L'accès aux forums est public,
pour y écrire : il faut être enregistré comme membre (100% gratuit, 1 minute) afin de nous préserver des spams et autres messages indésirables
ou connectez-vous si vous êtes déjà membre

Question Randonner seule

Plus d'informations
il y a 8 mois 4 semaines - il y a 8 mois 4 semaines #64746 par Randonneuse23
Randonneuse23 a créé le sujet : Randonner seule
Bonjour,
Je suis nouvelle sur le forum. J'espère que je poste au bon endroit. J'hésite à partir seule en randonnée plusieurs jours. Je suis déjà partie avec une amie à trois reprises dans des parcs nationaux près de chez moi avec les sacs de 10kg sur le dos et nous avions dormi en bivouac. Cet été je n'ai personne pour partir avec moi et j'ai très envie de repartir marcher avec toutes mes affaires sur le dos pour pouvoir m'arrêter quand j'en ai envie et être dans la nature, voir de beaux paysages.


Seulement juste l'idée de partir seule m'angoisse. Je sais que je vais prendre du plaisir à marcher toute la journée si le paysage est beau et qu'il change de chez moi, mais j'ai peur qu'une fois le soir venu ce soit vraiment pas agréable d'être toute seule. Je ne vais pas être rassurée du tout de dormir seule au milieu de nulle part et je risque de m'ennuyer une fois la tente plantée.

L'autre chose chose qui m'inquiète c'est aussi ce que vont penser les autres. Je sais que je ne devrais pas y prêter trop d'importance, mais quand les gens nous voient avec des gros sacs et puantes, surtout quand on va se ravitailler dans les bourgs de campagne ou peu de monde randonne, les gens nous regardent de travers.

Quand on est deux c'est plus facile d'aller frapper chez les gens pour leur demander de dormir dans le jardin, et je m'en fiche du regard des gens. Mais seule ce n'est pas pareil...

Est ce que vous pensez que je dois sauter le pas quand même ? Si vous l'avez déjà fait, c'était sur quels chemins de randos ?
Dernière édition: il y a 8 mois 4 semaines par Randonneuse23.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 4 semaines #64751 par amm05
amm05 a répondu au sujet : Randonner seule
Bonjour randonneuse 23. Et bien oui j'ai déjà fait ça, sur des périodes d'une semaine à 15 jours. 15 jours j'était plutôt sur des camps étoiles et une semaine en itinérant. J'était même partie en itinérant sur un mois il y a trois ans mais un déluge nocturne à mis à mal mon matériel, principalement ma tente et j'ai du rentrer pour réparer et après le trip n'était plus le même. il m'est arrivé de faire de très belles rencontres de gens qui marchait seul et de partager un bout de route, autour du viso entre autre, les difficultés dues à un mois d'avril tardif nous avait un peu aidé à faire équipe. En fait tout dépend de ton niveau de connexion avec la nature, l'année du déluge il n'a fait que pleuvoir, sur sept nuits passées dehors j'ai dormi 4 fois dans du matériel humide voire trempé la dernière nuit et je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie. Je n'avait ni montre, ni téléphone, ni objectif précis si ce n'est d'aller au nord et je marchais souvent dans le brouillard ou sous la pluie, parfois l'orage. Le temps se réduit alors à l'instant présent, sa dimension devient celle du pas, seul rythme accessible, seule projection possible. Alors tu te met à l'écoute de ton ressenti et tout devient limpide, comme cet orage qui cesse et le brouillard qui se lève juste le temps de me laisser passer les deux cent derniers mètres d'un col à 2800m encore enneigé et pomatoire. Moment magique du vent au col des terres blanches qui pour faire sécher mon matériel en faisait autant de manches à air transformant se plateau d'altitude en un décor de Jean Pierre Jeunet. S'ennuyer le soir ? tu n'en aura pas le temps si comme moi tu marche tes 14 heures par jours, que faire d'autre quand on est seul ?
Pour répondre à ta question j'ai principalement parcouru les hautes alpes, et les alpes de hautes provence, un peu d'izère de drôme de vaucluse et de savoie, plutôt à la recherche de relief nettement alpin. et ce que tu risque avant tout en marchant seule c'est de faire la plus belle des rencontre, la encontre avec toi même. Alors oui à pied joints, saute le pas. Mon conseil, donne toi du temps devant toi, quitte à revenir avant la date prévue; Cela m'arrive aussi de partir pour une semaine et de revenir au bout de deux jours parce que je n'arrive pas à décrocher des tâches qui m'attendent et que finalement je ne me trouve pas à ma place à ce moment là, ça ne marche pas à tous les coup mais donne toi la chance d'avoir essayé ça. J'ai donné l'inspiration à un ami qui est parti l'été dernier seul pour la traversée des Pyrénées. Il est rentré au bout d'une semaine, trop de solitude en me disant qu'il ne repartirai plus tout seul. Un an après carte déployées il prépare son prochain treck en solo. Marché seul donne une autre dimension. A toi de jouer.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 4 semaines #64752 par amm05
amm05 a répondu au sujet : Randonner seule
Bonjour randonneuse 23. Et bien oui j'ai déjà fait ça, sur des périodes d'une semaine à 15 jours. 15 jours j'était plutôt sur des camps étoiles et une semaine en itinérant. J'était même partie en itinérant sur un mois il y a trois ans mais un déluge nocturne à mis à mal mon matériel, principalement ma tente et j'ai du rentrer pour réparer et après le trip n'était plus le même. il m'est arrivé de faire de très belles rencontres de gens qui marchait seul et de partager un bout de route, autour du viso entre autre, les difficultés dues à un mois d'avril tardif nous avait un peu aidé à faire équipe. En fait tout dépend de ton niveau de connexion avec la nature, l'année du déluge il n'a fait que pleuvoir, sur sept nuits passées dehors j'ai dormi 4 fois dans du matériel humide voire trempé la dernière nuit et je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie. Je n'avait ni montre, ni téléphone, ni objectif précis si ce n'est d'aller au nord et je marchais souvent dans le brouillard ou sous la pluie, parfois l'orage. Le temps se réduit alors à l'instant présent, sa dimension devient celle du pas, seul rythme accessible, seule projection possible. Alors tu te met à l'écoute de ton ressenti et tout devient limpide, comme cet orage qui cesse et le brouillard qui se lève juste le temps de me laisser passer les deux cent derniers mètres d'un col à 2800m encore enneigé et pomatoire. Moment magique du vent au col des terres blanches qui pour faire sécher mon matériel en faisait autant de manches à air transformant se plateau d'altitude en un décor de Jean Pierre Jeunet. S'ennuyer le soir ? tu n'en aura pas le temps si comme moi tu marche tes 14 heures par jours, que faire d'autre quand on est seul ?
Pour répondre à ta question j'ai principalement parcouru les hautes alpes, et les alpes de hautes provence, un peu d'izère de drôme de vaucluse et de savoie, plutôt à la recherche de relief nettement alpin. et ce que tu risque avant tout en marchant seule c'est de faire la plus belle des rencontre, la encontre avec toi même. Alors oui à pied joints, saute le pas. Mon conseil, donne toi du temps devant toi, quitte à revenir avant la date prévue; Cela m'arrive aussi de partir pour une semaine et de revenir au bout de deux jours parce que je n'arrive pas à décrocher des tâches qui m'attendent et que finalement je ne me trouve pas à ma place à ce moment là, ça ne marche pas à tous les coup mais donne toi la chance d'avoir essayé ça. J'ai donné l'inspiration à un ami qui est parti l'été dernier seul pour la traversée des Pyrénées. Il est rentré au bout d'une semaine, trop de solitude en me disant qu'il ne repartirai plus tout seul. Un an après carte déployées il prépare son prochain treck en solo. Marché seul donne une autre dimension. A toi de jouer.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 4 semaines #64761 par Jahmin74
Jahmin74 a répondu au sujet : Randonner seule
Bonjour la randonneuse seule !

Une idée comme ca, mais la compagnie d'un toutou te deplairait elle ?
Perso j'y pense, pas un gros chien comme le berger ou le malinois, mais plus petit, histoire de pouvoir l'arnacher quand ca sera physique et trop escarpé.

Sinon Amm05 a raison, tout seul , quand tu as marcher tes 10 heures deja, tu dors, tu t'ennuies pas !
Mais sinon tu peux faire en sorte de t'organiser de facon a ce que lorsque tu arrives au bivouac, tu ne t'ennuies pas, comme observer la lune avec du ti matos, j'sais pas moi, il faut se trouver une tite passion autre que la marche, lol.

Mais je te comprends, je suis solitaire dans l'ame et il m'arrive de manquer d'un compagnon, et comme j'suis vraiment un ours, je pense fortement a un chien !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 4 semaines #64764 par Randonneuse23
Randonneuse23 a répondu au sujet : Randonner seule
Merci pour vos réponses. La première donne vraiment envie de partir! Je pensais aussi au chien. ça va surtout me rassurer pour dormir, sinon je ne vais pas fermer l’œil de la nuit. Je pense que je vais essayer 4 jours pas loin de chez moi pour voir si ça me plait ou si pas du tout. Au pire je rentrerai chez moi plus tôt que prévu si ça ne me convient pas. Si d'autres personnes sont déjà partis seuls, je veux bien des conseils ou qu'ils me racontent comment ça s'est passé. Sur internet je vois plusieurs témoignages de personnes qui apprécient partir seuls et qui rencontrent d'autres randonneurs en route.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 4 semaines #64765 par Jahmin74
Jahmin74 a répondu au sujet : Randonner seule
L'experience de solitude est une experience bien individuelle, qu'il n'est pas possible de partager a bien des egards !
Il y a des gens qui aiment, d'autres qui se forcent, et d'autres qui détestent, il faut sauter le pas pour savoir, il n'y a pas d'autre solution.

Les seuls problemes qui resident qu'on soit homme ou femme, dans le voyage en solitaire, sont :
1- L'aptitude a se parfaire a soi meme : cad avoir la capacité a ne pas se laisser aller, a se trouver des objectifs, des taches, des buts.
2- La compagnie et l'humanité : en general et de ce que j'ai vecu, on arrive mieux a se supporter soi meme passer les 3 mois, pas avant. La phase du 1er trimestre est en generale tres boulversante, avec l'experience c'est toujours d'actualité mais en mois pesant. Apres 3 mois, on arrive a se supporter plus facilement, et apres ca devient logique, quotidien.
3- La sécurité : quelle soit au bivouac, dans sa tete, et durant les sorties. En sortie seul, on risque l'accident plus qu'accompagné. en bivouac c'est la meme, et tu auras toujours, meme avec l'habitude, la sensation d'etre en danger dans ta tete.

Mais ceci est tres compliqué a expliquer : en gros quand tu es seul, loin de tout, tu t'amuses pu a monter dans un arbre a 8 metres pour t'amuser, car tu sais que tu n'as pas le droit a l'erreur.........couper du bois avec une hache, tenir son opinel pour couper une branche, etc, tous ces gestes si simples, sont d'un grand danger lorsque tu es seul : tu n'as plus le meme rapport aux objets, a la vie, au temps, et au fil de ton experience, tu prends conscience de la nature et du danger, car finalement, le danger, il est partout, present, quotidien, et il fait parti de ta vie, sauf que neophyte, tu vois du danger nul part, avec l'experience de la solitude, tu verras que y'a un bon dieu qui nous protege, car des dangers dans la nature, ils sont toujours omipresents, sauf qu'on en a pas toujours conscience, mais c'est enorme.

ton matelas pete dans la nuit, c'est une galere.........tu te coupes en tranchant ton pain avec une lame bien affutée, c'est une galere, ton genoux est gonflé au reveil, c'est une galere, tu mets ta main la ou y faut pas dans la rocaille et ca peut vite devenir une grosse galere, etc, etc : car la nature, meme a proximité d'une ville reste sauvage, et quand c'est sauvage, ca pardonne pas, une erreur se paie souvent cash et meme au centuple !

Alors, oui, vivre seul, c'est vraiment pas a porté de tous, sans dire que nous sommes des supermans..........

C'est une "communauté" a part, pas classiffiable vraiment. Car a force de solitude et de dureté, on est pu vraiment les memes que ceux qui vivent a coté de nous, dans la facilité extreme qui aveugle la puissance de la vie et de la mort.
Ce n'est pas respecter les autres, hein, mais c'est une autre dimension, y'a pas un mot pour definir cela, a part peut etre ce que la civilisation appelle comme un etat sauvage, primitif, premier............

Etre seul c'est souvent aller voyager dans sa tete, dans les trefonds, et c'est pas une sinécure, que d'accepter de se connaitre, pas en surface, non, mais dans le fond, dans ce qu'on est vraiment : je suis passé par des moments de folie, c'est certain! Et ca marque au fer rouge a jamais, jamais on ressort le meme d'une intense vie solitaire et jamais on arrive vraiment a se fondre avec les autres, ils deviennent trop diffrents, éloignés en tous points, et cela se voit et meme se sent par le nez :

Tout change de A a Z dans une vie solitaire, ce n'est pas a prendre a la légère, c'est tres philosophique a l'interieur de soi comme voyage, et la transformation que le voyage opère, y'a pas grand monde qui peut le supporter, moi meme, apres 20 ans de "solitude", pourtant aguerri, bah je prends cher, c'est pas une partie de rigolade, car tu as toujours le reflet du monde civilisé devant toi, et un choix est toujours possible : c'est cette contradiction qui est dure, vraiment dure a accepter.

Le dentiste et les dents blanche a l'année tu oublies
Le parfum de la soupline sur tu fringues tu oublies
Le confort de la chaleur en hiver tu oublies
C'est simple, tu fais une crois sur tout ce qui te rendait la vie plus facile...................faire du trek a l'année, c'est vraiment rechercher la vie au plus simple, donc dans sa plus dure difficulté, mais bon, j'ai fait de l'extreme toute ma vie, pas en terme de conditions, mais en terme de durée, ca fait 20 ans maintenant, que je suis passé du coté sauvage...................aujourd'hui en fin de maladie, 48 kilos environ, je suis capable de defoncer un gars de 70/80 kg, pas avec la force, lol, mais parce que la vie sauvage m'a donner une force en plus : celui de connaitre la valeur de la vie, de la mort, et du danger., si je dois taper un jour, je taperai pour faire mal, donc une seule fois et sans regrets.
Desfois, on arrive a pu a etre compris, tellement on est en decallage avec la population civilisée, les rapports ne sont pu les memes, tout change a un point de non retour, perso, j'suis arriver a manger de la couenne, du craquelin, des poumons, quand on creve la dalle durant des jours, on a un autre rapport a la bouffe, tout devient décallé par rapport a la vie civilisée.

Voila ce que je peux dire du voyage seul au long terme : c'est un combat au meme titre que pour garder son statut dans la société, sauf que tu en chies 100.000 fois plus, mais que tu es libre de toi meme, sans artefacts, aucune possibilité de tricher : c'est du brut de pomme quoi !

Ceci ne relate que ma propre experience !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 4 semaines - il y a 8 mois 4 semaines #64767 par Randonneuse23
Randonneuse23 a répondu au sujet : Randonner seule
Jahmin74 où es tu parti ? On a l'impression que tu t'es retrouvé pendant plusieurs mois loin de toute civilisation.. Comment t'es tu retrouvé à manger des poumons ? :huh:

En fait j'ai de plus en plus envie de partir seule pour voir si ça me plait, car si c'est le cas cela veut dire que dès que j'ai du temps libre, je n'ai plus qu'à prendre ma tante, mes basket et mon sac pour partir découvrir un coin de la France ou même d'un autre pays sans dépendre de quelqu'un et d'être obligée d'attendre d'avoir des vacances communes. Mais étant une jeune femme, j'ai peur de prendre des risques. Dans mon entourage on me dit de ne pas partir seule. Les sentiers de randonnée dans le nord ouest ne sont pas perdus dans la nature comme en montagne. On passe a proximités de villages ou d'habitations. Quand on est une fille, on a souvent droit à des blagues quand on croise des hommes ou à des coups de klaxonne quand on marche sur la route. Il suffit de tomber sur un gars pas net... Je ne dois pas être la seule à hésiter à partir à cause ça. Y a t il des jeunes femmes qui sont parties seules ?
Dernière édition: il y a 8 mois 4 semaines par Randonneuse23.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 3 semaines #64772 par Jahmin74
Jahmin74 a répondu au sujet : Randonner seule
Salut petite randonneuse !
J'ai juste relater un vrai périple seul, sans travail hein sinon tu ne peux pas randonner au long terme, avec tout ce que cela comporte, pas de cmu, pas de rsa, tu deviens personne, mais c'est ce qu'on appel du raid extreme, ou y'a de belles choses, mais ces choses faut les meriter, c'est comme ca.
Bref.....pas un periple sponsorisé tout confort et pas forcement libre de ses mouvements et choix.

Tu sais j'ai bien compris ton style de road trip ! Je suis plus comme toi maintenant, l'age.....
Et bien fais le, si tu as l'argent qu'il faut, que tes arrieres sont assurés, fais le !

Meme les hommes ont peur de partir, de se lancer la 1ere fois.
On a bien compris ton angoisse : je te repondrai que les individus chelous qu'on pourrait trouver dépandent avant tout de la destination qu'on a choisi, de la rue qu'on a choisi de prendre, de l'endroit du bivouac qu'on a decidé, etc, ce ne sont jamais les chelous qui viennent a toi, mais l'inverse dans la majeur partie des cas.

Il faut avoir un 6eme sens quand on voyage, toujours observé, etc, et sentir les embrouilles bien avant qu'elles arrivent : ca vient avec l'experience ca, en intra muros comme en pleine foret.

je te donne un exemple : en foret "primitive", pas en foret industrielle ou les arbres sont plantés en rangs de poireaux, y'a de grands dangers peu visibles, par exemple, les lendemains de pluie forte, il faut absolument etre vigilant aux chuttes de branches, comme ca ca parait pas dangereux, mais y'a des branches qui font la tonne et plus...................Quand tu connais la foret, tu évites tous ses dangers, ca devient inné a la fin.

Alors en intra muros, on peut aussi se prevenir des dangers, mais y'a pas que les agressions ,qui restent rares, ce sont surtout les accidents du code de la route et pietonnier qu'il faut redouter avant tout, le pic pocket donc connaitre les lieux ou ca se passe et qui a le lobby on va dire, mdr, eviter les attroupements, les abords de manif, etc, y'a pas mal de choses dont on peut se premunir, mais la aussi, c'est l'experience qui parlera au fil du temps.

On pense plus souvent aux grands dangers, mais ce sont toujours les plus petits qui causent le plus grand nombre d'accidents.........

Et un prince charmant, t'as pas ca a coté de chez toi ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 3 semaines #64775 par jean claude
jean claude a répondu au sujet : Randonner seule
Bonjour,
Je ne suis plus un adepte du bivouac sur de grandes randos depuis quelques années : en prenant de l'âge j'apprécie le confort... ce qui d'ailleurs ne m'empêche pas de crapahuter. :laugh:
Les bivouacs que j'ai pu faire seul ou accompagné, m'ont laissé des souvenirs impérissables!

Je me contenterais de donner quelques citations de personnages célèbres ; mais à ne pas prendre à la lettre sans réflexion. ;)

Théodore MONOD. Scientifique, et naturaliste.
"Jamais je n'ai aussi bien pensé, n'ai autant vécu, n'ai aussi bien été moi même que dans les voyages que j'ai fait seul à pied."
"Partir seul nous fait rencontrer l'autre ; si c'est possible ne nous en privons pas, car "l'autre" va plus facilement interpeller un individu qu'un groupe".

Henry RUSSSEL-KILLOUGH (Souvenirs d'un montagnard.)
"Pour ceux qui n'ont pas vu les hautes montagnes couvertes de neige sous un ciel bleu et par une matinée glaciale, la blancheur est un mot vide de sens : ils n'ont jamais rien vu de blanc."
"Il suffit souvent de se croire fort pour le devenir. La confiance est une force."
"Celui qui n'a jamais passé la nuit sur le haut des montagnes n'a pas la moindre idée de ce qu'est le silence".

"Etre seul favorise souvent les rencontres" (çà c'est de moi... :lol: )

Voila... ;)
Jean-Claude B)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 mois 3 semaines #64778 par Davaï
Davaï a répondu au sujet : Randonner seule
Bonjour Randonneuse,
Tu peux partir seule sur un w-e pour te tester, puis renouveler l'expérience sur trois, puis quatre jours, etc.....envisager d'emblée une longue période me paraît hasardeux et voué à l'échec.
Tu peux également envisager plusieurs "formules" : partir deux jours avec une nuit en bivouac, plus tard partir quatre jours avec nuits en bivouacs dont une à l'hôtel ou en camping pour se remettre en condition.....bref, y aller progressivement sans se mettre dans le dur, c'est l'accumulation des expériences qui fera que tu créeras ton "aptitude" à vivre sur le terrain sur une longue période.
L'ennui au bivouac ? Selon la longueur des étapes, avec la fatigue, tu dormiras ! Tu peux aussi passer le temps à lire la carte, à faire de la topographie, admirer le paysage, lire un livre de poche (ça n'est ni volumineux ni lourd dans le sac)......

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Fabien78
Temps de génération de la page : 0.220 secondes