L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Aimé Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante et en autonomie du 08 au 11 mai 2013

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois - il y a 4 ans 6 mois #52118 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a créé le sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante et en aut
J'ouvre donc ce post pour y mettre le CR de la rando : Corbières les chateaux oubliés...

Et je joins la copie de la première journée de Jean Claude

jclaude24 écrit: Bonjour,c'est fait!! ça c'est bien passé!!!voila comment...du moins pour la 1ère étape parce que ça risque d'être long :)
Comme pour le Larzac, l'équipe s'est formée la veille au soir;j'ai retrouvé Pascal vers 19h et on a récupéré Véro au train de20h et des poussières, donc de la gare de Narbonne direction Tallairan ou Pascal avait déniché un super coin dans les vignes, là souper la lueur du camping gaz...champagne en apéro pour fêter l'aniv de Véro(je tairais son âge ,elle est tellement jeune....c'est limite détournement de mineur); après repas et bavardages,minuit dodo? Véro dors dans la T2 de Pascal,qui lui dors dans sa voiture et moi dans mon fourgon.Nuit calme enfin presque....un zozio a chanté toute la nuit :woohoo: ce qui me fit dire au matin "vos gueules les piafs!!!" :evil: .Réveil7h vrai ptit dég, direction Villerouge Termenes .9h sur le parking les sacs sont contrôlés, j'emprunte la T2 de Pascal ce qui me fait gagner plus d'1kg je laisse mon réchaud j'ai un duvet plus léger (mon chaud que sur le Larzac)malgré ce gain de poids je suis toujours ente 14/15kg :( et oui!!! la nourriture j'ai pas prévu de ravitailler en route.Apres un ptit tour dans Villerouge l'aventure commence :) :) direction Termes, c'est vert de partout, pas de flaque d'eau, le soleil est de la partie, Termes est atteint dans la matinée,on dépasse 2famille de randonneurs avec leurs enfants ils font une boucle sur le chemin de pays.Vers midi casse croute sur un petit éperon rocheux face à une falaise ou 2 gars sont en escalade Véro nous explique qu'ils font "de la couenne" :unsure: .le repas est vite expédié,il faut finir la montée (et c'est pas évident en "sortant de table")et on est pas à la moitié de l'étape, donc l'AM montées/ descentes ou descentes/montées c'est selon, le soleil est bien présent il fait chaud.Mais vers 16h30/17h ça se couvre une demie heure âpres les gouttes sont là.....on se dit qu'on a la poisse avec nous :woohoo: :woohoo: et que ça va être comme au Larzac!!surtout que que cette journée devait être la plus belle!!!!à 18h on décide de s'arrêter c'est presque l'endroit prévu mais c'est pentu et les prés sont clôturés avec du grillage,on s'installe sous la flotte,Véro peste (mot gentil)contre sa guitoune (surtout contre le vendeur!!!); comme on n'est pas tout à fait au point prévu du bivouac Pascal part chercher de l'eau car on a peur d'être un peu juste.Véro qui a un gros creux dine la 1ère sous un arbre magique??? ou il ne pleut pas ;) :evil: ,j'attends Pascal qui mettra presque 50mn pour ramener le précieux liquide, on mange sous la pluie c'est pas le déluge mais ça mouille; après 20h tout le monde est dans sont duvet, la nuit s'installe, flic floc fait la pluie..... :) :)

Dernière édition: il y a 4 ans 6 mois par alan1131 -Pascal-.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois - il y a 4 ans 7 mois #52120 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante du 08 au
Compte rendu de la rando : Corbières : Les châteaux oubliés
effectuée en mode itinérant sans assistance du 08 au 11 mai 2013.

L’arrivée

Finalement nous ne serons que trois de l’équipe déjà constituée de la rando du Larzac fin mars. : Véro, Jean Claude et moi. Jean Michel ayant décidé de ne pas nous rejoindre afin de s’occuper de son jeune chiot…

On se connait déjà plutôt bien tous les trois, ce qui facilite grandement la mise en route du groupe. Mise en route donc, le mardi en tout début d’après-midi pour Véro et Jean Claude, venant respectivement en train depuis Paris et en voiture depuis la Dordogne. Pour ma part, une fois de plus le local du périple, je pars de chez moi en voiture également, vers 19h en direction de Narbonne, à une bonne vingtaine de kilomètres de mon domicile, afin de récupérer Véro devant arriver en gare de Narbonne. Avec Jean Claude on s’est donné rendez vous sur le parking de l’espace Liberté de Narbonne et je reçois son SMS m’informant qu’il vient d’arriver alors que j’arrive justement dans l’agglomération.

Quelques minutes plus tard, je me gare à coté de son véhicule. Nous papotons un bon moment en attendant l’heure d’arrivée du TGV, puis nous partons à la gare tous les deux accueillir Véro à la descente du train. Le train arrive à l’heure. Nous cherchons Véro parmi la foule et nous la voyons arriver, rayonnante et heureuse de nous revoir tous les deux.



Nous regagnons la voiture, retournons déposer Jean Claude à l’espace Liberté, puis quittons aussitôt Narbonne. En route, la nuit tombe lentement sur une ciel à peine voilé. Nous roulons en direction de Talairan où j’ai prévu qu’on s’installe cette nuit. Nous arrivons au village, empruntons une ruelle et le quittons rapidement pour nous retrouver au milieu des vignes.



Ma première idée était de nous installer autour de la chapelle de Notre Dame de l’Aire, mais lors d’un repérage quelques jours auparavant j’avais constaté qu’elle était en cours de restauration.


En fait; la chapelle était bardée d'échafaudages et en chantier...

Finalement un peu plus loin je trouvais un cabanon au milieu des vignes qui pourrait nous accueillir, et on s’y dirige, même si dans la nuit, j’ai un peu de peine à le voir et trouver le chemin qui y mène. Finalement, je l’aperçois et nous prenons le chemin tout en évitant les ornières ; Voilà, nous sommes arrivés, et ici, nous ne risquons pas d’être dérangés. Il fait doux et beau ce soir, pourvu que ça dure.



Véro part déjà à la recherche d’un coin de bivouac tandis que Jean Claude installe sa cuisine à l’arrière de sa fourgonnette. Comme au Larzac, pour cette nuit de liaison Jean Claude et moi dormirons dans nos véhicules. J’aide Véro à monter la T2 dans la nuit noire puis nous nous regroupons pour partager le verre de l’amitié. En fait Véro nous a fait la surprise d’apporter une bouteille de Champagne afin de d’arroser un jour particulier : Alors Champagne. ! :laugh:

Je fais attention de ne pas abîmer le plafond en l’ouvrant avec délicatesse, un plafond étoilé du plus bel effet. Un oiseau malgré la nuit chante à tue-tête, sans interruption. Un rossignol probablement au chant mélodieux. Des grillons l’accompagnent un moment. Quelle belle soirée. :)
Nous enchaînons par le dîner aux chandelles. Jean Claude à préparé une excellente soupe de légumes, tandis que le cassoulet chauffe lentement, le tout arrosé d’un petit Maury sec qui titre 14,5° tout de même. Suivra une salade au roquefort et aux noix, histoire de faire passer le cassoulet bien garni.

Il est temps d’aller se coucher. Minuit sonne au loin. Chacun de nous regagne ses pénates et s’installe pour dormir. Le rossignol continue seul son récital, et je tente de trouver le sommeil, malgré l’A380 qui tourne dans ma tête...

Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 4 ans 7 mois par alan1131 -Pascal-.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois #52128 par jclaude24
jclaude24 a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante du 08 au
Flic floc fait la pluie......après un concert de corneilles (décidément les oiseaux!! :woohoo: )au tout début du jour, 7h et des poussières lever, comme j'avais planté dans le sens de la pente j'ai bagarré pour éviter de descendre au fond de la tente donc pas dormi au mieux, la pluie a cessé dans la nuit c'est relativement dégagé,Pascal en "vieux routard" de la rando a passé une bonne nuit calé contre son sac , lui et Véro étaient sur un petit plat en travers de la pente. Déjà l'eau chauffe, pour Véro c'est trempé dans la tente mais moins qu'au Larzac il faut dire que le soir on a replié sa couverture de survie sous le sol de la tente pour éviter qu'il reçoive l'eau qui ruisselle du double toit, donc ptit dég, Pascal méthodiquement éponge sa vaude avec sa serviette (quand je vous dit que c'est un vrai pro!!!! :) :) ) le vent léger fini de la sécher. Apres 8h on redémarre tranquillou, la piste nous mène à un petit hameau ou se trouve une chapelle super sympa à moitié construite dans le flanc du coteau; pour nous direction Auriac son château en ruines n'est pas accessible dommage :( on repart sur de la route, à un bon moment Pascal nous indique derrière deux fils de clôture électrique nous indique le chemin qu'il faut prendre et c'est pas encouragent!!! buissons.... ronces ....de toute évidence le sentier n'est plus ouvert depuis longtemps , je "botte en touche" préférant rester sur la route, mes 2 compagnons tentent le coup :woohoo: :woohoo: Véro me prête sa carte et m'explique vite fait comment lire, Pascal donne une cote qui sera notre point pour se retrouver," allez marche la route!!" au bout d'un ptit quart d'heure je passe successivement sur deux ponts, puis un 3ème Véro m'avait indiqué 3 jusque là c'est bon et bientôt un 4ème!!! me suis je trompé dans mon comptage?? j'ai dépassé le point de rencontre? je continue encore ma montée et m'arrête au pied d'une bonne ligne droite pour avoir une vue dégagée, comme c'est l'heure de mon encas je grignote mes barres, et dix minutes après Véro et Pascal arrivent :cheer: par la route!!!! ils ont été contraint de faire demi tour le sentier était trop impraticable,et je n'était qu'a quelques mètres plus haut de notre point de rencontre ,en moi même je me dis que je suis fort je sais lire une carte pour marcher 1km sur la route :) ;) .on fini la montée pour passer le col de la redoulade,il fait beau, on prend une piste pour descendre vers la vallée du Vézou (je suis plus top sur du nom). Midi passé pause casse croute en bordure de chemin, Véro monte sa tente pour la faire sécher, mes 2 amis enlèvent leur chaussures?? et là Pascal m'explique qu'il y a 2 écoles ceux qui n'enlèvent pas de peur que le pied gonfle et ceux qui enlèvent pour que le pied récupère!!! je tente la 2ème école et la .... zebonheur!!! c'est vrai en faisant des petits massages le pied revit!! :P (j'éprouve une certaine fierté quand Véro admet que j'ai des pieds magnifiques :laugh: :laugh: )on repart vers14h bon pied bon oeil... montées/descentes pour arriver dans la vallée de ce ruisseau un 1er gué bétonné je travers pied nus c'est froid :woohoo: :woohoo: Pascal et Véro ont sandales pour un et chaussures piscine pour une autre, Véro en continuant le chemin me demande comment je vais faire tout a l'heure "dans le ruisseau"???parce que on doit le remonter !! et effectivement on arrive au bout du chemin dans un pré au pied d'une falaise ou le ruisseau fait une boucle, mais il y a du bouillon du courant et il était prévu de remonter sur plusieurs centaines de mètres!!, Pascal tente une traversée il a de l'eau jusqu'aux genoux presque arrivé de l'autre bord il entame une pirouette simple avec glissade arrière et réception postérieure :woohoo: :woohoo: promptement relevé mais trempé!!,on se regarde avec Véro.... pas question de remonter le ruisseau elle se penche sur sa carte pendant que Pascal au milieu de la flotte essaie de trouver un passage!!! il tente l'option de longer la falaise sans traverser ....rien Véro de son coté a trouvé sur la carte un chemin juste après le gué précédent allez zou on y va!!!! au gué rien :woohoo: sauf un bout de rubaline accroché a une branche??? ça à l'air ça ressemble à un sentier mais c'est CANADA DRY de sentier très pentu ...tout ce qui aime la viande (genets, ronces, aubépines!!!)tout y c'est le wietnam! donc on suit les bouts de rubaline pendant une demie heure pour enfin arriver sur une route ouf c'est fait!!!merci Véro(sinon c'était demi tour et une grosse rallonge); on est sur la falaise et on surplombe la vallée de ce :evil: :evil: satané ruisseau.mais on a pris du retard et il faut continuer; donc bien crevés vers 19h on est a peu près au point prévu installation dans une vigne tout prés du....ruisseau qui va nous servir de salle de bain (j'ai pas trouvé le robinet avec le point rouge mais tant pis!!), le soleil est la pour le casse croute et pour le couché le sien et le notre ;) ;) .le terrain est plat tout laisse présager une bonne nuit :) :) ; mais vers minuit...un vent mais alors là pas du play back un vent comme dirai certains "à décorner les cocus!!" :lol: dans le noir ,dans la tente secouée de tous les cotés et le bruit du vent dans les peupliers quelle nuit!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois #52130 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante du 08 au
Mort de rire lol... Bravo Jean Claude...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois - il y a 4 ans 7 mois #52132 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante du 08 au
Etape 1 : le mercredi 8 mai 2013 : de Villerouge Termenes à Auriac.

Le rossignol chante toujours, d’autres oiseaux se sont joint à lui alors que le jour pointe à l’horizon. L’A380 à fini par trouver une porte de sortie dans la nuit et le ciel rougeoie au levant : « Rouge matin, pluie en chemin !!! ». J’espère que la journée sera belle et pour l’instant, ça se présente bien.



J’ouvre les portes arrière de ma voiture et photographie le ciel écarlate. Jean Claude aussi se lève et sors de sa voiture. Rapidement il installe sa cuisine et met de l’eau à chauffer. Nous terminons de préparer nos affaires et Véro nous rejoint. Elle est pale comme un linge ; Deux TGV et mon A380 tournent encore dans sa tête, et accuse le Maury sec…Elle boude le petit déjeuner… c’est vrai qu’elle est arrivée avec un gros rhume…
Nous qui croyions être tranquille, on entend arriver à potron-minet un tracteur et des véhicules. Rapidement, les vignerons se mettent à travailler la vigne juste en dessous du cabanon. Nous prenons le petit déjeuné, puis rangeons nos affaires. Je plis la T2, et nous nous apprêtons à quitter le coin.



C’est le départ, Véro, n’a pas encore la grande forme. Nous quittons le cabanon et nous nous saluons et nous souhaitons une bonne journée avec les vignerons…une belle journée…
Nous arrivons rapidement à Talairan et faisons une pause au bassin à pétales (répertorié comme un des cent plus beaux de France. Le plus petit bassin servait à l’époque à laver le linge des malades) et dont la source coule d’un bloc de pierre dressée recouvert de lierre.



Nous roulons ensuite vers Villerouge Termenes à 8km de là. Nous arrivons au village et nous garons sur le parking face au bâtiments de la cave coopérative. Derniers préparatifs, derniers rangement, on est fin prêts. Nous fermons nos véhicules et partons. Retour dans quatre jours.



Je connais assez bien et guide mes amis à travers les ruelles en direction du château. Villerouge est le village de Bélibaste, le dernier cathare qui y aurait péri sur un bûcher. Nous arrivons au château et entrons dans sa cour dans laquelle un restaurant médiéval s’est installé sur l’une des ailes. Nous prenons quelques photos puis quittons rapidement le village, en direction de Termes.






Le chemin ( GR36) est bordé de plantes au fleurs jaunes odorantes ( des Coronilles de Valence ) et de ciste cotonneux aux fleurs roses. Que c’est agréable ! Nous traversons à pieds secs une gué peu profond et commençons à monter. Première montée sur la serre de Termes. Ça calme ! Le cassoulet pèse encore…Véro a repris des couleurs…



Nous continuons sur le GR, et empruntons maintenant une piste forestière. En débouchant sur une clairière, nous débusquons un énorme lièvre qui ne va pas attendre son reste et disparaitre dans les bois. Les vues sur les vallons sauvages sont époustouflantes. Les nuances de vert couvrent les collines que les falaises de calcaire entrecoupent : Un mélange de minéral et de végétal que Véro apprécie beaucoup. Un peu plus loin, peu avant Termes, un magnifique cheval pie aux yeux fous va nous accueillir de ruades, puis se calmer alors que nous nous éloignons alors que Véro reste pourtant à proximité : l’a-t-elle charmé ? Etait-il sensible à la couleur rouge du sac à dos de Jean Claude ?



Au loin le château de terme domine la colline qui nous fait face. Nous descendons dans la vallée et atteignons les premières maisons du village.



Voilà trois heures que nous sommes partis. Nous passons le petit pont et faisons le plein d’eau avant de monter le long d’une petite rivière. De nouveau nous montons vers le Nitable Roc. Peu avant le sommet, au douzième kilomètre, nous faisons notre pause déjeuné face à un spot d’escalade ou deux grimpeurs officient. Il fait beau, il fait chaud même, et déjà un peu lourd aussi. Nous décidons de ne pas aller visiter les murs du château, sa vue dominatrice nous suffit.



Nous repartons. Depuis Termes nous nous doublons avec d’autres randonneurs, deux familles et des enfants qui montent également. Une fois passé le sommet, nos chemins vont se séparer. Ils vont redescendre sur termes, tandis qu’on continue vers Mouthoumet . Au fond du vallon le ruisseau de Caulliere coule d’une eau claire et fraîche…ravitaillement pour tous…
Dans le sous bois, avec la chaleur moite les senteurs sont rehaussées. Le thym fleuri qu’on foule de nos pas exhale ses senteurs, les résineux embaument l’air, tandis que les oiseaux chantent une belle journée de printemps.



De nouveau nos pas nous montent vers le plateau la Prade. Nous avons quitté les bois denses du termenes et atteignons les prairies.Nous atteignons enfin la D613 et marchons jusqu’au village de Mouthoumet. Au loin, sur les Pyrénées, les nuages s’amoncellent et le ciel s’obscurcit. A la terrasse du café, il est fait mention de pluie… et en effet, il semble de plus en plus évident qu’on risque de ne pas y échapper.



Nous faisons une petite pause, puis quittons le village. Afin de rejoindre Auriac, j’avais prévu de quitter le GR un peu plus loin que la bergerie de Coume de lierre, mais déjà, le chemin que j’avais prévu ne semble plus praticable . Un peu plus loin, nous croisons une belle piste, mais face au doute nous préférons continuer vers le domaine gite de Carcasses. Nous demandons notre chemin au jeune couple qui fait pâturer un petit troupeau de chèvres, puis continuons.



La pluie semble maintenant inéluctable. Les nuages s’approchent et nous ne sommes pas loin du terme de l’étape lorsque les gouttes commencent à tomber. Hélas, les prés et la zone de bivouac que j’avais imaginée est clôturée et inaccessible. Il nous faut nous résoudre à descendre plus bas, mais la pluie s’intensifie. On n’a plus le choix, il nous faut planter avant que la pluie ne devienne t trop forte. On va s’installer dans un pré accessible, au pied des rocs Courbatiers mais encore trop pentu, il faudra faire avec…



Véro va bien pester, après le temps, après Vaude, après le vendeur… ça devient une habitude de s’installer sous la pluie. Et bien qu’il pleuve, nous n’aurons pas assez d’eau pour le dîner et le petit-déjeuner du lendemain. Une fois installé ma tente, je prends les gourdes de chacun et pars chercher de l’eau. Il me faut descendre jusqu'au ruisseau de Laurio près de l’Orbieu pour faire le plein.
Tranquillement, je remonte au campement et nous dînons à l’abri d’un frêle pin qui pourtant nous abritera bien pendant notre repas. Il ne pleut pas non plus « à verses », une pluie régulière, mais fine. Véro a un problème de briquet qui ne veut pas s'allumer ce soir. Heureusement l'allumage piezo de mon réchaud est infaillible et nous permet de manger chaud ce soir.

Première soirée écourtée donc. La pluie ne semble pas vouloir s’arrêter. Chacun regagne sa tente. Nous discutons un moment Véro et moi. Je demande par SMS quelle sera la météo pour le lendemain : Des éclaircies sont prévues…
Avec la nuit qui tombe, le silence s’installe sur notre campement…bonne nuit mes amis.
Dernière édition: il y a 4 ans 7 mois par alan1131 -Pascal-.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois #52136 par verac
verac a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante du 08 au
Bravo les gars!!
C'est exactement comme cela que ça s'est passé!
Décidément vous êtes plein de nombreux talents: vous écrivez aussi bien que vous marchez, et j'ai autant de plaisir à vous lire
qu'à marcher avec vous!
J'en profite pour vous remercier de votre délicate discretion à propos de ce que je pense des vendeurs du V...C... (rayon tentes ET chaussures désormais!) et qui mériteraient...bla bla...angry...bla bla...devil...etc...
Si je peux (si je réussi à trouver le temps), j'irai de mon complet sur ce CR sinon, vous faites ça à merveille et je me contenterai de la joie de vous lire ce qui prolonge un peu notre temps partagé....
Amitiés
Véro

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois #52137 par jclaude24
jclaude24 a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante du 08 au
Quelle nuit!!!! du vent....et encore du vent....la T2 secouée dans tous les sens :woohoo: comme si tout allait s'envoler, le plus inquiétant(limite angoissant) c'est les rafales de vent dans les peupliers :unsure: .A peine 7h j'entends Pascal qui dégonfle son matelas,j'en fais de même; pour lui la nuit a été agitée!! un buisson de belle taille emporté par le vent a atterris sur sa tente :woohoo: et ensuite plusieurs sardines se sont décrochées; Véro pas très rassurée a mal dormi mais sa micro tente (pas étanche....2 saisons 1/2...) ;) a tenu moi qui pensais trouver Véro accrochée à sa tente pendue dans les peupliers :woohoo: hé bé non !!!solide quand même!!!!,Pascal m'explique que c'est courant un vent pareil dans la région et la fameuse règle de3 qui va avec (si le vent passe la journée c'est pour 3 js s'il dépasse les 3 c'est c'est pour6et ainsi de suite, ça peu aller jusqu'à 15js!!!!)ce qui fait environ 300js de vent par an!!! :woohoo: .Le ptit dej est vite expédié on plie les tentes tant bien que mal les sacs son bouclés et on reprend la route l'étape est longue, c'est celle qui a le plus de dénivelé.Pascal nous avait prévenu qu'on attaquerait par "une belle montée"....on fini la descendre dans la vallée toujours dans les vignes après avoir traversé une dernière fois le Vézou :P ...quelques pas sur le chemin et là??? la fameuse montée.... supérieure à 15 pour 100 qui disent sur Openrunner!!! hé bé moi je vous dit qu' ils oublient la TVA!!! ça monte... ça monte on en voit pas la fin, un vrai mur. Pratiquement 1h et quand même nous voila en haut de cette falaise.En attaquant la descente on surplombe maintenant le fameux village de Cucugnan et son joli ptit moulin.On traverse Cucugnan tout tranquille pas encore envahis par les touristes, direction le château de Quéribus qui domine le village sur la falaise opposée à celle d'ou nous venons. La montée est rude, des VTTistes (5/6 couples) nous dépassent, je discute avec un qui a mis pieds à terre (pour eux aussi c'est très dur!!!), ils sont de Clermont Ferrant en vacances pour les 4 js font des rando à la journée en empruntant le GR et le sentier cathare. Arrivés au sommet, le vent est toujours là et donne une impression de froid dès que l'effort est fini. Véro fatigue :( elle a les pieds en compote (et la compote de pieds c'est pas bon :S )à cause de chaussures en bois peut être même en acier tellement elles sont rigides!!!; elle préfère faire une pause, Pascal et moi on s'approche du château pour faire des photos. Sur le chemin c'est boulevard rando.... :cheer: des jeunes, des vieux, en groupe, en solo, garçons, filles,tout le monde randonne!!!!! .on quitte Quéribus, descente sur Paderne, pause casse croute vers 13h juste avant le prieuré de molhet.Véro ne sent plus ses pieds...je propose l'amputation .....elle refuse!!! :dry: :dry: , Pascal revoit l'itinéraire pour raccourcir un poil et privilégier les portions de route . Donc l'AM beaucoup de route, Véro après avoir essayer de marcher sur les mains :silly: :silly: a pris les sandales de Pascal( ça lui va à ravir!!! :) :) )soufre moins; on a la chance de marcher sur une route fermée à la circulation pour cause d"éboulis, vers 16h30une pause près d'un ruisseau permet à Pascal et Véro de faire trempette, tout le monde récupère un peu, on quitte la route pour une piste facile . Vers 18h nous sommes en face de Montgaillard là on trouve un endroit abrité du vent(toujours présent :angry: :angry: )pour le bivouac tranquille on plante et on dine en s'interrogeant sur un gros nuage immobile au dessus de nos têtes!! :woohoo: ,il n'arrive pas à se désagréger et le vent ne l'entraine pas, il disparaitra en un clin d'oeil au bout d'une heure.Je me couche le 1er vers 20h15,Pascal et Véro papotent un peu, au loin un coucou chante.....papotent

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • titouille05
  • Portrait de titouille05
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 4 ans 7 mois #52145 par titouille05
titouille05 a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante et en aut
Chouette chouette chouette un nouveau CR, bon j'avoue je n'ai pas encore tout lut :blush: :blush: :blush: mais je m'y attèle après.
En tout cas de superbe photo,j'adore celle du couché de soleil, magniiiiifique :)

Contente que otut se soit bien passé pour vous :) B) B)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 7 mois #52147 par alan1131 -Pascal-
alan1131 -Pascal- a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante et en aut
Beu, c'était pas un coucher de soleil.... :( mais un lever de jour... :laugh:
Ah, les corbières...c'est magnifique...et pis peinard pour faire du bivouac...
Bon ya que les zoziaux qui font du bruit la nuit et le matin, sinon ça va ...lol :laugh:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • titouille05
  • Portrait de titouille05
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 4 ans 7 mois #52148 par titouille05
titouille05 a répondu au sujet : Compte rendu : Les Corbières : les chateaux oubliés : rando itinerante et en aut
ah mille excuses levée de soleil, je t'ai dit j'ai pas lut le CR encore :) :) Bon je me suis pas trompé y avait bien une histoire de soleil lol

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 1.162 secondes