L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Aimé Vercors Printanier

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60254 par Nikozorey
Réponse de Nikozorey sur le sujet Vercors Printanier
Salut tous et merci pour vos messages ! :)

Gérard, avec plaisir, c'est vrai que je ne connais pas d'autre endroit où on peut approcher les bouquetins de si près. Lors de ton séjour en Andorre, tu auras peut-être la chance d'en croiser quelques uns car l'été dernier des bouquetins ont été ré-introduit en Ariège vers le cirque de Cagateille je crois, ce n'est pas si loin de l'Andorre en passant par Val Ferrera et Certascan, on peut imaginer une jolie boucle sur quelques jours.

Pascal, jolie photo d'Archiane, j'ai fait une fois la balade depuis Benevise avec ma mère, descente dans le cirque, tour du sentier d'interprétation et remontée à Benevise, très sympa comme boucle.
Pour la virée vertacomicorienne (!) cet automne, ça serait avec plaisir, perso je suis libre tout le mois d'octobre normalement donc à vous de me dire vos disponibilités (Y a Titouille sur le coup aussi), on fait ça par MP. :)

Emmmarmotte, merci pour les précisions bouquetinesques ! ;)
Oups je me rappelais pas que tu t'étais levée la première à l'Essaure. :blush:
Sympa la légende ! :laugh:
Pour le rut des bouquetins, j'ai aussi vérifié mais il me semble que ça peut commencer plus tôt, je l'avais observé une fois fin octobre début novembre je crois.
Pour la source, j'ai cherché plutôt au nord de la bergerie, je pouvais chercher longtemps ! :P
La sente qui relie le jardin du Roi à Chaumailloux commence à être visible un peu après le point côté 1771 au nord-ouest de la bergerie, j'ai contourné ce point par l'est puis suis tombé sur le début de la sente un peu plus au nord je pense.

Voilou, la suite bientôt ! :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60255 par Nikozorey
Réponse de Nikozorey sur le sujet Vercors Printanier
Vendredi :

6h, je me lève pour aller faire pipi, le bruit de la pluie sur la tôle s’est arrêté, il devrait faire beau.
Je sors en chaussettes un peu au radar et là surprise, c’est tout blanc ! :ohmy:
Il neige à gros flocons et il y a déjà plus de vingt centimètres au sol ! :ohmy: :ohmy: :ohmy:

Alexis (du groupe de trois) est le premier à se lever, son duvet n’est pas assez chaud et il se caille, je lui offre un café et lui dis qu’il n’a qu’à allumer le feu, je sors fumer la clope avec le café et lui ramène plein de petit bois sec pour l’aider, ça fonctionne, il se réchauffe. :)

Tout le monde émerge petit à petit à part sept du groupe de huit, il n’y a qu’un lève-tôt parmi eux et ils ne se sont sans doute pas couchés très tôt.

Ceux qui ont dormi en bas (le couple et Anthony et Nam du groupe de trois) hallucinent complet en voyant la neige depuis leurs sacs de couchage, le grand mec qui est arrivé tard hier avec sa copine aussi.
C’est eux qui partent les premiers bientôt suivis par l’autre couple, ils rejoignent chacun leurs voitures.

Moi je suis prêt et avec ce temps je me dis que je vais rentrer d’une traite à la voiture pour ensuite aller en gîte avant de remonter le lendemain.
Finalement après discussion, Nam, Anthony et Alexis viennent avec moi au moins jusqu’à Chaumailloux.
Ils ont leur voiture garée à Archiane et craignent un peu l’orientation avec le brouillard qui accompagne la neige, comme je connais bien, je vais leur servir de guide, en route ! B)

On laisse un autre Nico, le lève-tôt et organisateur du groupe de huit qui se demande bien ce qu’ils vont faire aujourd’hui…
En fait j’ai eu des news plus tard, ils ont traînés puis sont descendus pépère à leurs voitures au château et ont passés la soirée dans la cabane ONF près d’un parking. Elle n’a pas de vue car étant bas dans la forêt mais est plutôt confortable avec de la place pour quinze je pense et une cheminée sympa et qui tire bien.
J’y ai dormi une ou deux fois en arrivant tard après le trajet voiture pour venir dans la région et pour la première nuit c’est pas mal. ;)

Juste avant de partir, on croise un des adultes responsables du groupe de lycéens qui bivouaquaient, il vient nous dire que les lycéens vont débarquer à la cabane car le réveil au bivouac avec vingt centimètres de neige n’a pas été des plus confort… :S

C’est parti, la visibilité est très mauvaise, il faut éviter de s’égarer.
Je prends l’itinéraire le plus court entre les deux cabanes, il faut rejoindre le croisement des GR et prendre vers le sud (donc sur les deux GR, 91 et 93) pendant quelques centaines de mètres et ensuite on croise rapidement une ancienne piste qui part à gauche. Cette piste monte jusqu’à la bergerie de Chamousset où il faut passer et croise le sentier qui va directement de Pré Peyret à la plaine de la Queyrie.
On l’emprunte quelques centaines de mètres puis lorsqu’elle part dans un vallon à gauche, on la quitte pour remonter un petit vallon à droite, en haut de ce vallon, on passe un mini col, on rejoint la piste (mais on a gagné quelques centaine de mètres) et on arrive à la bergerie.
Juste avant on croise un mec tout seul qui vient de Chaumailloux, il est un peu paumé et content de nous trouver dans cette purée.

« C’est par là Pré Peyret ? » :unsure:

Je lui explique exactement où on est et comment rejoindre la cabane, ça ne devrait pas être trop dur, il n’a qu’à suivre nos traces mais bon faut qu’il se dépêche car ça recouvre vite avec la neige qui tombe. :blink:

Si ça dure trop, ça peut être un peu chiant mais pour l’instant on trouve ça vraiment beau l’ambiance neige. :)

Un monsieur abrité près de la bergerie vient nous voir, il est avec sa femme et ils sont un peu paumés, parti à la journée depuis la Richardière, ils sont passés à Chaumailloux et en voulant venir ici se sont retrouvés à la bergerie du Jas Neuf (donc un détour).
Ensuite ils ne savent pas trop comment mais ils sont arrivés ici et sont un peu embêtés, je leur indique le chemin le plus simple pour rejoindre le pas de la Selle par lequel ils ont prévus de redescendre mais avec le temps qu’il fait, la mauvaise visibilité et le trajet un peu paumatoire qu’ils envisagent, je leur conseille plutôt de rebrousser chemin.

«Merci, on va y réfléchir… »

OK bon ce n’est ni la première fois, ni la dernière que je rencontre des gens en montagne et que je les quitte en n’étant pas trop rassuré pour eux, j’espère que ça ira… :dry:

On se remet en route, le brouillard est un peu moins dense, on est presque arrivé et le sentier est maintenant bien cairné et facile à suivre même avec la neige alors, après l’embranchement Chaumailloux à gauche ou Jas Neuf à droite, je laisse mes co-équipiers pour pouvoir un peu évoluer dans la neige à mon rythme (qui est plus élevé que celui des autres), je trace comme un fou, quel régal ! B)

J’arrive à la cabane en même temps qu’un important groupe de belges très joyeux dont deux en short dans la neige avec des mollets rose fluo ! :woohoo:
Ils font juste une pause rapide à la cabane et filent, ils doivent être à Vassieux ce soir au gîte.

Apparemment personne n’a dormi ici hier soir, le gars rencontré vers Chamousset m’a dit qu’il avait planté la tente pour être peinard mais qu’il s’était réveillé le matin avec la toile bien distendu par le poids de la neige.

J’hésite à allumer le feu direct, j’attends un peu puis je commence à me dire que ça fait un moment que j’ai quitté mes trois compères et qu’ils se sont peut-être perdus…
Je sors avec l’intention d’aller les chercher et je les aperçois qui arrivent, ouf ! :)
En fait juste à deux cent mètres de la cabane (avant de la voir) ils ont arrivés sur la sente qui part vers Jas Neuf et quatre chemins de la Ville et au lieu de prendre à gauche, ils ont pris à droite mais ont vite fait demi-tour.

La cabane est un petit havre de paix avec ce temps et l’architecture originale (hexagonale) plait bien à mes compagnons.

Je prépare du café et allume le feu pour faire sécher les chaussures et chaussettes mouillées et aussi parce qu’on se refroidit vite après s’être arrêté.

Peu après un groupe de dix allemands arrivent, ils ont mis presque trois heures pour monter depuis la Richardière avec les gros sacs et la visibilité quasi nulle, ils sont bien contents d’avoir trouvé la cabane.

Bon je pars vers la voiture ou pas ?
Les gars sont vraiment très sympas et on s’entend très bien, pourquoi ne pas passer un peu de temps avec eux en attendant que le temps s’améliore, s’il s’améliore… :huh:

Les allemands installent carrément leurs duvets et leurs matelas, du coup on fait de même, j’ai bien envie de squatter un peu dans mon duvet avec ce froid.
Le poêle ronfle, dehors la neige redouble d’intensité, tout le monde fait l’effort de ne pas trop s’étaler au cas où d’autres « naufragés » arriveraient, et naturellement, vraiment cool ! B)

On sors fumer la clope avec Nam et on tombe sur un mec qui arrive avec un cheval, sa femme et sa fille arrivent peu après, ils ont bivouaqués près de Chamousset et le réveil sous la neige n’a pas été des plus chauds ni des plus confortables, le pliage de la tente les a bien congelés et le poêle qui ronfle à l’intérieur leur fait chaud au cœur mais pas que…

Comme moi, ils ne savent pas trop la suite, ils vont s’abriter à la cabane en attendant de voir si le temps s’arrange.

Un peu plus tard le groupe de quatre que j’avais rencontré la veille à la cabane des Aiguillettes arrive à son tour.

« Vous ici ! » :)
« Toi aussi ! » :)
« Et oui ! » :cheer:

Du coup on est 21 dans la cabane, c’est pas mal mais comme déjà dit avec la bonne volonté de tout le monde on ne se marche pas sur les pieds. Exemple : les allemands mangent en premier et occupent donc la table mais ils font vite, débarrassent tout ensuite et vont se mettre sur les couchettes pour laisser la place à d’autres.

« Viele danke ! » Et oui je bosse un peu mon allemand du coup !

Nicht sehr klar aber ich kann ein bisschen deutsch sprechen !
Ach ! :lol:

Finalement tout le monde va rester là ce soir et plus personne n’arrivera, de chouettes échanges avec tout le monde, c’était top !

Avec Anthony, Alexis et Nam, on décide de rentrer ensemble le lendemain à ma voiture puis je les ramènerai à la leur.

Samedi :

Lever et décollage pas trop tôt, il neige toujours, on s’arrête finir presque toute notre nourriture à la cabane de l’Essaure à midi puis on finit par quelques bières au bar de Chatillon.
Super rencontre, les gars je vous attend dans les Pyrénées quand vous voulez ! B)

PS : pas de photos pour ces deux derniers jours, presque plus de batterie au téléphone.

Je repasse plus tard pour un petit épilogue avec quelques photos en vrac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60257 par Nikozorey

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60259 par Nikozorey
Réponse de Nikozorey sur le sujet Vercors Printanier
En vrac :)

Le pas des Chattons encore bien enneigé en avril :





Un ancien enclos à brebis je pense vers l'Essaure :




La vue depuis le pas de la Chèvrerie avec un joli cairn :




Vue vers le Mont Aiguuille et Veymont depuis le secteur Essaure :




Une partie du chemin des crêtes emprunté par Emmma :




Vue sud entre pas de Berrièves et pas de la Ville :




Le dévoluy depuis les environs du pas de la Ville, fait pas très bô :




Une trace au pas de la Ville (loup ? ça y ressemble...) :





Encore quelques unes à venir... B)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60260 par Nikozorey
Réponse de Nikozorey sur le sujet Vercors Printanier
Un petit tour sur le Glandasse :

Vue nord dans la montée depuis les quatre chemins de la Ville :




Idem mais vue plus nord-ouest vers les Rochers du Plautret et le col de Rousset :




Un cairn fleuri :




Un peu plus loin, vue nord, on aperçoit les falaises d'Archiane :




Le "bout" du Glandasse avec le joli plateau herbeux où sont les cabanes de Chatillon :




Vers la source de baume Rousse :







Une étagne qui a le vertige ? :P

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60262 par Nikozorey
Réponse de Nikozorey sur le sujet Vercors Printanier
Encore un peu ! ;)

Des étagnes qui jouent :




Un crane de bouquetin :




Derniers rayons pour Archiane :




Joli cairn que j'ai emplumé :cheer: :







On va bientôt pouvoir aller manger ;) :







Quoi le soleil se lève déjà ??? :cheer: :


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60264 par Nikozorey
Réponse de Nikozorey sur le sujet Vercors Printanier
Et oui, les premiers rayons :









Bouquetins :








la porte du paradis :) :


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60265 par Nikozorey
Réponse de Nikozorey sur le sujet Vercors Printanier
Et pour finir un chamois pas timide :





Et quelques vue depuis les Rochers du Plautret :











Bilan matos à venir... ;)
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60267 par Gerard59
Réponse de Gerard59 sur le sujet Vercors Printanier
Salut Nico,

Tu nous occupes pas mal. Assez facile pour le lecteur mais beaucoup moins pour l'auteur (dis-moi à l'oreille comment tu fais!).
Si c'était pour le concours Eurovision, je dirais 12 points pour la France mais je dirais même mieux 12 points pour le Gers (à toi de gérer et de digérer les points maintenant!).

Amicalement,
Gérard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 4 mois #60272 par jean claude
Réponse de jean claude sur le sujet Vercors Printanier
Ah! ce Vercors, quand çà prend au cœur et au corps.... :) et avec de très belles photos.
Mais il fait toujours beau là-bas? :whistle:

Jean-Claude B)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 2.588 secondes