Le Blog de Kamuy Outdoor

Nous rendons le voyage Nature et la randonnée ultra-légère accessible à tous car nous sommes convaincus qu’il s’agit du meilleur moyen de changer le monde.

Pour cela, nous nous appuyons sur un conseil basé sur vos besoins et vos attentes, ainsi que des stages pratiques de tous niveaux pour accroître votre degré d’autonomie.

Spécialistes de la randonnée ultra-légère et du voyage Nature, nous sommes là pour vous aider à vivre vos prochaines aventures.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site : http://kamuy-outdoor.com/
Ou sur notre blog (en licence libre) : http://kamuy-outdoor.com/actu-blog/
Taille du texte: +

Le "Top" du réchaud à alcool

AVANT PROPOS :

 

Dans les zones où les feux sont proscrits, les réchauds sont la solution logique et traditionnelle. Cependant, ils ne sont pas tous équivalents.

Il existe presque autant de réchauds que de combustibles. Gaz et essence sont les plus connus, mais le bois et l'alcool sont les moyens privilégiés par la plupart des randonneurs ultra-légers. Nous nous concentrerons dans cet article sur les réchauds à alcool faits-maison.

Ces types de feux présentent un réel double intérêt, à savoir d'être à la fois très léger et peu coûteux. Ils sont en effet exclusivement réalisés à partir de matériaux de récupération comme des petites boites de conserves, canettes...

Au vue de leur taille réduite, leur poids et résistance, ils font figure de concurrents sérieux pour les réchauds à gaz. Cependant, leurs plus grands atouts peuvent vite devenir de réels handicapes. En effet, ils ont le désavantage d'être assez gourmand en carburant. Leur taille moindre réduit aussi leur capacité à cuire de grosses quantités de nourriture.
Ils sont par contre tout à fait indiqués dans une utilisation trois saisons (printemps, été, automne), à condition d'avoir une nourriture adaptée, nécessitant une cuisson rapide.

 

PRINCIPE :

Il existe de nombreux modèles de réchauds maison. Ils peuvent fonctionner par capillarité, pressurisation, etc. Les plus sobres sont formés d'un simple culot de canette, d'autres sont issus d'un savant assemblage entre plusieurs éléments d'un même récipient usagé.

 

b2ap3_thumbnail_Famille_rechauds_500_290.jpg

Alcool et science : de quoi raviver la flamme

 

Leur fonctionnement est très simple. Bien souvent, la partie inférieure sert de réceptacle à alcool et de support à popote. La partie supérieure, lorsqu'elle est présente, sert quant à elle, à pressuriser les vapeurs d'alcool une fois la mise à feu effectuée.

Dans les deux cas, l'alcool remonte par des micro-cannelures ou micro-ouvertures, et s'enflamme au contact de l'air, activant ainsi le réchaud.

 

  • Les Modèles :

 

Les plus connus sont, pour ne citer qu'eux : le P3RS, le Cat Stove, le Top Notch Stove... Des sites comme celui de Randonner Léger ou d'Andrew Skurka, vous proposent des rubriques très détaillées pour vous lancer dans la création de votre nouveau meilleur ami.

Petite remarque cependant concernant le métal à utiliser, parmi les nombreux métaux utilisables, préférez les contenants en aluminium. Ce métal présente les avantages d'être léger et d'avoir une bonne conductivité thermique (237 watts par mètres kelvins).

 

  • Leur emploi :

 

Ces réchauds fonctionnent exclusivement à alcool. Si par mégarde vous y introduisiez de l'essence, une explosion pourrait alors se produire. On vous aura prévenu !!

 

b2ap3_thumbnail_Flamme-vent_530_414.jpg

On fera attention au retour de flamme

 

Du fait de leur haute consommation en carburant, ils s'éteignent vite, et ne servent que pour de petites quantités à réchauffer. Un demi-litre d'eau sera parfois beaucoup leur demander ! Au-delà, le poids en carburant nécessaire les rend moins compétitifs que leurs concurrents classiques.

Pour les exploiter à fond, il faut essayer autant que faire se peut de les abriter du vent. Certains modèles crachotent et peuvent s'éteindre en cas de bourrasques. Les rallumer à chaud alors que l'alcool est encore vaporisé peut également s'avérer périlleux (risque de petites explosions voir de projections).

Choisissez aussi avec soin le lieu où vous les allumerez, leur petit format peut parfois rendre la pose d'un récipient scabreux si la surface du sol n'est pas plane. Les renverser signifierait un feu difficilement contrôlable et un embrasement quasi certain des pailles, mousses, brindilles alentours !

Conservez cette règle simple à l'esprit : pour toutes sources de chaleur que vous utilisez, cuisinez sur un sol minéral (terre, sable, rocher plat), et dégagez les alentours des éléments qui s'enflammeraient facilement. Pour un réchaud, comptez au minimum une marge de 30 cm.

 

TEST COMPARATIF :

 

  • Paramètres :

- Type d'alcool : alcool à brûler 90°
– Quantité d'alcool : 20 ml
– Quantité d'eau à faire bouillir : 500 ml
– Conditions de test : extérieur
– Conditions météo : vent quasi nul, température de l'air : 18°C

 

  • Méthode :

 

Parce que chez nous ça ne déconne pas, pour observer les performances des réchauds, nous avons réalisés une série de 3 tests en conditions extérieures pour chacun des modèles. Afin d'homogénéiser notre test et se concentrer uniquement sur la perf du réchaud, nous avons standardisé notre protocole comme suit : la dose d'alcool est unique (20ml), nous utilisons une seule et même popote (Evernew UL Titanium Pot 900) que nous remplissons de 500ml d'eau (fraîche, avec un refroidissement de la popote entre chaque test). Le réchaud vainqueur est désigné sur les critères suivants : simplicité de montage, poids, temps d'ébullition, et régularité.
Les temps d'ébullitions sont moyennés sur les résultats obtenus durant les 3 tests. Si le modèle paraît être performant et régulier un 4ème test est réalisé avec le même réchaud. Si ce dernier essai est également concluant, un nouveau réchaud est réalisé selon les mêmes côtes, afin de vérifier l'homogénéité du modèle. A contrario, toute irrégularité est éliminatoire.

 

  • Résultats :

 

b2ap3_thumbnail_Resultats.png

Conclusion :

 

Le Top Notch est le modèle le plus simple à réaliser, le plus régulier dans sa version miniature. De plus, son poids et son encombrement sont minimes.
Sur ce test les 2 versions du petit Top Notch varient légèrement. La version optimisée dure plus longtemps (6 sec d'ébullition en plus).

 

b2ap3_thumbnail_Top_notch_500_482.jpg

Une belle tête de vainqueur

 

Il diffère de la version simple sur 2 éléments :
– la découpe d'encoches permettant de toucher le fond du réchaud
– des cannelures espacées de 0,5cm au lieu de 1cm.

 

  • Dimensions optimales :

b2ap3_thumbnail_Detail_rechaud_500_3331.jpg

Détail du réchaud

 

Pour plus de simplicité et de lisibilité, cette photo vous présente :
– une vue éclatée : n°1 (goulot de la canette) et n°2 (culot de la canette)
– une vue complète et assemblée du réchaud : n°3

Ce réchaud à été conçu à partir d'une canette alu « slim » de Perrier® (celle de 33cl, plus haute que large).
Sur cette canette, nous avons conservé 2.5 cm à partir du culot (n°2), pour former le réceptacle à alcool ; et conservé 3.2 cm à partir du goulot (duquel on aura ôté la partie pleine au préalable) pour former le haut du réchaud (n°1).
Sur la partie haute du goulot (n°1), nous avons réalisé des cannelures tous les 0.5cm ; ainsi que 8 encoches verticales de 1cm sur la partie basse (les sortes d'ailettes que nous avons arquées pour la photo).
Le réchaud est quasi fini, reste plus qu'a assembler les blocs n°1 et 2. Pour vous faciliter l'opération, superposez les ailettes de la partie 1 de manière hélicoïdale (un bord toujours au dessus du suivant et l'autre toujours recouvert par le précédent). Enfoncez le tout dans la partie 2, jusqu'à ce que les ailettes du 1 touchent le bas du culot.

 

*La note de dernière minute :

 

Pour ceux dont les doigts s'apparentent plus à des knackis qu'à des doigts (oui, j'ai un aveu à vous faire, même mon très cher et estimé collègue a parfois du mal à emboiter un rond dans un rond...), bref si le coup des ailettes arquées devient trop technique, laissez les donc droites! Selon le type de cannettes, il se peut qu'elles ne restent pas gentiment imbriqué au fond de votre réchaud et tendent à faire remonter le goulot à la façon d'un ressort.

 

b2ap3_thumbnail_Aillettes-500_375.jpg

Mêmes dimensions, avec les ailettes droites (canette de 355ml)

 

Autre mystère de la nature, certaines canettes ont la fâcheuse tendance à donner des réchauds qui crachotent... Encore une fois, pas de panique, ce petit désagrément peut être stoppé en un rien de temps, pratiquez juste deux ou trois encoches légères au niveau du goulot, et le tour est joué!

 

b2ap3_thumbnail_Encoches-500_375.jpg

Deux encoches faites à la lime

 

Allez, un peu d'alcool et à table !

Vincent Lesniak - Kamuy Outdoor

 

 

 

Notez cet article:
0
vente privée outdoor : Fjord Nansen, Suunto, Balad...
Kamuy Outdoor vous ouvre ses portes

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 15 décembre 2017
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Image Captcha