L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Aimé Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois - il y a 2 ans 5 mois #60525 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a créé le sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Le samedi 06 juin 2015 : Les trois lacs de Nohèdes

Il y a deux ans, j'étais monté mi juin sur le sommet du Madrès, culminant à 2469 mètres, (le dernier « grand » sommet le plus au nord de la chaine, mais malgré sa faible hauteur, j’avais été surpris par la forte présence de neige, pas tellement sur le sentier de son ascension par le roc des Nou fonts, mais surtout autour du lac d’Evol, sur la crête de Pinouseil, et surtout dans la descente que j’empruntait par la vallon de la Balmette, jusqu'à 1800m.



Préparant de grosses ascensions avec Soliou, sur le parcours Transpyr qu’elle avait prévu de faire, je voulais avoir un réel élément de comparaison afin d’estimer le risque neige au plus prés. Malgré tout, Nous avions prévus de nous équiper, quitte à ne pas devoir nous en servir, mais au moins pouvoir faire face à une difficulté éventuelle.

Ci dessous le lien pour le traçé vers Open...
Les Trois Lacs de Nohèdes ( Sous Madrès)

Ma fille avait accepté de m’accompagner sur cette sortie… petite pause avant les révisions du Bac. :whistle: On avait prévu de monter dans l’après-midi du samedi, et de descendre dans la matinée du dimanche, avec une nuit du bivouac au bord du gorg Estelat. B)

Il fait chaud sur le littoral une gosse bouffée de chaleur, un coup de bambou… B) Petite pensée à Soliou qui de son côté est arrivée ce matin même à Banyuls et doit monter sur les Albères… :woohoo:
Après le déjeuné, Nous roulons en direction de Prades, et sur les hauteurs les nuages sont déjà présents, le genre nuages d’orages… on ne devrait pas y échapper, déjà !!!… première chaleur, premier orage... ça c’est à peine rafraichi au fur et a mesure qu’on a quitté le littoral. Après Ria, la route serpente dans une vallée encaissée à la végétation méditerranéenne.



Nous arrivons enfin au village de Nohèdes que nous traversons pour nous garer peu après un peu en contrebas de la centrale hydroélectrique, à 937m. Il fait bon, pas aussi chaud que sur le littoral, une belle journée d’été… d’ici les nuages ne semblent pas aussi menaçant qu’on avait pu le voir plus loin… on se prépare et c’est le départ.

On emprunte d’abord la piste qui longe le ruisseau, jusqu’au camping qu’on dépasse. Juste après le pont, on la laisse ensuite pour monter a travers bois. On y gagne en fraîcheur du coup, juste ce qu’il faut pour monter…On va retrouver la piste le temps d’un lacet et la quitter juste au niveau d’un stationnement… En un rien de temps la végétation a changé, on a trouvé les feuillus, et les sapins...
Peu après, dans la montée, ma fille commence à ralentir, elle multiplie les pauses déjà… :( Sur sa jambe droite sa cheville est enflée au niveau du tendon d’Achille. :unsure: Je lui fais faire des étirements, déchaussée, couchée sur une zone herbeuse et un massage avec une pommade décongestionnante. :huh: Nous allons repartir doucement, aidée d’un de mes bâtons. Nous allons travailler ses appuis pendant les montées et les récupérations pendants les plats… Le tout sous forte hydratation, même s’il est un peu tard. :angry:



Finalement, lentement sa douleur s’estompe et il n’est plus question d’abandonner et de rentrer… :cheer: Gros soulagement…même si nous ne sommes pas encore arrivés et que nous avons avancé très lentement. Nous n’avons parcouru que 5 kilomètres, mais près de 700 m de dénivelé déjà. :P
Allez, un effort encore et nous arrivons a l’estany del Clot. Fini les gros pourcentages ; Il fait beau, pas trop chaud, les nuages semblent hésiter à quitter le massif du Madrès, et l’endroit est sublime… un havre de paix. On fait un petit tour au bord du lac, et ma fille imagine déjà ses futures escapades avec ses camarades… :woohoo:



La beauté des lieux efface déjà toute fatigue… ça vaut le coup… oui, mais c’est pas fini ! :whistle: Nous repartons par la large piste qui monte jusqu’au pla del Mig. Nous passons des orris , ces huttes de pierres recouvertes d’herbes, Plus bas on les appelles des capitelles, ailleurs des bories…



A la jasse de la Ribe des vaches et leurs veaux ont investis la piste. Je fais particulièrement attention, avançant avec parcimonie (mais aussi avec ma fille) :laugh: , ne cherchant surtout pas à effrayer un veau, et à mettre en colère une vache susceptible… :unsure:
Bon ça va prendre un peu de temps, puisque la douzaine de bêtes ne semble pas décidée à quitter la piste alors même que je sens l’irritation monter auprès des mères… C’est que les vaches catalanes, elles ont du caractère… :lol: Elles vont finir par se serrer, et on va passer en catimini… et les laisser derrière nous… Ouuuf ! Franchement c’était tendu, et moins une qu’une vache ne tienne à nous foncer dessus, réelement… :S On ne va pas ralentir avant un bon moment, suffisamment loin du troupeau…



Nous arrivons au dessus de la petite bergerie, et continuons jusqu’au Pla des gorg après un ultime effort… ouf… :ohmy: Le lac est en vue, il était temps…2022 m, près de 1100 m de dénivelé en 8 km… Le bord du lac est parsemé de grosses plaques de neige par endroit, mais rien de comparable avec la situation d’il y a deux ans ou j’avais installé la tente au raz de la neige.

Par contre, il est près de vingt heures… Nous nous reposons un instant au bord du lac. Un couple qui a passé l’après midi à pêcher s’apprête à partir… Nous cherchons un endroit pour planter les tentes, endroit que nous trouvons juste après le torrent. L’endroit est sublime, idéal… Le couple s’en va, traverse le torrent et nous restons seuls au bord du lac.



Je prépare le diner, Spaghettis sauce tomate au fuet… Les moustiques nous envahissent… et ma fille se calfeutre sous sa tente… Il fait soleil ce soir : la relative fraicheur à cette altitude n’a pas déclenché l‘orage et les nuages ont fini par se dissiper…

On grignote un peu de fuet, et des amandes en guise d’apéro, tandis qu’une forme en partie cachée par la tente de ma fille attire mon regard… Une biche est venue boire au torrent. Nullement inquiète… :ohmy: Elle ne semble pas avoir vu nos tentes, alors que nous sommes à peine à une trentaine de mètres d’elle. Elle s’approche même encore et je vais la prendre en photo. Comme nous chuchotons son ouïe lui indique que nous sommes là, alors même qu’elle ne semble pas nous voir. Etonnant ! Elle va rester un moment inquiète, sans vraiment bouger, puis son instinct va lui dicter de partir et lentement, avec grâce, remonter vers le bois d’où elle est sortie. Eloignée, elle va rester un long moment, cherchant à nous voir, apparemment sans résultat. Un cerf va lancer deux brames depuis le bois, et elle va finir par disparaître. :(



Nous dînons, puis vaisselle, et enfin, je vais faire un 'tit tour au bord du lac, mais tout est calme, alors retour au bivouac et enfin au dodo… C’est que depuis que le soleil s’est caché, ça pèle… :pinch:
Dernière édition: il y a 2 ans 5 mois par alan1131 -Pascal-.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ma Yake

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois #60529 par Ma Yake
Ma Yake a répondu au sujet : Randonnées de printemps dans les Pyrénées Orientales
Miam Miam

Hit the road, Jack!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois #60538 par jclaude24
jclaude24 a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Salut Pascal, ;)

Encore de très belles photos , t'es vraiment un pro!! :)
Donc cette sortie c'est avant la rando de Solenne??... une mise en jambes quoi!!!
Tu as transmis le virus de la rando à ta fille ......bravo!! :laugh:
Vite la suite de se WE..... montagnard, merci pour ce partage ;)
Amitiés jclaude.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois #60539 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Bonjour et merci Jean Claude et Ma yake.. ;)
Oui, un petit apéro en guise de préparation avant les grosses journées avec Soliou.
Pour la suite,... ça vient... :lol:
A bientot
Pascal

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois - il y a 2 ans 5 mois #60542 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Deuxieme partie des Trois lacs de Nohèdes : le dimanche 07 juin 2015

Je n’ai pas très bien dormi… j’ai eu de mal à trouver le sommeil, mais ensuite, je me suis rattrapé… Ma fille pour sa part a eu froid malgré le bon duvet que je lui ai prêté. Il ne fait que 6 ° ce matin, c’est juste, :unsure: alors que sur le littoral il faisait 26° hier matin. :woohoo: Heureusement le soleil arrive vite sur notre bivouac, et commence à secher nos tentes pendant que nous rangeons nos affaires.



Bon c’est pas qu’on est pressé, mais il faut déjà penser à redescendre, on est attendu pour le déjeuné, et en gros, si on pouvait être à la voiture pour midi ce serait bien. :whistle:
Mais avant de descendre, il faut commencer par monter… presque deux cent mètres de plus pour passer la crête de Pinouseil et descendre sur le Gorg Négre. En prime, il fait beau, un superbe matin ensoleillé et un beau ciel bleu. :silly:



Nous partons . Direct en montée… Pfffiu… un bon 20%... comme ça direct après le départ : ça calme ! Ma fille souffle comme une vieille machine a vapeur :( … Elle fait un peu d’asthme et là, c’est limite :huh: … Il est temps qu’on arrive sur la crête et qu’on redescende. :S



On va faire une petite pause pour calmer nos corps avant d’attaquer la descente… c’est pas trop compliqué, mais j’ai perdu le sentier… Heureusement il n’y a presque plus de neige sur la crête, mais rien de bien compliqué pour rejoindre l’extrémité Est du lac.






Nous voilà sur les bords du troisième larron. Il y a encore de beaux névés autour du torrent qui s’en échappe. Ma fille en profite pour faire un brin de toilette, moi pour faire quelques photos en mode miroir puis nous partons par la Tartère del Gorg ver le col de Portus. La descente n’est pas si évidente, mais nous arrivons rapidement au dessus de la bergerie et retrouvons une large piste.



En contrebas se trouve le Pla de la Baillette, un vallon herbeux de montagne, avec son torrent… Un véritable paysage de haute montagne, pourtant si près des plaines du Roussillon.
Par contre la piste est d’une monotonie… et je ne regrette pas d’avoir pris cette boucle dans ce sens… ça me rappelle les piste forestières à 3% des forêts du haut Languedoc…
Nous arrivons au parking au niveau du col, par contre l’accès au col se fait par une interminable piste depuis la vallée de la Tet partant pres d’ Olette, double satisfaction d’avoir laissé la voiture à Nohèdes… :)



Du col de Portus nous continuons de descendre en rejoignant la piste vers le Pla d’Avall sous l’Estany del Clot. Nos prenons ensuite la descente qui longe le ruisseau de l’homme mort… et je constate mieux dans ce sens son dénivelé… enfin , ça c’est fait… Nous croisons un peu plus de monde ce dimanche matin, va y a voir du monde à l’Estany del clot, cherchant une certaine fraicheur en altitude. ;)



Apres les lacets nous atteignons la piste et manquons le raccourci… Ce n’est que moitié mal, puisque ma fille commence à sentir ses arpions s’échauffer… nous avons rallongé la descente de quelques centaines de mètres et arrivons au stationnement… Reste un gros kilomètre jusqu’à la voiture… et voilà la boucle est bouclée… :P
Il est presque midi… le temps de nous changer et de rentrer… et de retrouver la chaleur qui s’est abattue sur la région…et de repartir pour trois jours de travails jusqu'à mercredi soir... :huh:
Dernière édition: il y a 2 ans 5 mois par alan1131 -Pascal-.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois - il y a 2 ans 5 mois #60562 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Deuxième randonnée : Une partie de la Trans'Pyr avec Soliou du refuge de Mariailles à L'hospitalet près d'Andorre.

Première journée : Le mercredi 10 juin 2015 : Montée sur Mariailles depuis Col de Jou

J’ai travaillé les trois premiers jours de cette semaine… pas facile ces trois journées, alors que j’espérais être tranquille et ne pas trop puiser dans mes réserves…peine perdue, et en prime, la pire journée fut celle de mercredi en plus…Mais le fait de savoir que j’allais dormir à Mariailles le soir, me donna le tonus nécessaire… Que c’est bon de partir en vacances, ne serait-ce que pour quelques jours… :P

17h, je rentre chez moi, j’ai grugé une dizaine de minutes à mon patron, ;) ce qui m’a permis de prendre une douche avant de partir. Je termine de prendre mes affaires et c’est parti. Direction Vernet les bains. Malgré l’heure, ça roule bien autour de Perpignan, et encore mieux jusqu'à Prades. :silly: Nickel. J’arrive sans plus d’encombre à Vernet les bains et comme décidé quelques jours auparavant, je monte vers Casteil, puis jusqu’au col de Jou.

Au départ j’avais prévu de laisser la voiture à Vernet, mais marcher 9 kilometres avec presque 1000 m de dénivelé me prendra autour des trois heures, et si j’arrive vers 19 à Vernet, cela fera du 22 h au refuge, le tout bien chargé avec mon propre sac bien rempli augmenté du ravitaillement pour Soliou ainsi que de son piolet, de fait suis pas couché et je risque de marcher dans le noir… Alors, j’ai coupé la poire en deux et j’ai opté pour laisser la voiture au col de Jou. Reste 600 m de denivelé et 4,5 km…en gros, près de deux heures de marche. :unsure:

J’ai même hésité à monter en voiture jusqu’au refuge, de laisser le sac puis de redescendre la voiture et de remonter à pieds sans sac… Mais bon, cela me fera une bonne mise en jambes après tout. B)



J’arrive au col de Jou, je me change, je termine de faire mon sac, en prenant soin de ne rien oublier, surtout les pains qui ont roulés sous les sièges…19h07, et c’est parti… la première partie après le parking calme rapidement mon ardeur…Pfff, s’ensuit une série de lacet pour atteindre le col du cheval mort…C’est pas très gai les coins par ici, « le torrent de l’homme mort », « le col du cheval mort »…Enfin bref, je m’en sors pas mal et a mi distance, près du parking du Randé, j’ai pas trop flemmé. :whistle:



Ensuite il suffit de suivre le canalet qui court a droite du sentier…Sous bois la visibilité tombe rapidement et la fraicheur me permet de ne pas trop puiser dans mes réserves et de ne pas trop ralentir, surtout que ça c’est bien couvert, … Je regarde mon altimètre… et je ne devrais pas être trop loin du refuge, en effet, l’éclaircie de la zone pastorale me confirme mon arrivée au refuge gardé. Voilà, les barrières sont là, le refuge aussi. :)



Encore un effort pour passer la butte qui sépare les deux refuges, et me voila enfin devant le refuge forestier. Je n’ai pas eu de nouvelles de Solenne depuis lundi après midi, et je ne sais même pas si elle est parvenue jusque là sans encombre : ce sera la surprise ! :blink: En prime, il est encore moins probable qu’elle soit seule au refuge, celui-ci est très confortable et très connu. :( L’été les « jeunes » y montent et y viennent y passer des journées, sortant les matelas sur la terrasse…la rançon d’un succès, lié à la facilité d’y parvenir sans trop d’effort avec des motos ou des voitures et celle d’y trouver le confort d’une maison rustique. :unsure:



Je frappe, j’entre dans la pièce principale…Personne ! Des affaires sont étalées sur la table, dont une série de toast ! et je reconnais la tasse pliable de Solenne. J’appele, et j’entends une petite voix me répondre à l’étage. Il fait sombre dans la bâtisse, un petit feu réchauffe atmosphère. Solenne descend, un peu dans le coltar me semble-t’il… Elle va ranimer le feu qui se meurt puis nous allons discuter puis diner…même si solenne à déjà diné plus tot dans la soirée, elle va m’accompagner et me faire découvrir comme elle l’a découvert elle aussi dan la journée, le gout particulier de l’angelique. :P
On va papoter un bon moment, puis monter au dortoir. Je vais préparer mon lit puis au dodo. :pinch:



Je vais avoir du mal à trouver le sommeil, le vent s’est levé, quelques gouttes sont tombées dans la nuit, mais surtout, j’ai eu du mal à me calmer suite a cette ascension en force. Bonne nuit… :side:
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 2 ans 5 mois par alan1131 -Pascal-.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois - il y a 2 ans 5 mois #60563 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Deuxieme journée : Le Jeudi 11 juin 2015 : refuge de Mariailles...Ruisseau du Callau - sources du Mantet-

Pas besoin du réveil, le jour qui pointe depuis cinq heures m’a réveillé. Le dortoir reste assez sombre toutefois pour me permettre de me rendormir, un dernier somme jusqu'à presque six heures. De son côté Solenne aussi s’éveille. « Le premier réveille l’autre… ». je me rhabille, je roule ma couette, je range le tout dans mon sac… Solenne se lève et descend…

C’est pratique le refuge, ça évite de plier la tente mouillée… Nous nous retrouvons en bas, prenons un petit déjeuné, et terminons de ranger nos affaires. Je vais chercher de l’eau à la fontaine en contrebas, j’en profite pour faire un brin de toilette et je retourne au refuge. Nous terminons de faire nos sacs et c’est le départ.
Direction le parking, d’un bon pas, de bonne heure et de bonne humeur… On papotte, on est heureux de nous retrouver, de repartir ensemble, de démarrer une nouvelle aventure… :lol:



Solenne s’interroge sur le fait qu’on descende… Bon on devrait ne pas tarder à voir un orri sur la droite, bientôt… oui, bientôt… C’est où Py ? ... Mais par où on est parti ??? c’est du n’importe quoi !!! on est parti plein Ouest, alors qu’il fallait partir plein Sud… rien que ça… en plus on devait monter plutôt franchement alors que l’a on descend lentement… :woohoo:

Mais le pire c’est qu’on percute après 2 bons kilomètres, rien que ça ! une grosse demi heure que nous marchons déjà… Et à deux, et avec nos cartes dans la poche, on était persuadé qu’il fallait partir par le parking, alors qu’il fallait remonter par la piste parallèle au GR10, juste au dessus du refuge pastoral et de la fontaine où j’ai pris de l’eau ce matin… :evil:
C’était tellement evident… putain mais qu’est-ce qu’on a foutu ? … nul…En plus, la premiere fois que je suis monté au Canigou par Mariailles, je me suis trompé et suis monté par cette foutue piste… mais qu’elle mouche nous a piquée pour nous persuader de partir par le parking ??? :angry:

M’enfin, qu’a cela ne tienne, il faut faire demi-tour, revenir a l’intersection des chemins à Mariailles et repartir dans la bonne direction… Rien que ça, une autre demi heure de marche… :whistle:

Bon, c’est bon, je vais pas non plus faire la tête en prime, Solenne ne mérite pas qu’en plus je sois de mauvaise humeur… allez, faux départ… on efface tout, et on repart. Une belle journée nous attend… On a intérêt à être plus vigilants à l’avenir. :unsure:



Et voilà, c’est le départ, il est 8h et quart, un peu moins de bonne heure et toujours de bonne humeur. La piste est large carrossable, et monte cette fois plus régulièrement… on papote moins cette fois… :ohmy:

La prairie de la Llipodère où se trouve l’orri apparait. On le voit et nous decidons de quitter le sentier pour aller le visiter, celui-ci est en parfait état et d’une construction soignée et remarquable, ça vaut le détour. ;)



Nous remontons jusqu’au lacet et continuons a monter jusqu'à l’embranchement du raccourci qui monte direct à travers le versant parmis les rhodos qui commencent à fleurir et les genets… ça y est , on est dans le bain, et on accuse déjà le coup de cet aller-retour de dératé Pff. Nous atteignons la croix de Llipodere, reprenons nos souffle et continuons tranquilou jusqu’au Pic de la Roquette.

Depuis la nuit au refuge le vent souffle assez fort, un vent « marin » du Sud-Est. Lors de notre faux départ, nous en étions abrité, depuis, on se la paye en pleine poire, et une fois atteint le pic, c’est lui qui s’impose. :huh:
Il est froid, puissant sans être encore trop fort, mais il nous glace. Nous passons nos vestes et nous mettons à l’abri pour faire une pause ravito… Depuis la croix nous avions vu, en contrebas, un groupe de trois personne monter. Ils ne semblent pas nous rattraper malgré notre pause et nous repartons.

Direction le refuge de Pla Guilhem que nous ateignons rapidement. Petite visite puis nous repartons. Passant près de Roc des Lladres, nous apercevons nos trois poursuivants se diriger à leur tour vers le refuge. Nous arrivons sur la piste en peu en contrebas de la ligne de crete de cette série de sommets bien arrondis… Sur le flanc, Solenne aperçois un Izard, juste avant la Collada del vent…pas besoin de traduire…. Le col du vent qui porte bien son nom…Qui à eu la bonne idée d’y installer une aire de pique nique avec table et barbe-cue ? C’est malin ! Le vent doit souffler plus de 350 jours par an par ici… il faut bien calculer ses grillades… L’ensemble ne semble pas avoir vraiment servi… :laugh:



Nous continuons la piste jusqu’au col suivant, celui des Roques Blanches, piste monotone, on avance, sur le même courbe de niveau autour des 2220m… Les nuages approchent et s’installent de plus en plus. A l’abri du vent et au soleil, on tombe la veste, sous le vent et ciel couvert, il faut remettre la veste… Nous ne sommes pas les seuls à rester à l’abri du vent, un ’isard reste sous la crête. Après le col, nous atteignons une zone plus tourmentée où le sentier serpente à travers de gros éboulis… Le chemin de ramadé de campmagre… Ah, nous croisons randonneur, ce sera le seul de la journée ! :whistle:




Curieusement entre les deux cols, les nuages sont absents et une zone reste ensoleillée, et abritée du vent…Pile poil pour faire notre pause déjeuné… On s’installe sur une partie de bruyère rase, au sec, au soleil et à l’abri du vent… et nous prenons notre temps… Comme nos provisions sont identiques…et que Solenne ne sait plus très bien où elle a casé ce que je lui ai ramené, nous tapons sur les miennes… fuet, pain, et fromage de brebis… et courte sieste au soleil… enfin juste au moment où les nuages finissent par devenir plus abondants… nous repartons ! :P



Nous continuons en direction de la Porteille de Rotja. Depuis que nous sommes moins abrités par la crête, ça caille! Le Costabone n’est plus visible, et la cabane est sous le brouillard… Allez visite du refuge… A l’abri, nous commençons à tirer des hypothèses sur le bivouac qu’on va prendre ce soir. Le vent sur le Pla de campmagre doit être trop violent pour s’installer, idem sur le Pla de la coma d’armada… :ohmy: Il va falloir trouver un coin plus abrité, si possible avec de l’eau à proximité… de toutes façon j’ai prévu de prendre un peu d’eau aux sources du Callau…

Nous repartons et passons le chemin plus escarpé sous le Mort de L’Escoula et nous voici sur le plateau aux allures de steppe mongole, ou de plateau Tibétain… Bref, c’est assez plat… Et ici, il n’y a plus guère de sentier tracé…et nous partons trop au nord… Plus dans la steppe quoi, alors qu’on aurait du rester dans le pli que forme la butte du Roc Colom avec la steppe… Enfin rien de grave, juste qu’on va tomber en plein sur le sources du Campmagre, des sources tourbeuses… pas top d’y puiser de l’eau à le teinte brunâtre…

Un peu plus loin, nous surplombons la dépression des sources du Callau. Il reste encore de beaux névés et je me dis que si on y trouvait des endroits suffisamment plan, on pourrait même y être plus abrité que sur le pla, que sur le steppe…Solenne ne tient pas trop à ce qu’on descende trop bas non plus, mais le vent qui forcit en même temps que les nuages deviennent de plus en plus chargés, suit de façon linéaire le relief vallonné… En même temps on se dit qu’il ne faut pas tellement tarder à s’installer, le roc Colom disparait sous la brume qui prend des teintes bien grisâtres… :S En gros on peut se donner une heure, mais guère plus pour trouver un meilleur endroit… Mais la fatigue se fait sentir aussi… avec ce départ raté… :( Nous descendons sur les sources du Callau, et testons les endroits…celui-ci, non ici, non celui-là plutôt… :lol: et finalement nous en trouvons un dont un des côté coté sud, forme un ressaut d’un bon mètre…On a du descendre d’une petite centaine de mètres, nous restons assis contre le ressaut un bon moment… accalmie temporaire ou réel coupe vent, nous trouvons qu’on est assez bien abrité… C’est vendu ! On s’installe. :silly:

Alors que nous plantons le vent forcit réellement et la tente de Solenne ploie sous les bourrasques. :woohoo: Elle l’a installée de trois quart par rapport au vent, et sa tente n’aime pas ça. On va la réaligner et bien les amarrer, tous les piquets les tendeurs vont être plantés… Solenne qui a bivouaqué en Islande, n’a pas connu de telles conditions…ça promet. :S
Il est tôt et nous nous installons… Il est à peine plus de seize heures…et les gouttes commencent à tomber… Solenne propose de préparer une soupe… bonne idée… ça caille vraiment… :cheer:



On va arriver à prendre la soupe presque ensemble… entre deux averses… la pluie nous oblige à nous calfeutrer… une pluie qui devient grêle… et des températures qui chutent… le vent souffle de plus en plus fort, les toiles vibrent sifflent, gémissent…et on va tenter de faire une sieste. J’ai pas trop bien dormi l nuit précédent, et ce serait bien de récupérer avant d’attaquer les sommets demain… :whistle:

J’en profite pour faire cuire des spaghettis pour nous deux…bon il est un peu tôt, mais c’est vitre prêt et il ne restera plus qu’à les réchauffer… Allez sieste…
Un orage est passé, la pluie s’est calmée ainsi que le vent... Solenne crie famine… Malgré qu’il soit tôt, je fais réchauffer… Enfin je fais cramer les spaghettis que j’ai préparé… ça va pas être top, j’ai cuisiné trop tôt, mais la pluie revient, et une fois que nous avons partagé la gamelle, il faut de résigner à nous enfermer sous nos tentes… On va avoir droit à une autre accalmie, le temps de faire la vaisselle, puis ça va être la tempête : Grêle, pluie, bourrasque de vent violent… un bruit infernal de vent et toiles qui claquent… sans arrêt de 19h à 1h 30 le lendemain matin… :evil: :woohoo: :evil:



Dans la nuit, un des tendeurs a glissé et j’ai senti la toile s’appuyer sur mes pieds lors des assauts du vent… Je vais devoir sortir lors d’une accalmie et la retendre… Accalmies de plus en plus longues tandis que les derniers assauts du vent semblent de plus en plus violents.. ça va se calmer en effet, vers deux heures… et nous allons retrouver un calme relatif dans notre abri relatif…et pour ma part, je vais enfin pouvoir dormir un peu. ;)
Dernière édition: il y a 2 ans 5 mois par alan1131 -Pascal-.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois - il y a 2 ans 5 mois #60565 par Ma Yake
Ma Yake a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
ben ! la suite, je ne sais pas pourquoi, je sens que ça être chouette ... ;)))

Hit the road, Jack!
Dernière édition: il y a 2 ans 5 mois par Ma Yake.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois #60568 par pascale78
pascale78 a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Salut Pascal,
dis donc,tu as fais faire pas mal de dénivelés à ta fille sur ''les 3 lacs'' ,tu vas en faire une bonne marcheuse!!
Superbes photos!!

Votre rando avec Soliou semble quelque peu épique !
Avec cette belle météo nocturne,bien agitée!! :S
De chouettes photos comme d'hab' .
La suiiite :cheer:

Pascale °_ )

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 5 mois #60577 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Randonnées du mois de juin dans les Pyrénées Orientales
Bonjour Pascale... ;)
oui, oui ...patience... la suite arrive :lol:
Quant à ma fille, c'est bien de la sortir des bancs du lycée...Un 'tit weekend au grand air...ça fait pas de mal :cheer:

Curieusement, les randonnées avec moi, c'est jamais un long fleuve tranquille, ( sauf à Belle-Ile :lol: )... Les éléments sont souvent contre nous... peut etre histoire d'apprecier encore plus ce qui s'offre à nos yeux...
Merci pour ton passage...
A bientot
Pascal

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 4.793 secondes