Le Blog de Oliviergrenoble

Pour l'instant je vous propose 3 blogs :
- Un trek de 8 jours en Turquie sur la voie Lycienne ( donc en bord de mer)
- Les possibilités de traversées du Vercors (page en cours de construction)
- La présentation du Haut Buëch et de ses possibilités de ballades ...
Taille du texte: +

LE BOCHAINE et LUS LA CROIX HAUTE QUE DE RANDONNEES !

 

BOCHAINE ET LUS LA CROIX HAUTE : que de randonnées !!!

PLAN DU BLOG :

INTRODUCTION :  Cest où ? C'est quoi ?  /  Géologie, flore et faune

1°) Lus la Croix Haute  : le bassin central / Le vallon de la Jarjatte  / le vallon du Riou Froid

2°) Saint Julien en Beauchêne

3°) La Faurie et Montbrand 

4°) L'hiver

5°) Les chiens patous 

6°)  Les autres blogs d'Olivier

 INTRODUCTION : C'est où ? C'est quoi ?

Pas facile à définir car il y a un peu de flou sur les bords :

a) Orthographiquement parlant 

Le flou commence avec l'orthographe car on peut trouver : soit Bochaine, soit Bauchaine, soit Beauchaine ou même Beauchêne (comme dans St Julien en Beauchêne). Partisan de la simplicité j'écrirai donc Bochaine ...

b) Géographiquement parlant c'est quoi ?

Le flou continue sur le plan géographique car l'usage local est, semble-t-il, de limiter cette appellation à la partie de la vallée comprise dans le département des Hautes Alpes, donc sans y inclure l'amont qui est dans le Drome. Mais pour d'autres, dont moi, le Bochaine est, géographiquement parlant, l'ensemble de la vallée du Buëch, dit parfois "grand Buëch", (qui est, pour le situer, le principal affluent de la rive droite de la Durance qu'il rejoint un peu en amont de Sisteron) ainsi que son extension la vallée du Petit Buëch (sur sa propre rive gauche). Comme le Buëch prend sa source dans la Drome avant de couler dans les Hautes Alpes vers la Durance, personnellement, j'étends l'appellation "Bochaine" à toute la vallée : j'y inclurai donc le territoire de la commune de Lus la Croix Haute qui est dans la Drome (ayant été historiquement dépendante de l'évêché de Die dans le Diois) ce qui me permets de réinclure la source de la rivière dans sa propre vallée ! Au passage cela me permets de décrire la portion la plus montagneuse et la plus riche en randonnées. Mais je me limiterai à la haute vallée du Grand Buëch car c'est celle que je connais le mieux, même si en aval il y de nombreuses jolies balades à faire (mais avec des paysages moins montagneux) ... Il y a aussi de belles balades du coté du Petit Buëch : j'irai faire un tour et compléterai ce blog sur ce point plus tard. A noter au passage que Lus la Croix Haute est adhérente au Parc Naturel Régional du Vercors mais qu'il s'agit là d'une définition pour le moins large du Vercors ...

c) Donc c'est où ?

Je me limiterai au haut Bochaine (communes de Lus, St Julien, la Faurie et Monbrand), car c'est la partie qui dessert les plus hauts sommets. Je noterai que cette vallée est bordée au Nord par le Trièves, dont les eaux coulent vers l'Isère, Au sud il débouche dans le bassin ouvert d'Aspre, à l'Est il est s'adosse sur les hautes et fières falaise du Dévoluy, à l'Ouest il est limité par les reliefs plus bas, mais tourmentés, du Diois. Pour faire simple : si vous venez du Nord vous y entrez par le Col de Lus la Croix Haute et par le Sud par le verrou rocheux qui sépare Aspre de la Faurie ; vous pouvez aussi y venir depuis le Diois par le Col de Grimone : l'itinéraire est moins fréquenté, car tortueux, mais c'est très joli et sauvage (recommandé en moto ou en vélo pour le splus sportifs !)...

En résumé : Lus la Croix Haute est a 75 km au sud de Grenoble, à 200 km au nord de Marseille, à 50 km à l'ouest de Gap, à 115 km à l'est de Valence. Pour nos amis Parisiens qui ne situeraient pas très bien ces quatre villes je précise que c'est à environ 600 km au sud-est du périphérique ...

D) Activités possibles :

Randonnées de tous niveaux, VTT, cyclotourisme, équitation, randonnées avec des ânes, accrobranche, via ferrata, sites d'escalade, piscine, pêche, champignons, observation de la flore et de la faune, pêche, visite de fermes, activités culturelles, sans oublier les activités d'hiver : luge, raquettes et ski alpin, nordique et de randonnée ...

E) Géologie, flore, faune : présentation en quelques mots et images :

On est là en pays résolument calcaire avec des falaises et des caillasses côté Dévoluy et côtés Diois et Triève : des alpages moins caillouteux mais qaund même entrecoupés de petites barres rocheuses . A noter une curiosité en ce milieu calcaire : le petit lac haut perché du Lauzon (plutôt un étang en fait).

Coté flore : elle est très variée car selon les altitudes et les expositions ont rencontre la végétation typique des Alpes du Nord (grosses gentianes, jonquilles, orchis sureaux, rhododendrons par endroits, forêt de hêtre ou d'épicéa, etc.) et ailleurs une végétation qui annonce résolument le midi (pins, lavandes, buis et tricholomes terreux et sanguins rouges pour les champignons, etc.).

Tout d'abbord les fleurs classiques qui parsèment les prés et les alpages :

b2ap3_thumbnail_PICT1021.JPG
F

b2ap3_thumbnail_IMGP1042.JPG

fb2ap3_thumbnail_PICT1187.JPG

b2ap3_thumbnail_PICT1119.JPG
Fb2ap3_thumbnail_PICT1040.JPG

Puis celles qui se réfugient dans les rochers :


b2ap3_thumbnail_PICT1243.JPG

Fb2ap3_thumbnail_PICT1042.JPG

Et, vers Montama et le col de la Haute Beaume, voilà la lavande sauvage (dite "fine") qui annonce le midi :              Fb2ap3_thumbnail_RIMG0009.JPG


b2ap3_thumbnail_PICT1885.JPG

Plus rares : les asphodèles dans la prairie grasse de Toussierrette et les tulipes sauvages sur diverses crêtes sèches (à ne pas cueillir !) :


b2ap3_thumbnail_P1030621.JPG

F

b2ap3_thumbnail_P1030528.JPG

Encore plus rares : des fritillaires, je n'en connais que deux stations dans le haut Bochaine, lieux où elles sont d'ailleurs peu nombreuses, je garderai secrêts ces coins pour vous laisser le plaisir de les trouver par hasard comme moi (un indice : venir en mai). Encore moins à cueillir que les autres !!! :

b2ap3_thumbnail_IMGP1040.JPG

Et fin août celles qui annoncent la fin de l'été :Fb2ap3_thumbnail_RIMG0190.JPG

Une fois l'automne venu certains arbres explosent de couleurs :         Fb2ap3_thumbnail_RIMG0099_20141103-153645_1.JPG

Les champignons s'offrent à nous : ici un bollet , un sanguin et des petits gris dits aussi grisets tous typiques des bois de pins (et commestibles !) :       Fb2ap3_thumbnail_RIMG0085.JPG

 

Il y a aussi des fleurs des prés toutes simples mais qui savent parfois se parer de la décoration des papillons qui leur rendent visite, à chercher dans les vallons à l'écart non fauchés et non pâturés, comme en montant vers le col Bernon :

b2ap3_thumbnail_P1030810.JPG

Fb2ap3_thumbnail_P1030812.JPG

fb2ap3_thumbnail_P1030816.JPG

Coté faune : sangliers, cerfs, chevreuils, chamois, marmottes, aigles, choucas et vautours se laissent voir sans oublier de nombreux petits oiseaux et papillons multicolores ... Comme ils sont moins faciles à photographier de prés que les fleurs j'ai moins de photos, mis à part une de ces vautours qui planaient au-dessus de nous pour voir si on était comestibles ( !) ou de chocards (dits « choucas » par nous autres les alpins) que j'ai appâtés avec du fromage ! :

b2ap3_thumbnail_P1050636.JPG

Fb2ap3_thumbnail_P1020056.JPG

Bon ceci-dit comme on en rencontre pas mal sur les pentes du Dévoluy je ne résiste pas à l'envie de mettre des photos de chamois et marmottes ... même si ce elles sont prises dans le Mercantour (ce qui se devine à la nature des rochers non calcaires) :

b2ap3_thumbnail_P1080910.JPG

Fb2ap3_thumbnail_P1090328.JPG

 En prime : un bestiau, somme toute très photogénique dans son genre, qui lui au moins a le bon goût de ne pas s'enfuir à fond de train et s'est prêté volontiers à une séance photos ! :

b2ap3_thumbnail_P1000958.JPG

DESCRIPTION DE LA REGION :

Je continuerai la description commune par commune en mélangeant un peu les saisons pour les photos (Sauf l'hiver qui ferra l'objet d'un traitement à part).

1°)  LUS LA CROIX HAUTE (+ le vallon du Riou Froid)

La petite région desservie par le village de Lus peut être découpée en trois zones assez individualisées :

1°) le bassin central, bordé de moyennes montagnes propices à la randonnée décontractée, essentiellement dans les prés et les alpages et un peu dans des bois de hêtres ou de pins;

2°) le vallon, trés alpestre, de la Jarjatte, dominé par les fières parois et aiguilles du Dévoluy où les randonnées nous mènent dans des zones trés caillouteuses et rocheuses; 

3°) le vallon du Riou Froid où l'on commence à grimper en forêt (parfois sous des mélèzes roussis à l'automne) avant de déboucher dans des alpages de crêtes facile à parcourir;

=> Tous les sommets de ces trois zones offrent des vues bien dégagées sur le Trièves ( avec la bordure Est du Vercors et la Chartreuse dans le fond), le Diois (avec le Sud du Vercors et le Ventoux dans le fond), les montagnes bordant le bas Buëch (avec la montagne de Lure dans le fond) et les bordures Ouest du Dévoluy (ou son intérieur si on grimpe depuis la Jarjatte ou le fond du Riou Froid aux cols du Charnier ou des Aiguilles ou au sommet de la Tête Garnesier).

LE BASSIN CENTRAL DE LUS LA CROIX HAUTE :

Sur une petite hauteur trône le village chef-lieu de Lus avec de nombreuses ressources : mairie, église, office du tourisme, agence postale, petit musée, bibliothèque, piscine, location de vélo et VTT (électriques ou pas), restaurants, hôtels, gite d'étape, deux campings, boucherie-charcuterie, boulangerie-pâtisserie, superette, cave (clairette de Die, vins du Diois et autres produits régionaux), marché bihebdomadaire mercredi et dimanche : plus ou moins de stands selon la saison : fruits et légumes, fromages locaux de chèvres, miel, pain bio, saucissons et fromages, tourtons (une sorte de beignets locaux) et autres stands non alimentaires selon les jours, sans oublier la gare à deux kilomètres (5 à 6 trains par jours) et le passage d'un bus journalier : beaucoup plus de ressources que ce que l'on s'imagine en général en passant rapidement par la nationale où l'on ne voit que la station service ... Fb2ap3_thumbnail_RIMG0004_20140824-075811_1.JPG

Lien vers la page d'accueil de l'office du tourisme : http://www.lus-la-croix-haute.com/ et lien vers la page de l'OT qui propose une sélection de randonnées plus ou moins cool ou engagées et offrant un bon aperçu de la diversité des ressources locales en matière de balades et paysages: http://www.lus-la-croix-haute.com/974.html

Lien vers mon camping préféré : soleil et ombre pour une ambiance nature avec un accueil sympa et personnalisé  http://www.camping-la-condamine.fr/ : camping, location de caravanes et mobilhomes, bar et snack, soirées musicales.

Ici trois zones de balades :

1°) les sommets qui nous séparent du Diois : Toussière, le Jocou ou bien entre eux et plus cool : le col des prêtres et l'Aupillon en circuit depuis le col de Grimone ou le tour du vallon de Toussière et Toussiérette et leurs ruines;

2°) les sommets qui surplombent le Trièves ou la Jarjatte : le Rognon, le col de Chante et les rochers du Tournerond, Pointe Feuillette, l'Archet;

3°) ou tout simplement des chemins à travers champs, bosquets de pins et petits bois (en suivant un des deux GR ou les balisages locaux, voir topos de l'OT, ou en allant au grès de votre inspiration).

Quelques photos pour vous donner envie de venir voir : pour commencer les deux plus hauts sommets qui nous séparent du Diois, vus depuis le village : Toussière et le Jocou :

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0140.JPG

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0150.JPG

Ensuite : vues sur les petits sommets séparant le bassin central de Lus du vallon du vallon la Jajatte et du Trièves vers le nord : ils sont tous accessibles mais pas tous sur sentiers balisés, voire sans sentier du tout ( avec le Dévoluy dans le fond) ...

b2ap3_thumbnail_P1030805.JPG 

b2ap3_thumbnail_RIMG0126.JPG

Vues vers le nord avec le bassin du Trièves devant et la Chatreuse dans le fond depuis les rochers du Boutouret sur la crête nord  :    Fb2ap3_thumbnail_RIMG0046_20141103-155657_1.JPG

Vues du même endroit : la longue falaise est du Vercors:      Fb2ap3_thumbnail_RIMG0055.JPG

Le Grand Veymont point culminant du Vercors (2341m ) et le fameux Mont Aiguille ex Mont Inaccessible :      Fb2ap3_thumbnail_RIMG0053_20141103-155744_1.JPG

Juste à nos pieds le territoire de la commune de Tréminis, Trièves miniature lové aux pieds du Grand Ferrand et ses annexes :

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0062.JPG

Pour finir : le Chamousset omniprésent dans divers états :  le matin surplombant de la brume, au soleil déclinant et et sous la lune :       Fb2ap3_thumbnail_RIMG0218.JPG

F

b2ap3_thumbnail_PICT0989.JPG

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0338.JPG

Bien sûr la aussi il y a des zones non balisées, voir sans sentier du tout, ou même avec une courte pseudo-escalade, qui méritent d'être découvertes par les plus aventureux et aventureuses car elles réservent quelques surpises : petit ruisseau en escaliers, gorge formant quasiment une grotte, petits sommets de chèvres, fermes ruinées : une étude approfondie de la carte devrait vous inspirer ! (pieds sûrs et bon sens de l'orientation nécessaires).

LE VALLON DE LA JARJATTE :

Ressources : Station de ski (avec activités d'hiver et d'été), randonnées de tous niveaux, via ferrata, accrobranche, site d'escalade aménagé, vente de fromages à la ferme, gite, restaurant, aire de camping. Lien vers la station pour les activités d'été (genre de vélos à grosses roues) et d'hiver (skis alpin et nordique)  http://www.lus-la-croix-haute.com/1025/language/fr.html

Ici on est dans la zone la plus alpine de la région avec le sommet de la commune (et du Bochaine) au Rocher Rond, qui n'est pas facilement accessible, (2453m), mais en fait c'est le Grand Ferrant (2758m) qui est visuellement le roi de la région, même si ses pieds prennent racines dans le Trièves. Il est accessible aux randonneurs aguerris mais il faut quand même être habitué à la haute montagne car c'est long, raide, caillouteux, glissant et que l'on finit en devant mettre les mains sur un passage rocheux un peu vertigineux : vous voilà avertis !  On peut facilement "se contenter" de s'en approcher depuis le col du Charnier en prenant pieds dans l'intérieur du Dévoluy, et, éventuellement, delà grimper assez facilement à la Tête de vallon Pierra avec un petit passage "gazeux"  quand même. Les moins témèraires auront déjà de belles vues tout simplement en se posant au col du Charnier qui offre une agréable aire de pique-nique ...

Les ballades se divisent en deux groupes :

1°) celles qui nous lancent à l'attaque des pentes très raides du Dévoluy (Col des Aiguilles, lac du Lauzon / Col du Charnier et au-delà), 

2°) des balades plus cools : montée à la source moussue de Mougious ou dans les alpages à la gauche du col la Croix : sommet la Croix, Montagne de Paille ou même Pointe Feuillette si vous marchez plus ou moins longtemps (très fleuri en mai - juin), 

3°) Plus quelques unes plus "secrètes" que je vous laisserai découvrir par vous même en étudiant la carte ...

Et encore des photos pour vous donner des fourmis dans les jambes : Le Rocher Rond et le Grand Ferrand vu depuis la Jarjatte :

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0243.JPG

F:b2ap3_thumbnail_RIMG0229.JPG

Le lac du lauzon vu d'en haut : plutôt un étang (peuplés de tritons alpestres au ventre orangé) mais joliment lové sur un balcon, idéal pour un bivouac (en plus il y a même une source) ...

b2ap3_thumbnail_P1000970.JPG

La montagne de Paille où on peut monter facilement depuis le col la Croix :

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0298.JPG

les fameuses aiguilles qui encadre leur col où un peu grimper si on a pas peur des  pentes cailloteuses !

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0347.JPG

La gentille source moussue de Mougious et sa cascade :

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0284.JPG

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0250_20140824-080507_1.JPG

  LE VALLON DE RIOU FROID :

J'ajoute ici les balades dans le vallon du Riou Froid car ce vallon n'est accessible par la route que depuis Lus, bien que rattaché à la commune de St Julien (car la forêt appartenait avant la révolution à la chartreuse de Burbon elle même au fond du vallon de St Julien). Le vallon est long et encaissé : on se demande où on va arriver, mais dés qu'on monte au-dessus du parking on commence voir des sommets : Le Chamousset et Tête Garnesier où on va monter sur les photos ci-dessous ( à noter : pas mal de chamois et de biches dans le coin). Nota la fin sur la crête est trés pentue et un peu exposée : ne pas s'y aventurer par temps brumeux ! On peut d'ailleurs "se contenter" de l'aimable tête des Ormans qui offre à peu de frais de belles vues :

b2ap3_thumbnail_PICT0244.JPG

Le beau vallon par lequel on monte vers le sommet sous des mélèzes roussis par l'automne ( par le col de Plate Gontier au fond) :

b2ap3_thumbnail_P1050767.JPG

Arrivés au sommet on a une vue très étendue, à commencer par les crêtes entre Lus / la Jarjatte et le Trièves, avec le Vercors derrière, dont le Grand Veymont, sommet de ce massif. Par temps clair on voit jusqu'à la Chartreuse ... Ces crêtes sont très agréables à parcourir en toutes saisons ... :

b2ap3_thumbnail_PICT0325.JPG

Plus lointain : les préalpes des Baronies avec le Ventoux dans le fond. Mais sur cette photo c'est la Montagne de Lure à droite au fond  (au dessus de Manosque et Sisteron) : c'est aussi lointain ... :

b2ap3_thumbnail_PICT0314.JPG

Et juste en face : le Dévoluy avec le Plateau de Burre ( trés caillouteux!) et ses crêtes Ouest (très rocheuses) dont le Grand Ferrand ( au fond au milieu) :

b2ap3_thumbnail_PICT0306.JPG

Fb2ap3_thumbnail_PICT0317.JPG

Pour finir : une vue du Pic de Burre mis en valeur par une crête herbue plantée de pins apperçue lors d'une "rando secrète" où l'on doit grimper hors sentier :

b2ap3_thumbnail_vaup21.JPG

Comme indice : un petit passage sauvage pour y arriver  :

b2ap3_thumbnail_P1050784.JPG

 Si on ne veut pas grimper jusqu'au Roc Garnesier, on peut "se rabattre" soit sur le Chamousset, soit sur la balade dite "des quatre cols" (voir les topos de l'OT de Lus) qui sont plus cools (surtout la 2°) mais très belles et variées et offrent de belles vues aussi. Il y a aussi d'autres possibilités non balisées, et donc plus secrètes, que je vous laisserai le plaisir de découvrir par vous même en étudiant la carte, en faisant attention aux falaises qui barrent le cheminement par endroit (à propos de carte : la région est à cheval sur trois découpages IGN ce qui n'est pas pratique, mais vous trouverez à l'OT ou au 8 à 8 ou au camping une édition spéciale centrée sur Lus).

2°)  SAINT JULIEN EN BEAUCHÊNE

Ressources : hôtel–restaurant, petit musée sur la chartreuse de Durbon entre autre, agence postale, stand de produits régionaux divers (artisanaux, cosmétiques et alimentaires) un peu au Nord du village sur la RN et fromages à la ferme de Beaumugne à certaines heures ( en peu au Sud à l'écart).

Le village se love sous la montagne de Durbonnas dans une courbe de la RN à l'entrée du vallon qui mène à la Chartreuse de Durbon (ruines très ruinées ! ) et delà vers le départ des randos soit à Durbonnas (montagne un peu mastoc d'aspect mais qui offre de jolies vues depuis son agréable plateau sommital, mais les itinéraires pour y monter sont peu balisés et nécessitent un bon sens de l'orientation ! ) soit sur le tranquille chemin des moines qui relie la chartreuse au fond du vallon du Riou Froid en une boucle forestière.

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0005.JPG

En face : agréable montée au Quiqouret depuis Montama Haut : départ quasi méridionnal dans les buis et la lavande sauvage, puis sous des hêtres et des pins, avant de finir dans une pelouse pseudo-alpine (nombreuses grosses gentianes bleues en mai - juin à ne pas cueillir) avec de superbes vues sur le Dévoluy et le Diois (faites attention à passer bien à l'écart du troupeau de moutons car ils est protégé des loups par des patous). A noter : un beau bassin juste au départ du chemin :

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0028.JPG

Vue sur les Baronnies depuis Durbonnas avec le ventoux dans le fond (pour ceux/celles qui ont de bons yeux !) :Fb2ap3_thumbnail_RIMG0400.JPG

Pour des photos du sommet et des vues depuis le sommet sur le Dévoluy : voir le chapitre "hiver" ...

3°)  LA FAURIE et MONTBRAND

Deux communes : La Faurie, avec des maisons le long de la grande route et son hameau de Saint André un peu à l'écart de la RN, et les hameaux ruraux de Montbrand, qui s'étagent le long de la très jolie petite route du col de la Haute Beaume ( sûrement trés agréable à faire en vélo). Ressources : stand de produits alimentaires régionaux, petite épicerie, camping-pizzeria, distillerie d'huiles essentielles naturelles ou bio  et via ferrata dans le vallon Agniel un peu au Sud du village, spot pour écouter le brame du cerf (avec le fond du Riou Froid, les deux zones communiquent facilement par différents cols) sans oublier le monatère orthodoxe où les hommes peuvent faire une retraite spirituelle.

On peut faire une jolie balade aux Marmites du Diable : courte ( si on va en voiture jusqu'au bout de la piste caillouteuse) et sympa avec des enfants pour leurs trous d'eau claire ( mais fraîche ! ), leurs cascadelles et des escalades faciles sur les rochers le long du ruisseau (prudence avec les petits enfant : un bout de corde peut être utile ! ). Pour les plus courageux et courageuses : en laissant la voiture au début de la piste ou au village il est possible de faire une boucle en montant dans le vallon préservé, reserré et sauvage, au-dessus des marmites et retour par le monastère orthodoxe de Sainte Marie  avec sa jolie petite chapelle (balisage jaune) :

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0043.JPG
Fb2ap3_thumbnail_RIMG0044.JPG
Fb2ap3_thumbnail_RIMG0069.JPG
Fb2ap3_thumbnail_RIMG0077.JPG

Sinon : depuis le col de la Haute Beaume (avec halte recommandée au joli hameau de Creyers), il y a deux randonnées +/- balisées : le Luzet (mêmes remarques que pour le Quiquoret en ce qui concerne la flore, la vue et les patous, avec souvent des vautours en prime, a priori sans danger) ou, plus court, l'Aureille (jolie vue sur le bassin d'Aspre vers le Sud) :

b2ap3_thumbnail_PICT2369.JPG

Fb2ap3_thumbnail_PICT2371.JPG

L'aimable sommet du Luzet où on va grimper, vu depuis le col (A noter : en début de saison il y a de nombreuses fleurs) :

b2ap3_thumbnail_P1050682.JPG

On croise d'autres vacanciers, mais attention les patous ne sont pas loin et montent la garde !

b2ap3_thumbnail_PICT2412.JPG

Du sommet on surplombe un petit village blotti dans un vallon tranquille : ça donne envie d'aller y faire un tour !

b2ap3_thumbnail_P1050644.JPG

Vers le Nord : vue sur des crêtes dégagées et faciles à parcourir, avec le Vercors dans le fond à gauche : le Mont Aiguille qui dépace et le Grand Veymont qui domine :

b2ap3_thumbnail_P1050653.JPG

Et vers le Sud le spectacle chaotique des sommets des Baronnies avec le Ventoux dans le fond à droite (il y a par là de superbes traversées sauvages à faire, mais c'est une autre histoire ! ) :

b2ap3_thumbnail_P1050581.JPG

Du sommet d'à coté on a aussi de belles vue dégagées sur le plateau de Bure (où se cache un observatoire astronomique) et la bordure ouest du Dévoluy avec le Grand Ferrand omniprésent :         Fb2ap3_thumbnail_RIMG0095_20141103-171159_1.JPG

Fb2ap3_thumbnail_RIMG0090.JPG

 => Nota :

Les gens du coin disent : " le midi commence à la Faurie ", et il est vrai que quand le temps est bouché sur Lus mais parrait clair dans le fond des vallons sud il ne faut pas hésiter à venir chercher le soleil vers St Julien ou la Faurie ! Ce qui est sûr c'est que juste après la Faurie au Sud on sort de la vallée alpine resserrée pour entrer dans une succession de larges bassins agricoles et qu'il faut alors aller chercher à l'écart les sommets des Préalpes qui continuent à L'Est et à L'Ouest (presque jusqu'à la mer). Comme mon domaine de prédilection c'est la montagne j'arrête là ma description du Haut Bochaine ...

4°)  L'HIVER

 Malgré la relative faible altitude (1100m / 1150m environ pour le vallon de la Jarjatte) et la longitude (au sud du 45° parallèle) il est possible d'avoir une assez bonne couche de neige en février / mars pour rendre faisables de nombreuses balades en raquettes, ski de fond (sur piste ou à travers champs) ou ski de randonnée (pour le Jocou et Toussière partir aux aurores car c'est exposé au soleil levant et que cela peut vite devenir avalancheux). En prime il y a la petite station de ski de piste de la Jarjatte (plutôt pour les débutants il est vrai, mais moi ça me va pour une remise en jambe ! ) et quelques kilomètres de jolies pistes de fond tracées vers la Jarjatte aussi. Comme ici commence les Alpes du Sud il est souvent possible de bénéficier d'un beau soleil sur la neige ... Pour vous en faire une idée suivez le lien ci-dessous :

http://www.rando-trekking.com/forums/25-carnet-de-randos-textes-de-randonneurs/50144-petits-tours-en-beauchene

5°) LES PATOUS :

Le loup hante +/- épisodiquement ces contrées et des moutons sont parfois dévorés, surtout ceux qui dorment dehors sur les alpages. Aussi les troupeaux sont, de puis peu, en général protégés par des chiens de défense : les patous. Théoriquement ces chiens devraient savoir faire la différence entre un canidé, prédateur potentiel directement sur l'alpage (loup ou chien errant), et un hommidé (promeneur ou champignoneur), prédateur d'agneaux qu'une fois ceux-ci passés par la case abattoir, puis boucherie. En pratique la majorité ne sont pas aussi cools que ceux décrits sur les panneaux en bas des sentiers où ils sont censés venir voir le passant, le sentir, l'identifier comme inoffensif et retourner tranquillement auprès de leurs ouailles ... Bien souvent ils aboient férocement et les cas de morsures ne semblent pas exceptionnels : restez donc à l'écart des troupeaux en les contournant largement ! Pour finir sachez, si vous avez un chien, même tenu en laisse, que ces gardiens ne font pas grande différence entre votre gentil toutou et canus lupus ...

A noter qu'aux heures chaudes de la journée les moutons, ainsi que les vaches d'ailleurs, ont tendance à monter sur les crêtes chercher un courant d'air frais pour chômer (=faire la sieste en ruminant) et qu'il peut vous arriver la même mésaventure que moi : j'avais sagement largement contourné un troupeau qui broutait à mi-pente et, arrivé au sommet, pour pique-niquer à l'abri d'un vent violent, je m'étais mis dans la pente opposée, mais en laissant mon sac au sommet : grave erreur ! En effet pendant cle temps de ma pause les moutons sont montés et quand je suis allé chercher mon sac je me suis trouvé nez à nez avec un patou tout proche qui aboyait ardemment : j'ai saisis mon sac et me suis éloigné sans courir mais sans trainer et pas rassuré du tout !

Autre point (valable pour tous les chiens, en particulier gros, et pas uniquement les patous) : les petits enfants sont prédisposés à des morsures très graves : les adultes sont en général mordus aux mollets ou aux mains (s'ils essayent de faire peur au chiens avec) mais, vu leur taille, les enfants peuvent être mordu au visage au risque de séquelles graves : donc redoublez de prudence, quitte à prendre les plus petits sur votre dos ...

Pour vous éviter tous tracas je vous fais une liste de balades sans patous en 2013 ou 2014  (où je n'ai pas rencontré de chiens ou avec des troupeaux de vaches sans chiens) :

- Tour du Chaleyras : pas de bêtes en liberté, chevaux parqués (Lus)

- Balades dans les champs (Lus) : un troupeau de moutons gardés par des chiens pour mener les bêtes mais je n'ai pas vu de patous, donc pas de problème si on passe à l'écart : le berger est présent et maitrise ses aides ...

- L'Archet : pas de bêtes en alpage (Lus)

- Le tour du vallon de Toussière / Tousièrrette (Lus) : vaches en liberté

- Le col des prêtres et l'Aupillon (Lus) : vaches en liberté

- Col la Croix et alpages de la montagne de Paille sur la gauche (la Jarjatte) : vaches en liberté

- Source et cascade de Mougiou (la Jarjatte) : vaches parquées hors du chemin

- Col des Aiguilles (la Jarjatte) : pas de bêtes en alpage

- Les trois cols  (Riou Froid) : vaches en liberté

- Le Roc Garnesier ou simplement col de Platte Gontier ou Tête des Ormans (Riou Froid) : vaches en liberté ou rien

- Balade des moines (Riou Froid ou St Julien en B) : pas de bêtes en alpage

- Durbonnas (St Julien en B) : vaches en liberté

- Début du Quiqouret (St Julien en B) : pas de bêtes en liberté au début jusqu'à la lavande , puis moutons avec patous en haut ...

- Marmites du Diable / St Marie et au-dessus (La Faurie) : vaches en liberté parfois

Nota : Lac du Lauzon (la Jarjatte) : vaches en liberté en bas et troupeau de moutons en contrebas pouvant monter, mais je l'ai jamais croisé en haut ni sur le sentier passant par le col des Arias ni au lac et l'office du tourisme m'a certifié qu'il n'y avait pas de patous cette année en 2014 : à se faire préciser l'an prochain ! Par contre en débouchant au col du Charnier : moutons et patous largement éparpillés ...

=> Ca laisse pas mal de possibilités de balades tranquilles sans patous ! Sans compter que les autres randonnées sont très belles quand moutons et patous sont en plaine ou dans leurs bergeries : au printemps (nombreuses fleurs) et en automne (couleurs et belles lumières) ou, même, pour certaines, en hiver (précautions d'usage à prendre en fonction des risques hivernaux : avalanches, glissade ...).

Pour finir : a priori les vaches ne sont pas agressives envers les humains qu'elles regardent passer avec +/- de curiosité ou de crainte. Mais évitez quand même de traverser un troupeau regroupé car les vaches peuvent être agressives si on les sépare de leur veaux ou l'on s'en approche : elles peuvent chercher à le défendre. Pour leur part les génisses, qui sont les plus nerveuses, n'aiment pas trop être séparées de leurs copines qu'elles ont tendance à rejoindre, parfois en courant vite. Par ailleurs certaines races sont plutôt placides et d'autres plutôt vives sans être pour autant forcément agressives (les tarines par exemple). Mais bon je dois reconnaitre que, faisant attention à ne pas m'approcher des veaux, je n'ai jamais eu de soucis avec les vaches, ni même avec les taureaux (plus intéressés par leur harem que par moi en fait !)...

6°)  LES AUTRES BLOGS D'OLIVIER-GRENOBLE  :

a) Turquie : RANDONNEES EN LYCIE  :

http://www.rando-trekking.com/carnets-randonnees/entry/650-turquie-randonnée-en-lycie 

b) Alpes du nord  : LE VERCORS TRAVERSEES EN LONG ET EN LARGE  :

http://www.rando-trekking.com/carnets-randonnees/entry/1150-traversees-du-vercors-en-long-et-en-large

c) Alpes du Nord : RANDONNEES DANS LES BAUGES ET EN CHARTREUSE :

http://www.rando-trekking.com/infos-actu-evenements/entry/1169-bauges-chartreuse-traversees-integrales-en-randonnees

d) Alpes du sud  : BARONNIES ET DIOIS : DECOUVERTES :

=> En préparation

 

 

 

 

Notez cet article:
2
S.O.S. disparition d'un randonneur dans les Ecrins...
TURQUIE / LYCIE : RANDONNEE SUR LA VOIE LYCIENNE

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Mado le mardi 26 août 2014 12:01

Merci Olivier pour ce partage. J'ai déjà fait 1 ou 2 balades dans le coin mais ce topo donne vraiment envie d’approfondir cette belle région. Merci encore.
Amitiés,
Mado.

Merci Olivier pour ce partage. J'ai déjà fait 1 ou 2 balades dans le coin mais ce topo donne vraiment envie d’approfondir cette belle région. Merci encore. Amitiés, Mado.
le gardien le mardi 2 septembre 2014 08:19

Merci Olivier !
Ton blog me remémore d'excellents souvenirs de balades et surtout une grande envie d'en faire de nouvelles dans cette belle région de Lus.
Amitiés.
Cécile

Merci Olivier ! Ton blog me remémore d'excellents souvenirs de balades et surtout une grande envie d'en faire de nouvelles dans cette belle région de Lus. Amitiés. Cécile
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
samedi 16 décembre 2017
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Image Captcha