L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Question Perdu entre les Brèches

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines - il y a 6 ans 3 semaines #46740 par Nikozorey
Nikozorey a créé le sujet : Perdu entre les Brèches
Salut :)

Voici un petit retour et quelques photos d'une des randos faites grâce notamment aux conseils et infos récoltés ici .
Merci encore !

Finalement, le programme a été quelque peu modifié, la faute à une entorse malheureuse le deuxième jour de notre parcours sur la HRP, entre Pombie et Arrémoulit. Après les cases médecin et pharmacie, notre trio est amputé d'un membre. snif...

Grand brainstorming pour la suite des aventures au gîte "Les Cascades" à Luz-Saint-Sauveur que je recommande vivement, accueil chaleureux, pas cher, repas copieux, matelas confortables.
Ventre et cahier des charges remplis ! :laugh:

Jour 1

Objectif fixé, départ le dimanche 4 septembre pour le col de Tentes où nous laissons donc la tente, euh non la voiture ! ;)

Itinéraire : Col de Tentes - Port de Bouchaaro - Brèche de Rolland - Refuge Goriz - Mont Perdu - Col du Cylindre - Brèche de Tuquerouye - Hourquette d'Alans - Gavarnie - Col de Tentes

Les nombreux sommets qui nous entourent sont dans les nuages, mais le soleil est avec nous pour le début de la marche et une petite vue sympa sur la vallée des Bouey Aspe, dans laquelle se trouve la cabane des soldats où est passé récemment Donnel alias Walker78, membre du site. Au fond de gauche à droite, on devine le Piméné, le pic du Pailla et les Astazous dans les nuages, les hourquettes d'Alans et de Pailla apparaissent en dessous. Sur la droite, on voit bien le pic des Sarradets et ses petits séparés par un petit col que je ne saurais nommer.



Après avoir mis un pied (un seul !) en Espagne, au port de Boucharo, on prend quasi plein est vers le col des Sarradets par ce sentier quasi plat jusqu'à la remontée dans le ruisseau venant du glacier du Taillon, vers le sud-est. Le plus sombre avec le soleil juste au dessus : le petit pic (petits sarradets ?) à côté du col sans nom et au fond, à gauche le Piméné et au centre la Hourquette d'Alans.



Le passage dans le ruisseau est bref mais ça glisse, il y a une chaîne ou deux en main courante pour aider. Peu après, premier flash, les nuages se dégagent légèrement pour laisser quelques rayons faire apparaître le glacier ainsi que la fausse brèche et son doigt.



Petite pause au refuge, le temps de constater que la vue vers l'est et le cirque est bouchée et nous montons vers la majestueuse brèche. J'y étais passé il y a longtemps mais je suis aussi soufflé que mon compère qui la découvre pour la première fois.



Vue depuis l'autre côté



B) ...
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 6 ans 3 semaines par Nikozorey. Raison: erreur gauche droite !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines #46741 par Nikozorey
Nikozorey a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
...
On descend se faire le pas des Isards, réputé et pourtant finalement pas si impressionnant que ça pour moi. :sick:
Je précise ici que j'ai le syndrome de : " un peu le vertige mais ça va mais ça dépend... "
Des fois, je passe à des endroits un peu vertigineux ou exposés sans y penser, et des fois je flippe sur des endroits semblables voire moins pire (!).
Le pire justement, c'est avec d'autres personnes, l'autre qui fait le c.n sur une corniche : "hé t'as vu, sans les mains !"
"Argh ! Mais fais gaffe mec !" masquant tant bien que mal mon stress immense !
Bon, je dévie, le vertige j'y bosse mais c'est un autre sujet.
:silly:
Après avoir manger un bout au col des Isards, on revient sur la trace qui descend plein sud depuis la brèche. Moi perso dans le décor, je vois un éléphant et en cherchant bien j'y vois même un singe dans l'éléphant mais du coup plus l'éléphant...et vous ?



Après on prend vers l'est, un peu sud pour rejoindre le refuge Goriz et on aperçoit vite le pic du Millaris qui domine le canyon d'Ordesa, quel chanceux ce pic !



Au refuge, c'est la cohue, y a des gens partout et leur volume sonore est remarquable et non-réglable.
"L'Etang Gelé", lieu de bivouac initialement prévu donne des doutes à mon compère sur la thermicité de son sac de couchage, on décide donc de dormir "en bas". Se les geler à l'Etang Gelé, ce serait ballot ! On fuit les alentours du refuge pour poser la tente un peu au dessus du gr11, au niveau où celui-ci rejoint le deuxième sentier que nous croisons montant au Mont Perdu, le premier partant du refuge. Comme vous le constatez la vue est assez sordide pour le bivouac mais on s'en accommode assez facilement !



Bonne nuit !



et bonjour !!!




Coucher et lever de soleil du même endroit me direz vous ! Ben faut bien dormir quand même... :whistle:
La suite plus tard...
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines #46743 par jean claude
jean claude a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Merci Niko, ces passages et photos me rappellent quelques bons souvenirs!... :)
Jean-Claude B)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines - il y a 5 ans 11 mois #46747 par Nikozorey
Nikozorey a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Salut Jean-Claude, content de raviver de bons souvenirs :)

Je continue mon récit.

Jour 2


Et j'enchaîne direct un peu plus haut, un peu plus tard, le pierrier final.
Le jugement de passages vu de loin en montagne m'amuse toujours car il est souvent faussé. Depuis l'Etang Gelé, on a vraiment l'impression que les derniers 200m de dénivelé se font en escalade dans le pierrier. On contourne donc le gros névé par la trace qui se situe à droite et on arrive dans le pierrier, finalement ça monte, ça glisse, mais ça passe. Enfin c'est un beau pierrier quand même.



Après, il y a un petit replat avec un lieu de bivouac (vue 180° vers le nord) et on est quasi-arrivé, encore quelques centaines de mètres et ça y est. Mon pote en bonne chèvre est bien sûr arrivé un peu avant moi et me saute littéralement dessus.
Wahou, la fin de l'effort, l'étreinte de mon ami, et tout, et tout...j'en ai une énorme poussière dans l'oeil tout à coup ! Et quelle vue ! On a de la chance, c'est dégagé partout sauf à l'est donc ni Posets, ni Aneto mais ça reste magique, un grand moment. Et puis la vue pas complète nous donne une bonne raison de revenir.

La photo suivante, c'est la vue vers le nord (un peu est). Tout au fond, le massif du Néouvielle avec Pic Long, Campbiell et Pic du Néouvielle. On distingue aussi le cirque d'Estaubé avec la brèche de Tuquerouye juste au dessus du Lac Glacé avec une teinte qui pète. A droite juste après Estaubé, le cirque de Troumouse, qui vaut aussi largement le détour.
On a un bon exemple des perspectives trompeuses en montagne : on peut croire que les 2 marcheurs en bas de l'image ont un chemin plat tout droit vers le lac, voire ça monte un peu peut-être...en fait, ils sont à environ 3300m et le lac qu'à 2600m, on devine la limite du replat devant eux et ce qu'on ne voit pas et qui est pourtant bien entre les marcheurs et le lac, c'est la face nord et son beau glacier assez conséquent comme vous verrez plus loin.



Maintenant la vue plein ouest (un tout petit peu nord). On voit le col du Cylindre par où passe notre itinéraire juste à droite au dessus de l'Etang Gelé. Au dessus, c'est le Cylindre du Marboré qui culmine à 3327m donc 28m en dessous du Mont Perdu 3355m. Le Vignemale 3298m sommet des Pyrénées françaises, dépasse de la mer de nuages au fond.



Et là plein sud (un peu ouest !). Le canyon d'Ordesa avec le Millaris sur sa droite, ça donne envie. Au printemps prochain peut-être...Enfin, vu d'ici, comme on dit, on se sent tout ptit !



On s'éclate bien en redescendant le "pierrier final" qu'on avait monté tout à l'heure, on éclate aussi bien nos chaussures mais pas dans le même sens... On fait tout de même gaffe à ne pas faire dévaler de pierres car il y a du monde qui fait l'ascension.
On jette un dernier coup d'oeil côté sud avant de basculer sur la face nord où on ne croisera plus personne par le col du Cylindre qui est à 3074m, pas mal pour un col.
Ce col est pile 5 mètres au dessus du Piton des Neiges, 3069m point culminant de l'ile de la Réunion où j'ai passé une partie de mon enfance (d'où mon identifiant...) et pris goût aux randos et d'où l'ami qui m'accompagne est originaire. Du coup, passer un col plus haut que le sommet de notre ile, ben ça nous en bouche un coin quand même.

...
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 5 ans 11 mois par Nikozorey. Raison: police

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines #46748 par Nikozorey
Nikozorey a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Depuis l'Etang Gelé, une trace part dans les pierres vers le col. A la fin de cette trace, il y a 2 ou 3 mètres où il faut poser les mains puis on longe la paroi vers la droite sur une petite corniche assez étroite, pas eu le vertige mais je faisais pas trop mon malin non plus.
Après le col, on arrive rapidement par un pierrier bien raide au dessus du glacier. Grâce aux photos, cartes, topos et infos diverses, (un des 4 plus grands de la chaîne !), etc...on savait à quoi s'attendre mais d'un coup il apparaît, et vraiment ça laisse sans voix. On est vraiment tout tout tout petit petit...



Minuscule... :)



Voilà le trajet parcouru ! Il y a 3 passages dans cette barre rocheuse. Nous avons emprunté celui situé le plus à l'est qui est le plus facile. La principale difficulté se résume en 3 cheminées de quelques mètres de haut que nous avons du désescalader, c'était pas vraiment du beurre. Sur la deuxième je crois, on a descendu les sacs avec la corde qu'on était finalement content d'avoir trimballer. Il me semble que c'est sur la troisième (en partant du haut hein !) qu'il y a un bout de corde fixé auquel nous n'avons d'ailleurs pas fait confiance...
Bon en montant, ça doit bien sûr être plus facile...



Encore un jeu de perspective et d'écrasement.
Le refuge de Tuquerouye est posé au creux de la brèche. Pour l'atteindre, il faut contourner le lac, par la droite (plus long-plus facile) ou par la gauche (plus court-plus exposé).
Gauche !
Le plus dur c'est de monter quasi-droit dans le pierrier, 60m environ de positif et vu d'ici, c'est moyen encourageant. Au final, encore une fois, ça grimpe mais ça passe.



Un petit plouf de 60 m peut-être ?
Non sans façon merci, par contre, tu sais pas la dernière ?
Quoi ?
On a oublié de prendre de l'eau en bas, on n'en a plus...
M'enfin !



:) ...
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines - il y a 5 ans 11 mois #46749 par Nikozorey
Nikozorey a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Le refuge de Tuquerouye, plus vieux et plus haut refuge des Pyrénées ! (à vérifier quand même) Normalement on devait continuer jusqu'aux Espuguettes. Mais un couple de français venant d'arriver d'Estaubé nous dit avoir bien galéré pour monter dans le brouillard. Sachant la descente raide dans le couloir, qu'on a zappé l'eau, que l'après-midi est bien entamé et que le brouillard brouille, nous dodo refuge. Bonne nuit !



Jour 3 :
Et bonjour Mont Perdu !



Tiens bonjour Estaubé !
Effectivement je comprends que Jean-Claude n'ait pas jugé bon d'y descendre car ça dévale bien et ce n'est que très rarement au soleil voire jamais même. Il restait un bébé névé sur le côté du couloir, facilement évitable et il n'avait pas gelé cette nuit là, donc pour nous ç'est bien passé mais les conditions étaient encore une fois idéales..



On a traversé le petit mais sympathique cirque d'Estaubé sous les premières lueurs de la journée et nous voici à l'entrée du cirque de Gavarnie : la Hourquette d'Alans que l'on voyait sur les premières photos. On voit notre point de départ de l'autre côté et ça fait un beau petit tour ! Au fond à droite; le Vignemale et son glacier nous invite pour une prochaine balade, cool !



Au fur et à mesure de la descente vers le refuge des Espuguettes, les 3000 de Gavarnie se dévoilent, de gauche à droite : la fin du petit Astazou (3012m), la Tour (3010m), le Casque (3006m), la brèche de Rolland (2807m), la pointe Bazillac (2975m), le Doigt (2944m), le Taillon (3144m) et le Gabiétou oriental (3031m).



A 11h, nous sommes en terrase à Gavarnie devant un gros sandwich et une pas moins grosse bière !
La flemme et la deuxième bière aidant, on commence la remontée vers le col de Tentes par la route en misant sur un stop qui n'arrive qu'un peu avant la station de ski ! Je laisse mon ami à l'heure à la gare de Tarbes et m'installe dans un camping pour préparer la suite dans le Néouvielle...

Bilan :

A part quelques nuages qui nous ont parfois caché la vue et privé de certains sommets, le temps était de notre côté.
Cette rando est vraiment superbe et j'y reviendrai certainement en faisant quelques variantes.

Je précise encore une fois que nous avons vraiment eu les conditions météo idéales pendant ces 3 jours. Le parcours est tout de même exigeant et nous étions bien informé et en grande forme. Mon pote était préparé physiquement pour le Grand Raid des Pyrénées auquel il avait participé quelques jours avant et pour moi c'était un peu le test de fin de préparation au probatoire AMM dont je parle longuement ici . Je conseille de bien se renseigner sur la météo, l'itinéraire, les conditions de tel ou tel passages,etc...par le plus de sources possibles, je suis dispo pour plus d'infos. Je pense aussi que ce parcours se fait mieux dans l'autre sens et ce sera mon choix pour la prochaine fois.

Sinon une super expérience, des images plein les yeux, de grands moments partagés,...simplement une énorme envie d'y retourner.

@+ :) :) :)
Niko
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 5 ans 11 mois par Nikozorey. Raison: précisions
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bernard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines #46754 par jean claude
jean claude a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Eh ben bravo pour ce périple pyrénéen!...
... et j'apprends du même coup que la Réunion ne t'est pas inconnue! :cheer:
J'aurais pu me douter qu'il y avait un peu "d'zoreille" dans le pseudo... :laugh:

Jean-Claude B)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 3 semaines - il y a 5 ans 11 mois #46764 par Bernard
Bernard a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Bonjour,
J'ai effectué la même boucle il y a quelques années, mais j'avais choisi de partir da Gavarnie en passant par l'échelle des Sarradets que je voulais absolument empruntée.

Autre variante pour moi, après le pas des Isards je suis remonté sur les terrasses supérieures par une petite cheminée facile après le casque, puis les passages supérieurs du Cirque de Gavarnie.(mon passage préféré)

J'ai fait moins de dénivellé en arrivant directement au pied du Mont-perdu où j'ai fait mon bivouac.
L'ayant effectuée fin juillet, j'ai utilisé les crampons et piolet, en particulier le 2ème jour en descendant le col du Cylindre, la descente d'une des trois cheminées c'est fait sans difficulté, à l'aide d'une corde que j'ai installée en main courante.

J'y suis retourné le 30 septembre de cette année, sans faire la boucle, découragé par la météo instable, et surtout la disparition d'un randonneur retrouvé mort lors de mon séjour.

J'aime bien le titre de ton post, car entre le 2 brèches se trouve un des secteurs que je préfère en montagne.

Une petite question, dans quel état était le glacier du col du cylindre ? as-tu pu éviter la glace ?
Dernière édition: il y a 5 ans 11 mois par Bernard.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 2 semaines #46774 par Donnel
Donnel a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Salut Niko B),

Félicitations pour ton joli périple que je viens de parcourir. Tes photos sont superbes et donnent envie de repartir. Effectivement, le 1er novembre nous étions à la cabane des Soldats dans la vallée des Bouey-Aspe et malheureusement nous n'avons pu poursuivre vers la Brèche de Roland et Parc d'Ordessa compte-tenu d'une météo trop dure (brume, averse, neige), bref un temps bouché et trop de risques à cette altitude, en cette saison.
J'y repartirais plutôt fin aôut voire septembre pour découvrir ce site hors-pair et bivouaquer dans la réserve d'Ordessa.

Quant au vertige relatif, j'y suis aussi abonné et me suis déjà retrouvé dans des situations hasardeuses mais çà fait partie du décor et de sensations "montagnardes" ;). Je prends sur moi et peut aussi compter sur un pote qui m'aide. çà m'empêche pas d'adorer la montagne et relever des défis "calculés".

En revanche, on a pris davantage de risques lors du passage à la Hourquette d'Ossoue le 29 octobre avec 60 cm de neige, 20 kgs sur le dos et la traversée de couloirs sans compter la tempête de grêle au sommet à 2740 m. Je peux te dire que le refuge de Baysselance, 100 m + bas fut un paradis avec son poële à bois :cheer: ! Et le lendemain, temps superbe...

En tout cas, joli reportage sur ta rando.

à +

Donnel

Donnel

Entre ciel et terre, nuages, villages et sentiers magiques, la randonnée éternelle...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 6 ans 2 semaines - il y a 5 ans 11 mois #46776 par Nikozorey
Nikozorey a répondu au sujet : Re: Perdu entre les Brèches
Salut :)
et merci pour vos réponses :)

Jean-Claude :

... et j'apprends du même coup que la Réunion ne t'est pas inconnue!
J'aurais pu me douter qu'il y avait un peu "d'zoreille" dans le pseudo...

Et oui Jean-Claude, j'ai vu sur ton site que tu avais particulièrement apprécié la Réunion, avec mention très bien pour le site de Trois Roches, un de mes endroits préférés.
J'ai eu la chance de vivre quelques années sur cette ile même si je n'y suis pas allé depuis longtemps, je suis donc un "zorey" (métro) bien "créolisé" par l'adolescence vécue là-bas.
Je note aussi que tu as plus apprécié la gastronomie réunionnaise que les fameuses "marches" sur les sentiers ! :laugh:
A ce sujet, mon ami réunionnais m'a souvent dit :
"Y'en a marre de ces lacets, à la Réunion on met des marches et on monte tout droit, ça va plus vite !" :blink:
Peut-être que ça t'aurait aidé pour les nombreux Port Boucharo-Gavarnie effectués ! :laugh:

Bernard :

Autre variante pour moi, après le pas des Isards je suis remonté sur les terrasses supérieures par une petite cheminée facile après le casque, puis les passages supérieurs du Cirque de Gavarnie.(mon passage préféré)

Grrrrr...en mangeant au col des Isards, on a cherché les cairns et envisagé dy passer pour rester plus a niveau par rapport à l'Etang Gelé et éventuellement pour faire le Casque, la Tour et/ou le Col de la Cascade, j'imagine la vue sur Gavarnie et comprend que ce soit ton "endroit préféré". Mais à ce moment là de la journée, ça s'était bien couvert sur les sommets ce qui rendait ça pas très hospitalier, et on n'avait pris que les infos pour passer en bas par Goritz sans reparler du sac de couchage de mon pote. Les nuages ne sont partis que dans la nuit suivante, on n'aurait donc sûrement rien vu, pas de regrets. Veni, vidi (dans les nuages), vici (ben non mais un de ces 4 assurément !). J'y suis retourné depuis une fois seul pour une rando à la journée depuis le col de Tentes, objectif le Casque. La météo encore moins bonne m'a fait faire demi-tour un peu plus haut que le col des Isards...mais j'y reviendrai...

Bernard :

J'aime bien le titre de ton post, car entre le 2 brèches se trouve un des secteurs que je préfère en montagne.

Moi aussi, faut que je dépose un brevet ! :woohoo:
En tout cas le massif du Mont Perdu porte bien son nom.
Ca a fait drôle et plaisir de retrouver la douceur des traces de végétation dans Estaubé après ce décor entièrement minéral entre les brèches où l'on s'est perdu pendant deux jours.

Bernard :

J'y suis retourné le 30 septembre de cette année, sans faire la boucle, découragé par la météo instable, et surtout la disparition d'un randonneur retrouvé mort lors de mon séjour.

Une évocation et une parenthèse un peu triste mais nécessaire je pense. Ce n'est malheureusement pas la seule personne disparue dans ce secteur cette année. Un couple est décédé dans les Echelles des Sarradets début juin suite à une coulée de neige qui les a fait basculer dans le vide, un randonneur et alpiniste chevronné a été retrouvé mort après avoir dévissé d'une barre rocheuse vers le col d'Astazou fin aout pour ne citer qu'eux. Qu'ils reposent en paix.

Cela ne peut que nous rappeller combien il faut rester humble en montagne.
On parle ici d'un itinéraire de haute-montagne qui implique une préparation sérieuse et de l'expérience.
J'ai un peu de route en montagne et encore sans doute beaucoup de lacunes mais personnellement je n'enverrai pas des débutants sur ce type de trajet. C'est loin d'être de l'alpinisme mais ça reste engagé et exigeant sur beaucoup de points.

Bernard :

Une petite question, dans quel état était le glacier du col du cylindre ? as-tu pu éviter la glace ?

Je mets ces 2 images de cartes IGN pour voir un peu l'évolution du glacier. La première est une carte éditée en 1980, une très bonne année, celle où je suis né !
La deuxième est récente.






Entre les deux, on se rend bien compte de la diminution générale de la surface du glacier et j'ai pu constater sur place que même la carte actuelle grossit la surface de glacier.
En vert, j'ai essayé de tracer notre passage. La première photo du glacier (voir message 5 du sujet) est prise du point 1 et la deuxième du point 2. Après le point 1 on a passé la première partie glacée avant d'arriver sur une partie rocheuse que l'on traverse pour arriver au point 2. De là, c'est à nouveau une partie glacée qui mène au point 3, fin de la glace et arrivée sur roche sur le haut de la barre rocheuse où se trouve les trois cheminées pour descendre.
Donc le (gros)glacier médian est séparé de ce que tu appelle le glacier du col du cylindre, ce qui n'apparaît pas sur la carte où l'on voit un seul et même glacier. Bref ça fond de plus en plus...

Une petite vue en arrière vers le pierrier que nous avons descendu juste après avoir passer le col du Cylindre qui est en haut à gauche de la photo. C'est pris du point 2. J'imagine que ce couloir tout enneigé/gelé, ça doit pas être de la tarte, peut-être est-ce plutôt ça que tu évoquais en disant glacier du col du Cylindre ?



Donnel :

Quant au vertige relatif, j'y suis aussi abonné et me suis déjà retrouvé dans des situations hasardeuses mais çà fait partie du décor et de sensations "montagnardes"

Bien d'accord
Je trouvai sympa d'évoquer la cabane des Soldats et la rando dont tu parles ici .

Donnel :

...Je peux te dire que le refuge de Baysselance, 100 m + bas fut un paradis avec son poële à bois...

Si en plus dehors les éléments se déchainaient, ça devait être super ambiance. J'ai fait plein de petites cabanes dans les Pyrénées souvent avec une cheminée ou un poële, c'est vraiment sympa.
Tiens je rajoute une petite photo de moi dans une "situation hasardeuse" comme tu le dis. C'est dans une des trois cheminées du passage est de la barre rocheuse.



Finalement, après coup je me suis dit que je n'avais pas trop le vertige ou du moins que j'avais bien bossé ce point... :woohoo:
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 5 ans 11 mois par Nikozorey.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 0.899 secondes