu'il en soit, à part les vaches et les chevaux aux Chaumailloux je ne verrai que quelques marmottes, un renard, des vautours et un oisillons voletant. Par contre je rencontre pas mal de fleur d'été : lis martagon, lis de St Bruno, asters : et oui c'est l'été !



Mais avant j'ai croisé un ancêtre terrassé par une tempête : vision romantique et/ou dantesque (il fallait un fort vent pour le déraciner !) : au choix…

Bon je lève le nez pour regarder les paysages que je traverse : pâturages verdoyant, pins et sommet de la montagnette dans les nuages …

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0067.JPG est absente ou indisponible


En 2H je suis à l'Essort et j'en profite pour me faire un café … ce qui m'obligera à refaire le sac, amis bon je suis rodé … « Une foule » (relative : 4 personnes) arrive alors je décolle pour le cheminement de crête où je ne rencontrerai du « monde » (5 personnes en tout !) qu'une fois arrivé au col de Menée : cool … Je prend des repères à distance pour suivre la crête, craignant d'être dans la brume dans l'inconnu, mais en fait c'est cool à suivre : aimable pâturages tout le temps, bon sentier tout du long, et nuages assez hauts pour ne pas me gêner : Avant de m'engager « dans l'inconnu » je jette un dernier coup d’œil sur le vallon de Combeau.

Puis je « déguste » cette traversée de toute beauté et super tranquille. J'ai quelques vues sur les sommets de l'Oisans et l'Obiou qui dépassent d'une mer de nuage : je n'en vois que des bouts mais je les connais par cœur alors ça me gêne pas : ça donne du mystère aux paysage (par contre ça rend rien sur les photos : tant pis pour vous vous aviez qu'à venir ;) ). Côté Diois c'est le grand beau sur des crêtes boisées moutonnées typiques des préalpes du sud : contraste sympa !
Au passage je lève un gros oisillons posé dans le sentier qui cherche à s échapper en voletant faiblement pour se percher dans un pin, puis ne bouge plus : se croyant hors d’atteinte, étant fatigué ou ne me considérant pas comme un prédateur bien féroce ? Vu sa taille (plus un gros merle) et son poitrail moucheté j'ai pensé que c'était un casse-noix ...

Au-dessus du col je pique-nique face à une vue typiquement « dioitesque » qui me change des hauts plateaux, mais je perds pas au change...

La pièce jointe /home/randotre/www/randotrekking/media/kunena/attachments/6582/RIMG0098.JPG est absente ou indisponible



Là hésitation : monte-je, ou pas, au mont Barral ? Grosso-modo 450m de montée seulement, mais bien raide ! Comme la vue ne sera pas au rendez-vous (nuages) et que je ne me sens pas d'humeur sportive je choisis le chemin du bas. Et puis, surtout, je crains de me trouver au sommet en plein dans le troupeau nez à nez avec des patous, sans possibilité de contournement large (la crête est étroite et très pentue) je devrais alors revenir sur mes pas jusqu'au col … Donc je « me tape » la piste qui, heureusement offre des passages à l'ombre pour souffler et quelques dégagement sur le Glandace.
Arrivé sur l'alpage je dois contourner la cabane du berger par un large détour avec un patous qui aboie véhément en compagnie de deux mules, mais pas de traces de moutons. Peut importe : le passage vers le chemin du refuge est libre ! Je bois un coup (il fait chaud malgré les nuages!) puis je m'engage dans la descente qui m'amène en une bonne 1/2H au sympathique refuge. Je discute avec 2 jeunes parti pour une belle traversée en leur donnant des conseils sur les points d'eau, mais aussi pas mal avec les gardiens bénévoles qui me raconte l'histoire du sauvetage des lieux. Le refuge est dans un vallon assez étroit face à une montagne toute simple, mais il s'en dégage une atmosphère de sérénité que je déguste à la petite cuillère … avec une bière bien fraîche en remplissant mon carnet de route.
latourdeborne.over-blog.com/
Nota : pour ceux/celles qui font l'étape directe l'Essort → Lus : à partir de l'alpage du Jiboui (ou Jaboui selon les cartes) on peut éviter de descendre au refuge (pour ne pas avoir à remonter) en joignant la crête pour un parcours en balcon, d'abord versant Est, puis versant Ouest, jusqu'au col de Grimone (ou je suis passé le J3) : suivre le GR93 … (attention pas d'eau entre l'Essort et le hameau des Fauries !)

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #63621 par robinhood19
robinhood19 a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Salut Olivier

beau CR donnant envie de promener chez toi et pourquoi pas avec toi.

l'oiseau sur la branche? ne serait ce pas une grive?

merci pour le partage Robin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #63627 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Salut Robin
Merci pour ton commentaire : ça va m'encourager à poster le J3, très joli aussi ...
En effet pourquoi pas faire une rando ensemble : tu es où ? tu as des envies où ?
Moi, comme mon pseudo l'indique, je suis basé à Grenoble mais j'ai envie d'élargir un peu mon horizon : Piémont, Haute Savoie, Baronnies .... et pourquoi pas, l'été prochain, les Pyrénées ? (comme dirait un certain Niko !).
Pour l'oiseau : je suis plus calé en botanique qu'en ornithologie, mais le poitrail était bien moucheté d'où mon idée de casse-noix moucheté ...
Sinon : je pense mettre aussi la recette du ragout (même si je ne suis pas un grand carnivore !) : après tout c'est une manière de soutenir l'élevage et la transhumance ( si on mange local !) en ne laissant pas au loup le monopole de la viande ovine ...
Cordialement

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #63629 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
PS : je viens de regarder sur internet : en effet ça ressemblait plus à une grive (qui sont elles aussi mouchetées : je le découvre vu que j'en ai jamais vu ni indentifiée ... ni mangé, pas plus que des merles d'ailleurs !), le bec en particulier qui ne m'a pas semblait très robuste ...

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #63630 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Allez j'ai un moment : Robin ( et les autres lecteurs "muets") je te (vous) mets la suite et fin pour pas vous faire mariner plus longtemps ... :laugh:
J3 : Refuge de la Tour → Lus la Croix Haute : grosso-modo 4H pour 400m de montées (en 2 fois 200m, donc pas violentes).
Étape très différente de la veille, car essentiellement forestière et campagnarde, avec un court passage dans le bas d'un alpage quand même ...
Encore un réveil aux aurores ! En effet je veux partir tôt, craignant la montée de Grimone au col du même nom sous le cagnard. Sans perdre de temps, et dès que mes compagnons bouge dans leurs duvets , je petit-déjeune rapidement et fais vite mon sac (je suis rodé !). Du coup j'ai le temps de siroter un vrai café offert par le gardien du refuge. Ensuite : départ 1H plus tôt que la veille et jolie descente, dans des prés, aux curiosités du coin : « les sucettes de Bornes »


Après la visite je reviens un peu sur mes pas et attaque la 1° montée sur un beau sentier forestier : c'est agréable, d'autant plus que je suis accompagné par les chants des oiseaux qui s'en donnent à qui mieux mieux … Assez vite je débouche à un col qui me ménage sur le Diois le même genre de paysage que hier à midi.

Puis je débouche dans un alpage qui offre une image « à la Samivel » : pâturage en pente douce, chalet de berger perché à mi-pente sous de fiers rochers, dans le fond un col largement ouvert aux pèlerins (ou plutôt gérèristes!). Mais en plus, signe qu'on a un pied dans le midi : des genets, agréablement fleuris en cette saison pour mon plaisir...


Je traverse le bas de l'alpage, toujours loin des moutons, mais je croise en brocart qui "m'aboie" après véhément (j'aime mieux ça par lui que par un patou !) puis je croise des œillets odorant (l'odeur ne rend pas sur la photo !), plus bas dans la forêt ça sera des orchis.


Une trouée dans les arbres me ménage une vue lointaine puis, en descente, j'arrive dans le petit hameau de Grimone avec ses vieilles maisons restaurées.


J'en profite pour me faire un café, en compagnie d'une quinzaine de moutons (dont un papa, une maman et un bébé). Ils sont protégés de lupus lupus par un grillage électrifié de 2 mètres de haut, donc pas besoin de patous (qui ne serait pas rentable je suppose) : cela me réconcilie avec la gente ovine ... et me donnera envie demain de me cuisiner un ragoût d'agneau ! (recette disponible sur demande...).

Ensuite vient la montée redoutée, mais elle se fait presque entièrement à l'ombre, surtout des frênes, sur un vieux chemin entre des prés : cool ...

Je débouche dans un même mouvement sur la route et au col (où je retrouve le GR que je vais suivre jusqu'au bout). Un coup d’œil aux vaches placides en face, une gorgée d'eau et je quitte vite le goudron et la circulation (relative!) pour m'engager dans une jolie descente sauvage, en partie accompagné par les clapotis d'un ruisseau. Ensuite je me « tape » 1/2H de piste, mais je sais que je vais retrouver de vieux chemin ± herbus, alors ça va... Arrivé au premier hameau je retrouve les paysages bien connu de moi (voir mon blog de fana du coin!) et en particulier des sommets pas si ridicules que ça qui domine le large bassin de Lus.


Après un séjour réparateur (encore que je ne sois pas spécialement éreinté !) de 2 jours au camping je n'aurai qu'à aller à la gare pour me faire ramener chez moi par une ligne SNCF assez sauvage (5 à 6 trains par jour)...
Bilan : jolie traversée cool (faisable sans pb en 2 jours sportifs, mais agréable en 3 jours contemplatifs !) et amusement d'arriver à un lieu bien connu à pieds pour une fois … (d'où envie de recommencer depuis un autre azimut !). B)
Blog sur Lus et le haut Bochaine : www.rando-trekking.com/carnets-randonnee...-tous-ses-%C3%A9tats
Allez bonne ballades estivales à vous aussi !!! :woohoo:

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #63632 par oliviergrenoble
oliviergrenoble a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Glups je m'aperçois que la photo des œillets est floue : donc j'en mets une meilleur ...

Bonnes ballades ...
Cordialement
Le dernier ours du Vercors !
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #63637 par robinhood19
robinhood19 a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
Bonsoir Olivier
je confirme la grive après lecture du grand livre ornitho.
Bien su^r merci pour le récit du dernier jour accompagné de photos alléchantes,
2 mots me concernant, je travaille comme guide touristique et pilote de gabare en Corrèze donc bloqué durant la belle saison d' Avril à Octobre.
Cela me laisse peu de temps pour promener mon aise, le Cantal est à ce jour le stade le plus pratique pour assouvir mon plaisir de promenade.
mais pourquoi pas imaginer une sortie printanière dans ton pays? ou bien un autre? Je ne suis pas totalement indispensable.
merci encore pour le partage
Robin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #63638 par robinhood19
robinhood19 a répondu au sujet : Ballade entre Vercors, Diois et haut Buëch
PS; une épaule d'agneau sur un lit de pomme de terre avec des cèpes en garniture.......

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 0.904 secondes